CONSULTANT EN CYBERSÉCURITÉ Consultant en Cybersécurité
Métiers

Auditeur de sécurité technique

Vous souhaitez accompagner les entreprises dans la sécurisation de leur système informatique ? Vous vous sentez capable de trouver la faille, la vulnérabilité cachée et d’apporter des solutions de remédiation à des situations de cybermenaces ? Vous savez jouer de votre créativité dans la résolution de problèmes complexes ? Vous faites preuve de pédagogie lors de situations de crise ? Ces compétences et qualités feront de vous un auditeur de sécurité technique d’exception !

Fiche métier mise à jour le
Niveau d’études : Bac+3 à Bac+5
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 3.165€
Salaire confirmé : 10.040€
Mobilité : Bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et Télécommunications

Autres intitulés du métier : Expert technique en audit sécurité ; Auditeur informatique ; Expert en tests d’intrusions

Métier

L’auditeur de sécurité technique réalise des évaluations techniques de la sécurité d’environnements informatiques.Son rôle est d’identifier les vulnérabilités et de proposer des actions de remédiation. 

Il peut réaliser différents types d’audits en fonction de son périmètre d’activité (tests d’intrusion, audit de code, revue de configuration, etc.).

Qu’est-ce qu’un audit de sécurité technique et pourquoi le réaliser?

Un audit de sécurité technique permet de déterminer le niveau de sécurité global de son système d’information, mais aussi de définir la politique d’accès aux données de l’entreprise et aux différentes configurations réseau.

L’audit de sécurité informatique garantit la disponibilité du système d’information, l’intégrité des données, la confidentialité des accès et fournit des garanties qui permettent de savoir qui accède, à quel moment, à telle ou telle donnée ou application.

L’entreprise est aujourd’hui quotidiennement la cible de risques internes (manque de sensibilisation des collaborateurs, erreurs et incidents, accès aux données critiques, malveillance, anciens collaborateurs…) et de risques externes (virus, intrusions, phishing, espionnage…). 

Garantir la sécurité du système d’information est désormais un enjeu incontournable dans la gouvernance de toute structure.

Les différents types d’audits de sécurité

L’auditeur de sécurité technique a la charge de réaliser des évaluations techniques du système d’information de l’entreprise. 

Il existe différents types d’audits qui peuvent être déployés au sein d’une organisation :

La fonction informatique :

L’audit va évaluer l’organisation de la fonction informatique au sein de l’entreprise, son pilotage, son positionnement. L’auditeur technique va analyser la définition des relations entre les outils numériques, l’existence de dispositifs de mesures (un tableau de bord par exemple), le niveau des compétences du personnel, etc. L’audit a ainsi pour objectif de mettre en œuvre des procédures spécifiques à la fonction du collaborateur, de définir les responsabilités liées à sa fonction, de suivre les coûts informatiques et de mesurer l’impact de l’informatique sur les performances de l’entreprise.

Les projets informatiques :

L’audit des projets informatiques contrôle l’enchaînement logique et efficace des opérations et s’assure du bon développement d’une application. Ses objectifs s’inscrivent dans la garantie de la clarté du processus de développement, la vérification de l’application de la méthodologie, la validation du périmètre fonctionnel, et la gestion des risques.

Les applications opérationnelles :

L’audit d’applications opérationnelles couvre le système d’information de l’entreprise. Il est conseillé d’en faire un tous les deux ou trois ans pour s’assurer de son bon fonctionnement. L’audit va également servir à la vérification de l’application des règles de contrôle interne. Les objectifs sont de s’assurer de la conformité de l’application opérationnelle, de la vérification des dispositifs de contrôle mis en place, de la fiabilité des traitements ainsi que de la mesure des performances.

La sécurité :

L’audit de la sécurité informatique donne au management d’une entreprise une garantie du niveau de risque de l’organisation et de ses vulnérabilités. L’audit de sécurité informatique va se baser sur le repérage des actifs informationnels de l’entreprise afin d’adapter leur procédure de gestion, l’identification des risques, l’évaluation des menaces, la mesure des impacts et la définition des parades.

meeting

Il existe plusieurs types d’audits de sécurité, chacun adaptés à une problématique de sécurité informatique précise au sein de l’entreprise

Les missions de l’auditeur de sécurité technique

L’auditeur de sécurité technique réalise des évaluations techniques de la sécurité d’environnements informatiques. 

Son rôle est d’identifier les vulnérabilités et de proposer des actions de remédiation. 

Il peut réaliser différents types d’audits en fonction de son périmètre d’activité (tests d’intrusion, audit de code, revue de configuration, etc.).

Il réalise plusieurs missions principales, depuis la réalisation d’audits, la réalisation ou le pilotage de scans de vulnérabilités, ainsi qu’une activité de veille technique.

