Cryptologue : fiche métier avec les missions, la formation...
Cryptologue Cryptologue
Métiers

Cryptologue

Vous vous sentez l’âme d’un justicier 4.0 désireux de lutter contre la fraude numérique ? Vous êtes passionné de mathématiques et de programmation informatique complexe ? Et surtout, vous savez garder un secret ?… Le métier de cryptologue est sans aucun doute fait pour vous.

Fiche métier mise à jour le
Niveau d’études : Bac+5
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 2 800€
Salaire confirmé : 5 000 €
Mobilité : Bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et Télécommunications

Métier

Depuis que l’écriture a permis à l’humanité de transmettre, conserver et témoigner des traces de son savoir, il a fallu trouver des moyens de protéger les informations que l’on ne souhaitait pas voir être divulguées.

Dans la littérature, l’histoire ou encore les sciences, les hommes, par jeu ou par stratégie, ont de tout temps imaginé et développé des codes et énigmes sécurisés .

Étymologiquement, du grec kryptos (caché) et logos (science), la cryptologie signifie littéralement “science du secret”.  La cryptologie regroupe deux branches : d’une part, la cryptographie, qui permet de coder les messages, et d’autre part, la cryptanalyse, qui permet de les décoder. La cryptologie est en effet l’ensemble des méthodes, traditionnelles comme plus modernes, qui ont pour objet de cacher les informations d’un message.

Illustration d'un message informatique crypté et sécurisé

Illustration d’un message informatique chiffré et sécurisé

Longtemps réservée aux secteurs de la défense et de la diplomatie, la cryptologie ne se limite plus aujourd’hui à assurer la confidentialité des “secrets” d’Etats, afin d’éviter une guerre ou protéger un peuple, par exemple… La cryptologie fait à présent partie intégrante des enjeux modernes du monde de l’entreprise.

L’avénement de l’informatique et la valeur grandissante de la data, que l’on va jusqu’à qualifier d’or noir de nos sociétés numériques, ont nécéssité la mise en place de systèmes de protection de données extrèmement sécurisés et quasi inviolables.

C’est ici que les méthodes de cryptologie interviennent, en permettant d’assurer l’authenticité d’un message (l’origine de ce dernier), protéger son intégrité (s’assurer que le message n’ait pas subi de modifications) et assurer sa confidentialité (protéger le message de lectures non désirées).

Missions du cryptologue

La cryptographie désigne l’ensemble des mécanismes destinés à garantir la sécurité et la protection de messages que l’on souhaite protéger .

Le cryptologue ou cryptanalyste ou encore ingénieur cryptologue est chargé de sécuriser les données d’une entreprise en créant des algorithmes complexes qui empêcheront l’exploitation de données dites sensibles à des fins illégales.

 

Missions du cryptologue

 

Le cryptologue élabore des méthodes de codage en créant un procédé de chiffrage de données inviolable. Fraude bancaire, usurpation d’identité, intrusion dans un système informatique…Le cryptologue est chargé d’empêcher la compromission d’informations sensibles en développant des méthodes de chiffrement qui consistent à transformer un message clair en message incompréhensible et qui est seulement accessible pour qui détient la clé de chiffrement.

Pour devancer les pirates informatiques, cet expert en sécurité des systèmes de communication teste sans cesse la résistance et la fiabilité de ses encodages et met à l’épreuve les programmes conçus par ses collègues pour s’assurer de leur efficacité. Il cherche notamment à éliminer tout risque d’interception des mots de passe ou de redirection des utilisateurs vers un serveur pirate.

Focus sur les cryptosystèmes les plus connus

Aujourd’hui, un cryptologue fera appel à deux systèmes de codage bien distincts afin de sécuriser les communications et les données d’une entreprise.

On distingue en effet deux grandes familles de cryptosystèmes : les cryptosystèmes symétriques (ou à clé secrète) et les cryptosystèmes asymétriques (ou à clé publique).

Les algorithmes de chiffrement symétrique se fondent sur une même clé pour chiffrer et déchiffrer un message. L’un des problèmes de cette technique est que la clé, qui doit rester totalement confidentielle, doit être transmise au correspondant de façon sûre. La mise en œuvre peut s’avérer difficile, surtout avec un grand nombre de correspondants car il faut autant de clés que de correspondants.

Quelques algorithmes de chiffrement symétrique très utilisés :

  • Chiffre de Vernam (le seul offrant une sécurité théorique absolue, à condition que la clé ait au moins la même longueur que le message à chiffrer, qu’elle ne soit utilisée qu’une seule fois et qu’elle soit totalement aléatoire)
  • DES
  • 3DES
  • AES
  • RC4
  • RC5
  • MISTY1

Quelques algorithmes de cryptographie asymétrique très utilisés :

  • RSA (chiffrement et signature) ;
  • DSA (signature) ;
  • Protocole d’échange de clés Diffie-Hellman (échange de clés)

Les experts cryptologues les plus connus

En 2006, la Médaille d’or du CNRS, plus haute distinction pour des travaux de recherche scientifique en France, est décernée à Jacques Stern, 57 ans, professeur à l’Ecole normale supérieure (ENS), directeur du laboratoire d’informatique de l’ENS (unité mixte ENS/CNRS) et chercheur mondialement connu pour ses travaux sur la cryptologie. Jacques Stern, l’actuelle “rock star” de la cryptologie est notamment connu pour avoir cassé en 1997 un code réputé inviolable par IBM.

