développeur back-end développeur back-end
Métiers

Développeur no code

Le développeur no code conçoit des applications et des sites internet sans écrire une ligne de codes. Pour cela, il s’appuie sur l’usage d’outils et de plateformes depuis lesquels il compose et assemble des blocs dans le but de créer le projet final.

Fiche métier mise à jour le
En résumé
Niveau d’études : Bac+3 à Bac+5
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Bonne
Salaire débutant : 2 900 € brut / mois
Salaire confirmé : 3 750 € brut / mois
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et Télécommunications
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Métier

Le développeur no code est une personne qui, comme son nom l’indique, conçoit des programmes informatiques sans réaliser de code. Elle peut ainsi développer une application ou un site web rapidement. Comme il est courant de le faire lorsque l’on développe une application. Il utilise pour cela des outils et plateformes spécifiques ne nécessitant pas de code traditionnel. Ce qui permet de concevoir des applications en assemblant des blocs préétablis plutôt qu’en écrivant du code manuellement. Il s’agit d’interfaces intuitives, ce qui rend dès lors le processus de développement plus accessible à un plus grand nombre de personnes, même sans formation approfondie en programmation.

Le développeur ou la développeuse no code est à la fois un créateur et un innovateurs qui peut aider les entreprises à réaliser sa vision. Avec un minimum d’efforts et d’investissement, il peut créer des produits de qualité qui répondent aux besoins des client, mais surtout qui sont faciles à utiliser et à déployer. Pour cela, il doit connaître un certains nombres de logiciels tels que UX, Webflow, Zapier, Notion, Bubble, etc.

C’est quoi le no code ?

Ce sont plusieurs outils qui offrent l’aisance de créer des sites web ou des applications sans écrire de code. Le no code existe depuis des années, mais il s’est largement étendu seulement récemment avec des éditeurs de logiciels qui ont souhaité rendre leurs interfaces plus faciles d’utilisation, à l’instar de WordPress.

Missions

Lorsque l’on travaille comme développeur no code et selon les projets et l’entreprise pour laquelle on est embauché, les missions peuvent plus ou moins différées. Toutefois, elles se résument en plusieurs actions :

  • Définir les besoins et les fonctionnalités de la demande. une démarche qui implique la collecte d’informations sur les fonctionnalités souhaitées, les flux de travail, et les objectifs finaux attendus
  • Développer sans code. Pour ce faire, il choisit les outils, les plateformes adaptés en tenant compte de la complexité des fonctionnalités requises et de la facilité d’utilisation pour l’usager à la fin
  • Concevoir le design du produit et notamment l’interface utilisateur. Elle doit être conviviale et intuitive
  • Tester le projet et corriger d’éventuels bugs afin de s’assurer que l’application fonctionne correctement
  • Optimiser les performances, car même sans coder, le développeur no code doit être capable d’optimiser les performances de l’application
  • Maintenir à jour le système

Responsabilités du Développeur no code

En fonction du projet sur lequel il travaille et de l’entreprise pour qui il est embauché, le développeur no code n’aura pas les mêmes responsabilités.  C’est lui peut ainsi définir les besoins après analyse, va concevoir l’interface utilisateur, saura y intègrera des données, fournira aux utilisateurs finaux les clés pour qu’ils puissent utiliser efficacement l’application. Le dev no code est responsable à la fois de la création, de l’optimisation et de la maintenance afin que le produit répondent aux exigences du clients et qu’il soit conforme aux normes de sécurité.

Compétences

En tant que développeur no code, il est essentiel de savoir bien maîtriser plusieurs aspects de son métier. Les compétences suivantes sont donc :

  • La compréhension des concepts de programmation. Bien qu’il ne travaille pas à écrire du code, connaître les concepts de bases de la programmation est essentielle pour bien appréhender son métier.
  • Savoir utiliser des logiciels no code comme Bubble ou Intergromat.
  • Pouvoir manipuler des outils de visual programming et modulaires
  • Disposer de connaissances web
  • La logique. Faisant partie intégrante des compétences de tout développeur, même du no code. Capable de penser de manière logique et structurée pour définir efficacement les règles et les conditions qui vont régir  l’application.
  • La conception des interfaces UI : un point crucial à maîtriser. Le développeur no code doit maîtriser les outils visuels pour créer des mises en page attrayantes, organiser les éléments graphiques et assurer une expérience utilisateur optimale.
  • Savoir analyser les besoins et pouvoir gérer le projet dans son ensemble. Ce qui implique les échéances pour coordonner les phases du projet afin d’assurer le délivrable.
  • Résoudre des problèmes en étant capable de diagnostiquer les bugs par exemple.
  • Pouvoir faire de la veille technique afin de rester informer des nouvelles fonctionnalités, des mises à jour

Qualités

Le métier de développeur no code exige de la rigueur et de la méthodologie pour exercer ce métier. Comme pour tous métiers du développement informatique. De l’autonomie, mais également le goût du travail en équipe, sont nécessaires en tant que dev no code. Ce qui implique le sens des responsabilités et un relationnel important.

Enfin, la créativité, la force de proposition et la diplomatie pour formuler à son client ses idées ou ses objections face au cahier des charges préalablement défini font parties de la panoplie de chaque professionnel. 

