Evaluateur de la sécurité des technologies de l’information Evaluateur de la sécurité des technologies de l’information
Métiers

Administrateur système

Vous avez ce qu’il faut d’intuition et de virtuosité technique pour anticiper les problèmes dans un système informatique, quel que soit son degré de complexité ? Vous avez le sens du détail et la capacité à travailler en parfaite autonomie ? Le poste d’administrateur système est donc peut-être fait pour vous. Toutes les entreprises sont à la recherche d’as de l’informatique à qui les tâches d’organisation et d’orchestration logistique ne font pas peur. Nous vous proposons de dresser le portrait-robot de l’administrateur système et de mettre en lumière ce métier essentiel dans la galaxie informatique.

kevin-picciau
Par Kevin Picciau
Fiche métier mise à jour le
En résumé
Niveau d’études : Bac+3
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très Bonne
Salaire débutant : 2 500 € brut
Salaire confirmé : 3 550 € brut
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et Télécommunications
NB : les métiers de la cybersécurité sont récents. L’estimation du salaire se base sur peu de données. Le salaire peut être parfois surévalué ou sous-évalué. Nous affinerons sa pertinence lors de la prochaine édition du Guide des Métiers de la cybersécurité.

 

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Métier

Thomas L. est administrateur système pour un groupe audiovisuel de premier plan. « Si je devais résumer mon métier de manière extrêmement simple, je dirais que je suis la personne chargée de s’assurer que tous les segments de toutes les infrastructures informatiques de mon entreprise fonctionnent. C’est peut-être l’une des fonctions informatiques les plus ancrées dans le concret, le quotidien et la logistique en général. On est, en quelque sorte, le maître du matériel informatique et de la bonne interconnexion de ses différentes composantes ». 

Est-ce absolument tout ? L’administrateur système est-il en charge de la seule mise en place du matériel informatique ? « Bien entendu, il s’ajoute une dimension sécurité qui est loin d’être négligeable. De moins en moins négligeable, en réalité, puisque nous nous trouvons dans un contexte de menaces cyber sans précédent ».

Administrateur système

On ne sera donc pas surpris d’apprendre que le métier d’administrateur système est de plus en plus souvent présenté sous la dénomination «  administrateur de sécurité informatique ». On parle également très fréquemment d’« administrateur système et réseaux », dès lors que l’on ne fait pas d’économie de mots.

Il faut noter que le titre d’architecte réseau est aussi de plus en plus adapté en « architecte réseau et sécurité » lorsqu’il apparaît dans les offres d’emploi. Cela traduit bien la connexion grandissante entre ce métier « de base » de l’informatique et les enjeux de cyberdéfense.

Cet « organisateur et facilitateur », selon les termes de Yann L., joue un rôle essentiel dans la conception du système d’exploitation d’une entreprise. Il poursuit deux objectifs : proposer un système à la fois fonctionnel et à moindre coût. Pour ce faire, il doit d’abord procéder à un état des lieux de l’infrastructure technique soutenant le système et étudier les opérations d’analyse et d’exploitation des données.

Missions

Parmi les missions principales de l’administrateur système, on peut notamment retenir :

  • les tâches d’installation, de paramétrage et de maintenance globale des infrastructures informatiques ;
  • la rédaction d’un cahier des charges servant de bases aux mises à jour des outils existants ou à la mise en place de nouveaux outils ;
  • l’assistance technique et la résolution des pannes ; 
  • la sécurisation de l’ensemble des installations ;
  • un travail de maintenance ponctuelle sur les différents appareils informatiques ;
  • des points de sécurité afin de s’assurer que les degrés de protection restent pertinents dans le temps ;
  • un travail de veille technologique visant à identifier l’évolution des menaces et à repérer les outils de cyberdéfense à acquérir en priorité ;
  • la remise de propositions pour améliorer les processus internes et gagner ainsi en efficacité et en sécurité ;
  • un travail de formation et de sensibilisation des employés à la bonne utilisation des systèmes informatiques ;
  • et un travail de diffusion des bonnes pratiques en matière de sécurité cyber.