Il explique, dans une interview au magazine Futura Sciences, pourquoi nous ne pouvons plus aujourd’hui nous passer de la cryptologie “ Nous vivons dans un monde virtuel. De nombreuses informations concernant notre vie privée, voire notre santé, sont inscrites quelque part bien qu’elles ne doivent pas être publiques. La cryptologie fait désormais partie de notre vie quotidienne. Elle est utilisée dans notre carte bancaire et dans notre téléphone portable, par exemple. En fait, on pourrait dire que l’intérêt de la cryptologie a commencé à exister avec l’invention de l’écriture, qui conduit à ne plus garder sur nous des informations qui viennent de nous-mêmes.”

 

Enigma, la machine de cryptage et de chiffrement allemande utilisée par les nazis

 

Peut-être avez-vous vu le film “Imitation Game” sorti sur les écrans en 2015 ?

Il s’agit du biopic d’Alan Turing, mathématicien, cryptologue, chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de chiffrement allemande utilisée par les nazis, Enigma. Génie de l’informatique et héros de la Seconde Guerre mondiale, Alan Turing est en effet rendu célèbre pour avoir déchiffré les communications codées de l’armée allemande en venant à bout de la machine de chiffrement réputée inviolable.

Compétences

A la fois informaticien et mathématicien, le métier de cryptologue nécessite de développer des compétences multiples telles que :

  • Disposer de connaissances solides en informatique, sécurité réseaux et développement
  • Maîtriser les techniques de cryptographie
  • Avoir des connaissances approfondies en cryptanalyse
  • Maîtriser l’anglais oral et écrit
  • Rester en veille permanente sur les avancées technologiques

 

Bitcoin

Qualités

  • Analyser les besoins du client
  • Analyser les besoins d’un projet
  • Concevoir les solutions techniques
  • Maîtriser les méthodes d’analyse (systémique, fonctionnelle, de risques …)
  • Connaître les normes et standards d’exploitation
  • Maîtriser les principes d’intégration de matériels et de logiciels
  • Concevoir l’architecture d’un système d’information
  • Évaluer le résultat de ses actions
  • Connaître les règles de sécurité Informatique et Télécoms
  • Procéder aux phases de tests des applications développées
  • Connaître les normes rédactionnelles
  • Mettre en place les procédures techniques d’exploitation, d’utilisation et de sécurité des équipements informatiques
  • Maîtriser la modélisation informatique
  • Définir et contrôler l’application des procédures qualité et sécurité des systèmes d’information et de télécoms
  • Connaître le droit du numérique
  • Pouvoir effectuer une assistance technique
  • Savoir traiter l’information (collecter, classer et mettre à jour)
  • Mettre à jour une documentation technique
  • Etre formé à l’évaluation de risques sécurité Informatique et Télécoms
  • Apprécier le travail en équipe
  • Faire preuve de méthode et de rigueur
  • Être patient et persévérant
  • Avoir une bonne résistance au stress et à la pression

En résumé, ce féru de mathématiques, passionné par le code et les problèmes complexes, doit être patient, persévérant et déterminé à la fois. Rigoureux et minutieux, le cryptologue est en effet un passionné qui ne compte pas ses heures jusqu’à pouvoir trouver la parfaite solution algorithmique.

Études et formations

Pour devenir cryptologue, vous devrez justifier d’un diplôme de niveau BAC + 5.

Il est possible par exemple de préparer un diplôme d’ingénieur avec une spécialité en cryptographie, sécurité et codage de l’information.

A l’Université, en cinq ans d’études après le BAC, il existe des Masters spécialisés en cryptographie et sécurité des systèmes d’information.

Quelle formation choisir ?

Vous souhaitez devenir un expert en cryptologie ? le Master of Science de Guardia est la formation qu’il vous faut. Pendant 2 ans, les différents projets menés autour de la cryptographie, de la cryptanalyse mais aussi autour de la sécurité réseau et de développement, vous permettrons de d’assimiler les compétences nécessaire au métier passionnant de cryptologue. Pour en savoir plus sur la formation…

Salaire

Les profils d’experts cryptologues sont très convoités.  En effet, le marché de l’emploi étant extrêmement favorable à l’évolution des recrutements dans le secteur de la cybersécurité, le métier de cryptologue est un choix de carrière offrant de belles perspectives et opportunités.

Le salaire d’un cryptologue est variable selon les années d’expériences et le profil de l’entreprise où il réalise sa carrière professionnelle.

En France, un cryptologue en début de carrière peut prétendre entre 2500 et 2800 euros bruts mensuels.

En milieu de carrière, le salaire d’un.e cryptologue peut tourner autour des 4900 euros bruts mensuels.