Les soft skills recherchés par les entreprise

Les compétences techniques ne suffisent pas pour réussir dans un poste de développeur no code. Les compétences analytiques et dans la résolution de problèmes sont indispensables. Mais ces dernières années est apparue une demande nouvelle pour des compétences dites soft skills. Des compétences douces qui sont complémentaires des compétences techniques (hard skills) et qui mettent davantage l’accent sur la personnalité individuelle. Les patrons et managers leurs accordent une place importantes, puis elles permettent de compter sur des individus en capacité d’évoluer face aux innovations, de résoudre des problèmes sans stress, de faire preuve d’empathie ou encore d’intelligence émotionnelle. C’est un savant mélange de hard et de soft skills qui feront la différence sur un CV.

Les entreprises qui recrutent 

Parmi les entreprises particulièrement intéressées par le profil de product builder no code, on voit souvent apparaître les noms de :

  • Payfit
  • Ornika
  • Gojob
  • Papernest
  • LegalPlace
  • Build2B

Pour rester informé des meilleures offres, on pourra consulter :

  • Monster
  • Jobnocode
  • Welcometothejungle
  • Cyberjobs
  • LinkedIn 
  • Indeed
  • HelloWork
  • OptionCarriere

Niveau d’études nécessaire

Apprendre le développement no code exige de se familiariser avec plusieurs outils pour développer des applications sans forcément écrire une ligne de code. Toutefois, disposer d’un minimum de connaissance en langages de programmation, sera très utile. Si vous avez une compréhension de base du fonctionnement de la logique, cela peut s’avérer très bénéfique. 

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours vous inscrire à un cours sur le no code ou encore sur l’apprentissage des bases de langage informatique pour vous familiariser avec les bases.

Dès lors, il est recommandé de suivre une école spécialisée en informatique ou une école d’ingénieurs et de suivre ensuite des formations précises et répondant aux besoins des entreprises.

Quelle École ?

Un IUT ou une école d’ingénieur. Voire par ailleurs une école spécialisée en informatique. 

Quel bac ?

Tout baccalauréat peut mener à ce métier, même s’il faut une affinité pour le numérique et les mathématiques. Ce sera un plus car la logique, la rigueur sont deux critères attendus. 

Salaire

De plus en plus recherché par les entreprises, petites comme grandes, les développeurs no code ont plusieurs opportunités s’offrant à eux et relativement bien rémunérées. Ainsi, les salaires oscillent entre 2 900 et 3 700 euros par mois voire plus selon le profil. Un sénior avec de l’expérience donc gagnera sensiblement plus qu’un profil junior sortant d’école.

A savoir que plusieurs critères rentrent en compte comme la localisation et la taille de l’entreprise, le type de contrat/statut, etc.

Evolution de carrière

A ce poste, un développeur no code peut imager une perspective de carrière à d’autres échelons ou métiers, comme :

  • Développeur d’application
  • Concepteur de logiciels
  • Architecte des solutions logicielles
  • Responsable des tests logiciels
  • Développeur web

Quelles sont les bonnes questions à se poser avant de s’orienter ?

Se poser les bonnes questions pour son futur métier est essentiel. Une étape qu’il ne faut pas négliger notamment avant son orientation. Voici quelques questions incontournables à se poser avant d’opter pour le développement no code :

  • Ai-je envie de créer des applications ? 
  • Suis-je à l’aise avec l’informatique au point d’en faire mon métier ?
  • Où se former pour devenir expert en cybersécurité ?
  • Quels sont les contenus des formations proposés par l’école ?
  • Qui sont les intervenants et professeurs ?
  • Des stages sont-ils organisés ?
  • Quel est mon projet professionnel ?
  • Dans quelle entreprise je souhaite travailler ?
  • Les débouchés sont-ils importants ?
  • Vais-je trouver un emploi facilement ?
  • Faut-il parler anglais ?

Devenir développeur no code

Le développeur no code joue un rôle important dans la réalisation de projets de création d’application ou de site web sans nécessiter une expertise en programmation traditionnelle. Ce qui permet une approche plus accessible et rapide pour créer des projets fonctionnels. Sans savoir programmer mais en ayant quelques bases tout de même, il est possible de se former dans une école qui saura donner toutes les clés pour le no code.

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Devenir Développeur ou Développeuse no code

Quelles sont les bonnes questions à se poser avant de s’orienter ?

Avant de choisir la filière no code, il est important de se poser les bonnes questions. Important, car cela permet d'affiner son projet d'orientation. Ainsi, il ne faut pas hésiter à se demander si l'on souhaite travailler sur le web ou pour des applications, si l'on est prêt à passer sa journée devant un écran, si on a possède assez le goût pour la logique même si on ne code pas. Ou encore, se demander s'il y a suffisamment de débouchés.

Devenir développeur no code

Pour ce faire, si le métier n'exige pas des qualités de programmeurs sachant écrire des lignes de code, devenir développeur no code demande néanmoins un savant dosage de créativité, de logique, de maîtrise technique. Ne pas écrire de code, ne signifie pas pour autant ne pas connaître les principes de la programmation. C'est en cela qu'une formation en école d'informatique peut apporter un véritable plus.

Métiers proches de Développeur no code

Continuez vos recherches autour des métiers de la cybersécurité :