Administrateur système

Gratuit
Découvrez les 90 autres métiers de la Cybersécurité avec notre Guide des métiers de la Cybersécurité PDF 260+ pages
+ de 70 métiers pour travailler dans la Cybersécurité

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@guardia.school ou appelez le 04 28 29 58 49

Responsabilités de l’Architecte Réseau

« L’administrateur réseau intervient à la fois sur le temps long et sur le temps court », analyse Thomas L. « Il a un rôle qui se joue sur le terrain de la patience : c’est lui qui assure qu’on pose bien les bases, sur le plan informatique, et que chaque collaborateur peut gérer ses tâches en toute fluidité. Mais c’est lui aussi qui intervient dans l’urgence quand il y a une panne sur les systèmes. Et c’est là qu’on détecte son niveau de responsabilité : plus on perd de temps sur une panne, plus le manque à gagner est conséquent pour l’entreprise. C’est un enjeu de taille qu’on a entre nos mains. Dans mon cas précis, quand on se trouve au cœur d’un groupe qui produit des films, des émissions, des séries, il y a des enjeux de livraison, de diffusion, de continuité de service qui rehaussent encore un peu plus le niveau de responsabilité. Mais c’est aussi cela qui valorise mon métier. »

Administrateur système

competences-metier

Compétences

L’administrateur système doit connaître les langages informatiques, même s’il ne sera pas amené à programmer. De même, il doit avoir une bonne maîtrise du codage. Son expertise est surtout attendue sur le matériel informatique et les solutions réseaux en règle général. Son niveau d’éducation et d’information sur ces derniers points doit être très largement supérieur à la moyenne.

La parfaite maîtrise de l’anglais technique est un autre point souvent mentionné dans les fiches de poste. Cette compétence se révélera précieuse :

  • pour être efficace et complet dans le travail de veille technologique ;
  • et pour maintenir un haut degré de réactivité face à une panne.
Administrateur système

Qualités

Pour mener à bien et le plus facilement possible sa mission d’administrateur systèmes et réseaux, il faut tout d’abord faire preuve d’une grande flexibilité. « Nous sommes là pour être à l’écoute d’équipes diverses, qui n’ont pas toutes les mêmes besoins et les mêmes niveaux de compréhension des outils informatiques. Il faut donc être malléable, à l’écoute, pédagogue et patient – c’est essentiel ! », explique Thomas L. « De manière plus concise, on peut dire que la qualité première de l’administrateur système est la disponibilité. »

La curiosité est une autre qualité essentielle. « C’est la petite flamme qui doit nous pousser à nous tenir informés des dernières évolutions informatiques, afin de procéder aux changements et améliorations nécessaires pour l’entreprise. La curiosité va de pair avec l’autonomie : à nous d’aller chercher, fouiller, déterrer les informations cruciales, sans attendre que les niveaux d’alerte passent à l’orange. »

Que se passe-t-il lorsque les voyants passent au rouge, c’est-à-dire en cas de panne ou de blocage du système informatique ? « Les qualités indispensables, pour cette phase plus intense du métier, sont la réactivité – sans surprise – et une grande vivacité d’esprit. Il faut pouvoir analyser rapidement et garder son sang-froid pour initier le retour à la normale dans les meilleures conditions », précise Thomas L. 

La prise d’initiative est un autre élément important : cela tient au rôle moteur de l’administrateur système pour proposer des solutions de remise en état du réseau et les exécuter. « Il faut aussi faire preuve d’une capacité à la gestion multitâche, parce qu’en même temps que l’on pense le côté technique des solutions, il faut garder en tête les critères relatifs au budget, au cahier des charges et aux délais de résolution ! ».