Au quotidien, l’auditeur de sécurité technique est ainsi chargé de :

Concernant le volet réalisation des audits :

  • Adopter une vision globale du système d’information à auditer
  • Définir les plans d’audits au sein du système d’information de l’organisation
  • Exécuter et documenter des audits de sécurité sur différents environnements informatiques en s’assurant du respect du cadre réglementaire encadrant ces pratiques
  • Collecter les éléments de configuration des équipements à auditer et réaliser une revue des configurations (audits de configuration)
  • Collecter les éléments d’architecture des systèmes à auditer et réaliser une revue de l’architecture (audit d’architecture)
  • Réaliser une revue du code source des composants de l’environnement (audit de code)
  • Définir les scénarios d’attaques et réaliser des attaques sur l’environnement cible (tests d’intrusion)

Concernant le volet réalisation ou pilotage de la mise en œuvre de scans de vulnérabilités et de contrôles techniques, en continu et de manière automatisée :

  • Procéder à des interviews des équipes pour évaluer les impacts pour l’organisation des vulnérabilités détectées
  • Rédiger des rapports intégrant une analyse des vulnérabilités rencontrées et une identification des causes ; mettre en évidence et évaluer les risques de sécurité et les impacts pour les métiers
  • Définir les recommandations permettant de remédier aux risques découlant des vulnérabilités découvertes
  • Collaborer avec les équipes informatiques pour mettre en œuvre les recommandations techniques
  • Produire des tableaux de bord du niveau de sécurité et de conformité

Concernant la veille technique :

  • Assurer une veille permanente vis-à-vis des scénarios d’attaques, des nouvelles menaces et des vulnérabilités associées et vis-à-vis du développement de nouveaux contextes de tests
  • Elaborer des outils utilisés pour les audits
  • Identifier de nouveaux moyens pour détecter des failles qui peuvent toucher un système

Compétences

Exercer en qualité d’auditeur de sécurité technique suppose de disposer de solides compétences en sécurité des systèmes d’information, en cyberdéfense ainsi qu’en droit informatique .

Ainsi, les compétences coeur de métier de l’auditeur de sécurité technique sont les suivantes :

  • Sécurité des systèmes d’exploitation
  • Sécurité des réseaux et protocoles
  • Connaissance des couches applicatives
  • Connaissance de la gouvernance, des normes et des standards : maîtrise des méthodologies d’audits
  • Tests d’intrusion : maîtrise des techniques d’audits techniques de sécurité
  • Cyberdéfense : connaissance des techniques d’attaques et d’intrusion
  • Cyberdéfense : connaissance des vulnérabilités des environnements
  • Connaissance en rétro-ingénierie de systèmes (reverse engineering)
  • Scripting
  • Connaissance juridique en matière de droit informatique lié à la sécurité des systèmes d’information et à la protection des données
  • Veille technologique en cybersécurité et étude des tendances

Qualités

  • Capacité de synthèse et de vulgarisation pour des publics non techniques
  • Rédaction de rapports adaptés à différents niveaux d’interlocuteurs
  • Sens éthique
  • Capacité de travail en équipe
  • Rigueur

En résumé, l’auditeur de sécurité technique est un professionnel de la cybersécurité qui réalise des évaluations techniques de la sécurité d’environnements informatiques. Son rôle est d’identifier les vulnérabilités du système d’information et de proposer des actions de remédiation. Pour ce faire, l’auditeur de sécurité technique réalise plusieurs missions principales, depuis la réalisation d’audits, la réalisation ou le pilotage de scans de vulnérabilités, ainsi qu’une activité de veille technique.

Études et formations

Pour faire carrière en tant qu’auditeur de sécurité technique, vous devrez justifier d’un diplôme informatique de niveau BAC + 3 à BAC+ 5 et d’une spécialisation en cybersécurité.

Ce métier est accessible avec l’obtention d’une certification PASSi (Prestataire d’Audit de Sécurité des Systèmes d’information).

Salaire

La rémunération d’un auditeur de sécurité technique diffère en fonction de la typologie de l’entreprise où il est amené à exercer, selon les missions qui lui sont confiées et va dépendre de son niveau d’expérience professionnelle. 

Le salaire médian pour les auditeurs de sécurité techniques en France est de 5073 euros bruts par mois. Un auditeur de sécurité technique débutant sera rémunéré environ 3165 euros par mois soit approximativement 38 000 euros annuels, les profils confirmés pouvant prétendre jusqu’à 10 040 euros mensuels soit environ 120 500 euros annuels.

À l’international, en Suisse par exemple, un auditeur de sécurité technique peut percevoir un salaire annuel moyen de 130 000 CHF. Aux Etats-Unis, un auditeur de sécurité sera rémunéré en moyenne 70 000 dollars annuels.

Dans quelle entreprise travailler ?

Les auditeurs de sécurité techniques interviennent au sein d’organisations publiques comme privées. Ils peuvent par exemple exercer dans les secteurs industriels ou pour des sociétés de services.