A l’international, aux Etats-Unis par exemple, le salaire annuel moyen d’un cryptologue se situe entre 83 000 et 150 000 dollars.

 

Les profils d’experts cryptologues sont très convoités

Dans quelle entreprise travailler ?

Il est possible d’exercer le métier de cryptologue dans des environnements professionnels très divers.

Ainsi, les experts cryptologues peuvent travailler dans les secteurs industriels, pour des sociétés de services ou encore dans le secteur public.

Voici un exemple d’entreprises et institutions qui font appel à des cryptologues :

  • Secteur de la défense DGSE, Direction Générale de la Sécurité Extérieure ou DGSI, Direction Générale de la Sécurité Intérieure
  • Editeurs de logiciels et entreprises informatiques
  • Secteur bancaire
  • Secteur des télécommunications
  • Sociétés de conseil en Hautes Technologies

Entreprises qui recrutent des cryptologues

THALES

BNP PARIBAS

ATOS

CRÉDIT MUTUEL

CEA, Commissariat à l’Energie Atomique

Des offres d’emploi de cryptologue sont disponibles sur :

Indeed.com

Jooble.org

Apec.fr

Glassdoor.fr

LinkedIn

 

Entreprises qui recrutent des cryptologues

Cryptologue freelance

Pour rester autonome dans le choix de ses missions et de ses clients, il est possible d’exercer le métier de cryptologue en tant qu’indépendant. La première option consiste à créer un statut d’auto-entrepreneur ou une société individuelle auprès de la Chambre de Commerce. Il est également possible de rejoindre un cabinet de consultants indépendants experts en cybersécurité. Ainsi, le cryptologue n’aura pas à gérer seul la partie commerciale de son activité, qui sera traitée par le cabinet qui le missionne. De plus, le cryptologue qui rejoint un cabinet d’experts indépendants aura l’avantage de travailler avec d’autres professionnels de la cybersécurité et ainsi développer son réseau et ses compétences.

Evolution de carrière

La cybersécurité est devenue un élément stratégique pour toutes les organisations publiques et privées. Les débouchés sont donc nombreux.

Un cryptologue peut par exemple évoluer vers un poste de responsable sécurité des systèmes d’information (RSSI) ou prendre en charge des missions de plus en plus complexes.

Les avantages et inconvénients

Le métier de cryptologue est un métier passion que l’on choisit rarement par hasard. Si vous adorez passer plusieurs heures à en découdre avec un message codé complexe, ce métier peut tout à fait vous correspondre !

Il faudra néanmoins faire preuve de beaucoup de patience, de rigueur et être doté d’une bonne résistance au stress, le cryptologue intervenant dans des situations professionnelles extrêmement sensibles.

 

Le métier de cryptologue est un métier passion

Devenir cryptologue

Pour devenir cryptologue, il faut avant tout avoir de solides compétences en mathématiques complexes et en codage informatique.

Il est possible par exemple de préparer un diplôme d’ingénieur ou un Master avec une spécialité en cryptographie, sécurité et codage de l’information.

A l’heure où les données numériques nécessitent d’être de plus en plus sécurisées, le cryptologue est un expert de la cybersécurité très recherché sur le marché de l’emploi. En début de carrière, il pourra prétendre à un salaire mensuel avoisinant les 2900 euros et pourra voir sa rémunération doubler en milieu de carrière. Le cryptologue ou cryptanalyste ou ingénieur cryptologue peut exercer dans les domaines publics ou privés, dans les secteurs de la défense, des télécommunications, de la santé, de la banque…

En fonction de son expertise technique et de la manière dont il exploitera ses compétences et savoirs-être en entreprise, le cryptologue confirmé pourra être amené à développer des projets de plus en plus complexes, et éventuellement encadrer une équipe en qualité de responsable sécurité des systèmes d’information.

En résumé

Quelles sont les missions du cryptologue ?

Le cryptologue ou cryptanalyste ou encore ingénieur cryptologue est chargé de sécuriser les données d’une entreprise en créant des algorithmes complexes qui empêcheront l’exploitation de données dites sensibles à des fins illégales.

Quel est le salaire du cryptologue ?

En France, un cryptologue en début de carrière peut prétendre entre 2500 et 2800 euros bruts mensuels.

En milieu de carrière, le salaire d’un.e cryptologue peut tourner autour des 4900 euros bruts mensuels.

Quel niveau d’étude pour devenir cryptologue ? 

Pour exercer en tant que cryptologue, vous devrez justifier d’un diplôme de niveau BAC + 5.

Il est possible par exemple de préparer un diplôme d’ingénieur avec une spécialité en cryptographie, sécurité et codage de l’information.

A l’Université, en cinq ans d’études après le BAC, il existe des Masters spécialisés en cryptographie et sécurité des systèmes d’information.

Quel bac choisir ?

Au lycée, nous vous conseillons de suivre un Bac général ou technologique et d’opter pour l’une des spécialités suivantes , mathématiques, sciences de l’ingénieur ou sciences informatiques.

Quelle est la formation pour devenir cryptologue ?