Enfin, l’aptitude à la gestion d’équipe peut s’avérer bien utile, notamment lorsque l’administrateur système évolue dans un grand groupe et s’appuie sur différents agents techniques pour mettre en œuvre ses solutions.

Études et formations

Pour aborder la profession d’administrateur système, il faut avoir validé un Bac +3 au minimum. La détention d’un Bac +5 est néanmoins un atout apprécié par les recruteurs, notamment par les grands groupes. Avec l’augmentation des risques cyber, une formation plus longue et les spécialisations en cybersécurité deviennent en effet de plus en plus incontournables. Cette recherche de profils plus solides sur les questions de menaces informatiques devraient d’ailleurs être de plus en plus intégrée par les petites et moyennes entreprises, qui sont tout aussi exposées aux cyberattaques que les grandes structures.

Quelle formation ?

Bien se préparer au métier d’administrateur système suppose de donner la priorité, dans ses études, à la maîtrise des langages informatiques et du code. La Guardia School prend parfaitement en compte ces besoins de connaissances techniques. À travers les deux phases de son cursus (niveau Bachelor et niveau Master), elle inculque aux prenants une large palette de compétences informatiques, en développant 3 axes :

 3 axes techniques indispensables :

  • Les basiques de l’informatique ;
  • Développement informatique ;
  • Infrastructure et réseaux systèmes.

Y sont notamment abordés différents points propres au développement, en mettant l’accent sur les outils HTML5, CSS3, PHP ou MySQL, ainsi que les pratiques courantes en matière d’algorithmie ou de scripting. Sont également enseignés les langages de type C, C+ ou Python.

Tout au long de la formation, une large place est également accordée aux compétences comportementales. En prenant soin de ne pas oublier cette composante, la Guardia School entend apporter aux futurs administrateurs système les aptitudes à la gestion d’équipe dont ils auront besoin, notamment s’ils évoluent au sein d’un groupe ou d’une grande entreprise.

Tout baccalauréat peut mener à ce métier, même s’il faut une affinité pour le numérique et les mathématiques.

Administrateur système

Bachelor (3 ans – titre RNCP niveau 6)

Diplôme obtenu Titre école bachelor (bac +3)
Admission post bac Bac généraliste ou technologique
Admission parallèle Possible en 3e année
Durée totale de formation 3 ans
Campus Lyon et Paris
Enseignement 8 unités thématiques
3e année En alternance ou en initial avec stage alterné

Master Expert cybersécurité (2 ans – titre RNCP niveau 7)

Diplôme obtenu Titre école MSc (bac +5)
Pré-requis Bac +3 ou Bac +4 validés
Durée totale de formation 2 ans
Campus Lyon et Paris
Alternance Chaque année, 3 semaines en entreprise / 1 semaine à l’école

Dans quel secteur travailler ?

« Il va sans dire que les administrateurs système ont l’embarras du choix pour se positionner. Toutes les entreprises de tous les secteurs, ou à peu près tous, sont obligés de s’appuyer sur un système informatique pour prospérer. Dès lors, tout le monde a besoin d’un administrateur système ! Ses tâches et ses responsabilités pourront varier de manière assez large, en fonction du secteur et de la taille de l’entreprise. Mais peu importe la configuration : l’administrateur système a toujours une importance centrale. Il a le potentiel pour avoir une importance capitale en cas de défaut dans le système », analyse Thomas L.

Dès lors, ce professionnel des « premières couches de la pyramide informatique » pourra aussi bien s’épanouir dans une entreprise de services numériques (ESN), chez un développeur de jeux vidéo, dans une banque, une grande administration, auprès d’un site de revente en ligne ou aux côtés d’une grande référence du luxe – tous les scénarios sont possibles.