Voici un exemple d’entreprises et institutions qui font appel à des auditeurs de sécurité techniques :

  • Editeurs de logiciels et entreprises informatiques
  • Secteur bancaire
  • Secteur des télécommunications
  • Sociétés de conseil en Hautes Technologies

Des offres d’emploi pour exercer en tant qu’auditeur de sécurité technique sont disponibles sur :

  • Monster. fr
  • Jobrapido.com
  • LinkedIn
  • Simplyhired.fr
  • Wizbii.com
  • Indeed.com
  • Jooble.org
  • Apec.fr
  • Glassdoor.fr

Auditeur de sécurité technique freelance

L’auditeur de sécurité technique peut exercer en tant que freelance indépendant. Il devra créer un statut d’auto-entrepreneur ou une société individuelle auprès de la Chambre de Commerce. Il lui sera ainsi possible de facturer ses prestations à tout type de clients. 

Le tarif journalier moyen d’un auditeur de sécurité technique freelance est de 600 euros par jour. Ce tarif peut grimper jusqu’à 1200 euros par jour pour les profils les plus expérimentés.

Evolution de carrière 

L’auditeur de sécurité technique peut être amené à réaliser des audits plus ambitieux de type red team qui visent à simuler des attaques en grandeur réelle dans le but de tester les défenses de l’organisation. Il peut également être amené à réaliser des audits dans une approche purple team afin d’entraîner les équipes de détection des incidents de cybersécurité.

Avoir été auditeur interne de sécurité technique constitue souvent une passerelle afin de pouvoir évoluer vers des postes de responsable sécurité ou encore consultant mais aussi auditeur tierce partie et auditeur interne QSE (qualité, sécurité, environnement).

Les avantages et inconvénients

L’auditeur de sécurité technique doit parfaitement comprendre les besoins du client et définir sa problématique technique en analysant son système d’information. Il sera alors en mesure de trouver des solutions pour définir et mettre en œuvre une politique de sécurité adaptée. C’est un métier dynamisant qui demande de faire preuve de créativité afin de solutionner des problèmes rapidement . 

L’auditeur de sécurité technique intervient souvent dans des situations de crise stressantes pour les entreprises, aussi il devra faire preuve de recul et de pédagogie auprès de clients affectés par une situation de cybermenace

Ce métier est en perpétuel changement dans la mesure où les cybermenaces à traiter sont toutes différentes et inédites selon les entreprises auditées. L’auditeur de sécurité technique s’ennuie donc très rarement dans son quotidien professionnel !

Comment devenir auditeur de sécurité technique ?

Faire le choix de devenir auditeur de sécurité technique suppose l’obtention d’un diplôme informatique de niveau BAC + 3 à BAC + 5 avec une spécialisation en cybersécurité. Le salaire médian pour les auditeurs de sécurité technique qui exercent en France est d’environ 60 000 € annuels. L’auditeur de sécurité technique exerce un métier qui demande une grande réactivité et une capacité à communiquer avec différents collaborateurs au sein d’une organisation. L’avantage de ce poste est que les missions sont variées et à chaque fois différentes en fonction des entreprises et des situations de sécurité informatique à traiter. Avoir été auditeur de sécurité technique constitue souvent une passerelle pour évoluer vers des postes de responsable sécurité ou encore consultant mais aussi auditeur tierce partie et auditeur interne QSE (qualité, sécurité, environnement).

En résumé

Quelles sont les missions de l’auditeur de sécurité technique ?

En résumé, l’auditeur de sécurité technique est un professionnel de la cybersécurité qui réalise des évaluations techniques de la sécurité d’environnements informatiques. Son rôle est d’identifier les vulnérabilités du système d’information et de proposer des actions de remédiation. Pour ce faire, l’auditeur de sécurité technique réalise plusieurs missions principales, depuis la réalisation d’audits, la réalisation ou le pilotage de scans de vulnérabilités, ainsi qu’une activité de veille technique.

Quel est le salaire de l’auditeur de sécurité technique ?

Le salaire médian pour les auditeurs de sécurité techniques en France est de 5073 euros bruts par mois. Un auditeur de sécurité technique débutant sera rémunéré environ 3165 euros par mois soit approximativement 38 000 euros annuels, les profils confirmés pouvant prétendre jusqu’à 10 040 euros mensuels soit environ 120 500 euros annuels.

Quel niveau d’étude pour devenir auditeur de sécurité technique?

Pour faire carrière en tant qu’auditeur de sécurité technique, vous devrez justifier d’un diplôme informatique de niveau BAC + 3 à BAC + 5 et d’une spécialisation en cybersécurité. Ce métier est accessible avec l’obtention d’une certification PASSi (Prestataire d’Audit de Sécurité des Systèmes d’information).

Quel bac choisir ?

Au lycée, nous vous conseillons de suivre un BAC général ou technologique et d’opter pour l’une des spécialités suivantes, mathématiques, sciences de l’ingénieur ou numérique et sciences informatiques.

Métiers proches d’auditeur de sécurité technique

Continuez vos recherches autour des métiers de la cybersécurité :