Les entreprises qui recrutent

Les offres d’emplois pour administrateurs systèmes et réseaux sont loin d’être rares. Parmi les grandes références en recherche active de personnes compétentes, on aura pu repérer récemment des offres signées par :

  • le Groupe La Poste ;
  • Groupama ;
  • Radio France ;
  • le grand groupe d’édition Editis ;
  • McDonald’s France ;
  • la Banque de France ;
  • AXA Finance ;
  • la Ville de Bordeaux ;
  • ou encore Stellantis.

On peut suivre l’ensemble des offres sur les sites habituels :

  • Cyberjobs.fr ;
  • Monster.fr ;
  • LinkedIn ;
  • JobiJoba.com ;
  • Indeed.com ;
  • ou le site de l’Apec.

Salaire

Un administrateur système débutant dans une structure de taille petite à moyenne peut miser sur un salaire brut de 2 500 euros mensuels. Cette rémunération peut être revue à la hausse si le professionnel intègre une grosse structure, une entreprise en charge de données particulièrement sensible ou une organisation dont la réputation est particulièrement importante. De même, plus une structure reconnaît l’importance des enjeux de cybersécurité, plus le salaire de l’administrateur système est susceptible d’être légèrement majoré. 

Le salaire d’un administrateur système confirmé peut avoisiner les 3 550 euros mensuels bruts. Selon les mêmes règles que celles énoncées auparavant, cette somme « de base » peut être dépassée dans de nombreux cas de figure. 

Administrateur système

Il faut d’ailleurs rappeler que les entreprises ont relevé leurs exigences à l’embauche, préférant de plus en plus les Bac +5 aux Bac +3. La formation longue est supposée apporter une garantie supplémentaire pour répondre efficacement aux questions de cybersécurité. On peut espérer que cette « revalorisation du bagage » s’accompagne d’une revalorisation de salaire générale dans les années à venir.

Source salaires : enquête interne auprès des professionnels + étude cabinet Michael Page + étude cabinet Hays.

NB : les métiers de la cybersécurité sont récents. L’estimation du salaire se base sur peu de données. Le salaire peut être parfois surévalué ou sous-évalué. Nous affinerons sa pertinence lors de la prochaine édition du Guide des Métiers de la cybersécurité.

Evolution de carrière

Plusieurs voies se présentent à l’administrateur système lorsqu’il souhaite changer de perspective. Son expertise des réseaux peut le mener naturellement vers un poste d’administrateur réseau ou d’architecte réseau. On le voit aussi souvent évoluer vers des fonctions similaires, mais à plus grande échelle : il peut ainsi devenir responsable de parc informatique. 

À un niveau de responsabilité plus élevée, il peut se voir confier un poste de Responsable de la sécurité informatique. « Cette option est de plus en plus envisageable, dans la mesure où les recruteurs tablent de plus en plus sur les compétences en sécurité cyber pour bien choisir leur administrateur réseau. Ce dernier a donc tout à fait les compétences et le profil pour devenir, à terme, responsable de la sécurité informatique. Au final, c’est une façon un peu plus claire de dire ce qu’il faisait déjà en partie auparavant ! », selon Thomas L.

On peut enfin imaginer une bifurcation sur un poste de chef de projet informatique ou, pour les plus experts et les plus téméraires, une activité de consultant informatique en indépendant.

Administrateur système

Les avantages et inconvénients

« Le principal inconvénient – ou  plus exactement challenge – que j’associe à mon métier est celui du stress qui peut arriver par vagues, au moment des pannes. Ce sont vraiment des moments où il faut faire preuve d’une grande maîtrise de soi, pour bien gérer à la fois les aspects techniques et les aspects humains de la panne. Parce qu’un système informatique par terre, ce n’est pas seulement un défi technique qui demande de saisir le pourquoi du problème. C’est aussi résoudre des équations humaines. Les autres collaborateurs ne sont pas toujours en mesure de contenir leur mécontentement et il faut alors savoir faire preuve de patience. Il faut redoubler de diplomatie, là où ces mêmes personnes n’en ont pas ! ». Telle est l’expérience de Thomas L., qui évolue depuis un peu plus de 6 ans sur ce type de poste.

« Du côté des avantages, je dirais que les phases de calme sont particulièrement appréciables. Non pas parce qu’il s’agit de phases d’inactivité, loin de là. Pour ma part, j’approche ces périodes – les plus fréquentes – comme une opportunité pour m’enrichir, pour effectuer avec minutie mon travail de veille technologique. J’ai l’impression d’apprendre en permanence, parfois même d’aller au devant des problèmes, avant même qu’ils ne surgissent. Le sentiment d’apprendre, c’est certainement le facteur d’adéquation numéro un d’une personne avec son métier ».

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

En résumé

C'est quoi le métier d'administrateur système

Thomas L. est administrateur système pour un groupe audiovisuel de premier plan. « Si je devais résumer mon métier de manière extrêmement simple, je dirais que je suis la personne chargée de s’assurer que tous les segments de toutes les infrastructures informatiques de mon entreprise fonctionnent. C’est peut-être l’une des fonctions informatiques les plus ancrées dans le concret, le quotidien et la logistique en général. On est, en quelque sorte, le maître du matériel informatique et de la bonne interconnexion de ses différentes composantes ». Est-ce absolument tout ? L’administrateur système est-il en charge de la seule mise en place du matériel informatique ? « Bien entendu, il s’ajoute une dimension sécurité qui est loin d’être négligeable. De moins en moins négligeable, en réalité, puisque nous nous trouvons dans un contexte de menaces cyber sans précédent ». On ne sera donc pas surpris d’apprendre que le métier d’administrateur système est de plus en plus souvent présenté sous la dénomination « administrateur de sécurité informatique ». On parle également très fréquemment d’« administrateur système et réseaux », dès lors que l’on ne fait pas d’économie de mots.

Quelle formation ?

Bien se préparer au métier d’administrateur système suppose de donner la priorité, dans ses études, à la maîtrise des langages informatiques et du code. La Guardia School prend parfaitement en compte ces besoins de connaissances techniques. À travers les deux phases de son cursus (niveau Bachelor et niveau Master), elle inculque aux prenants une large palette de compétences informatiques, en développant 3 axes : 3 axes techniques indispensables : - Les basiques de l’informatique ; - Développement informatique ; - Infrastructure et réseaux systèmes. Y sont notamment abordés différents points propres au développement, en mettant l’accent sur les outils HTML5, CSS3, PHP ou MySQL, ainsi que les pratiques courantes en matière d’algorithmie ou de scripting. Sont également enseignés les langages de type C, C+ ou Python. Tout au long de la formation, une large place est également accordée aux compétences comportementales. En prenant soin de ne pas oublier cette composante, la Guardia School entend apporter aux futurs administrateurs système les aptitudes à la gestion d’équipe dont ils auront besoin, notamment s’ils évoluent au sein d’un groupe ou d’une grande entreprise.

Dans quel secteur travailler ?

« Il va sans dire que les administrateurs système ont l’embarras du choix pour se positionner. Toutes les entreprises de tous les secteurs, ou à peu près tous, sont obligés de s’appuyer sur un système informatique pour prospérer. Dès lors, tout le monde a besoin d’un administrateur système ! Ses tâches et ses responsabilités pourront varier de manière assez large, en fonction du secteur et de la taille de l’entreprise. Mais peu importe la configuration : l’administrateur système a toujours une importance centrale. Il a le potentiel pour avoir une importance capitale en cas de défaut dans le système », analyse Thomas L. Dès lors, ce professionnel des « premières couches de la pyramide informatique » pourra aussi bien s’épanouir dans une entreprise de services numériques (ESN), chez un développeur de jeux vidéo, dans une banque, une grande administration, auprès d’un site de revente en ligne ou aux côtés d’une grande référence du luxe – tous les scénarios sont possibles.

Métiers proches d’Administrateur Système

Continuez vos recherches autour des métiers de la cybersécurité :