Boite à outils

Endpoint Security: tout ce qu’il faut savoir sur le sujet

Endpoint Security est une réponse efficace contre les menaces virtuelles et les différentes formes de malwares. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les différents aspects de cette approche, que ce soit son fonctionnement, ses composants, ainsi que les avantages qu’il peut offrir aux entreprises.

Endpoint Security présentation
Contenu mis à jour le

La protection numérique des données est devenue, à l’heure actuelle, une priorité absolue. Si plusieurs entreprises usent d’innovations et de différents outils et barrières virtuels, une Endpoint Security tend à prendre une grande importance. Zoom sur cette approche simple, mais complexe à la fois.

Endpoint Security: présentation

Avant de comprendre ce qu’est une Endpoint Security, il est nécessaire de s’attarder sur la notion d’Endpoint, aussi appelé points d’entrées.

Zoom sur les Endpoint

Les Endpoints, ou points d’entrées, sont les différents accès possibles où les individus peuvent se connecter à un réseau. Tout appareil pouvant se connecter à un réseau spécifique est, par définition, un Endpoint. On peut y noter comme exemple différents appareils comme les ordinateurs, les smartphones, mais aussi les distributeurs de billets.

Le développement d’internet et l’élargissement global des réseaux font que les Endpoint se multiplient également. Ce qu’il faut savoir, c’est que ces points d’entrées peuvent devenir des risques majeurs pour les entreprises.

En effet, ils sont de parfaites sources d’entrées des hackers et les comptent parmi les premiers moyens d’infecter les systèmes informatiques. De par leurs vulnérabilités, il est indispensable de mettre en place une mesure de protection, d’où l’existence d’une Endpoint Security.

Qu’est-ce qu’une Endpoint Security ?

Une Endpoint Security est un procédé qui a pour objectif de protéger les points d’entrées menant aux différents réseaux.

Il peut se présenter sous différentes formes. En premier lieu, il peut s’agir d’un ensemble de programmes gérés à distance par un éditeur. Dans ce cas-ci, l’éditeur contrôle le flux de données et la sécurité au point d’entrée. Il est également possible qu’une Endpoint se présente sous forme de logiciels contrôlés par un serveur principal se trouvant au centre même de l’interface.

De manière précise, l’objectif principal de cet outil est de protéger les données en circulation au sein des appareils et du système. Il s’agit donc de permettre aux individus, à l’exemple des employés d’une entreprise, de se connecter de manière sécurisée aux différents réseaux présents dans la société. Comme son nom peut l’indiquer, une Endpoint Security se concentre avant sur la protection des points d’entrées des périphériques et appareils de connexion.

Il met en place une défense solide à travers les différents appareils et gère minutieusement l’accès aux réseaux qu’il est censé protéger.

Fonctionnement

Une Endpoint Security fonctionne par une série d’étapes précise, à commencer l’analyse des fichiers entrants au sein du réseau.

Une base de données globale en changement constant se trouve au centre du contrôle. Les différents appareils doivent alors être connectés à un point d’entrée pour y avoir accès. Lors de cette phase, l’analyse examine les éléments susceptibles d’être une menace pour le réseau. Pour cela, la base de données dispose d’informations précises sur les potentiels malwares pouvant s’introduire.

Une console centrale mise en place et connectée au réseau depuis une passerelle sert de moyens de contrôle et de gestion principale pour les éditeurs et administrateurs du système. Ces derniers peuvent alors avoir une vision d’ensemble des appareils connectés, des risques qu’ils présentent, mais également des fichiers qu’ils contiennent et transfèrent.

Si une application ou un fichier à risque est présent, ils seront bloqués ou supprimés automatiquement. À savoir que cette mesure de sécurité permet aussi de limiter les pertes de données et d’optimiser leurs mouvements.

Les différentes formes d’utilisations

Il faut savoir impérativement que la solution Endpoint Security diffère selon le milieu où il est utilisé et surtout, en fonction des utilisateurs eux-mêmes.

Au sein des entreprises, une Endpoint permet de contrôler une plus grande quantité d’Endpoints. Les modèles pour ce genre de cas sont faits pour une gestion d’une grande variété de points d’entrées en prévision des activités soutenues qui se déroulent généralement dans une société. En ce qui concerne les particuliers, les systèmes d’Endpoint Security ont généralement une capacité de gestion moins importante.

Il en est de même au niveau des performances. En effet, les modèles pour entreprises étant capables de faire une analyse et un suivi des périphériques, mais aussi les activités des employés. De manière générale, la version en entreprise dispose de fonctionnalités plus larges. Dans le cas d’une mesure de protection des points d’entrées pour les particuliers, ils sont grandement plus limités.

Quels sont les composants d’une Endpoint Security ?

Il est important de savoir que le système d’Endpoint Security permet plusieurs prouesses en ce qui concerne la protection du réseau. Cela s’explique par la variété de composants dont il dispose.

Contrôle des applications

Une Endpoint Security se compose d’un système de contrôle des applications. Il s’agit d’une protection, en plus des moyens basiques qui se concentrent sur la protection des périphériques et du système en empêchant toute forme d’intrusion.

Plus exactement, il analyse et suit en temps réel l’ensemble des éléments, fichiers comme applications des périphériques. Il se base sur l’exécution des applications qui sont actionnées sur les périphériques et s’assure qu’aucun élément indésirable ne vienne s’immiscer pour corrompre le système et les applications.

Système de liste et de classification

Il est important de savoir que la solution Endpoint Security dispose généralement d’un système de classifications et d’enregistrement des données.

Une fonctionnalité qui permet entre autres d’analyser plus efficacement les données néfastes, car il est souvent couplé à un programme d’autorisation et de refus. À partir d’une classification ou d’une liste précise, il détermine les fichiers entrants et autorise ceux qui ne présentent pas de risque.

Il permet également de limiter l’accès des données et fichiers jusqu’à un certain seuil précis. La liste offre également la possibilité de déterminer les limites d’exécutions de certaines applications sur des données précises.

Protection contre les malwares

Il s’agit de l’une des fonctionnalités principales d’une Endpoint Security, se concentrant sur un point essentiel, le maintien de la sécurité du réseau.

Cela se traduit par des programmes qui vont analyser les périphériques entrants, mais surtout les données et fichiers qu’ils acheminent lors de cette connexion. Une action qui permet de déterminer les contenus dangereux, comme de potentiels virus ou malware. Cela réduit aussi de manière significative les risques de piratages grâce à une sécurité renforcée.

En plus de cela, cette fonctionnalité permet de corriger et limiter l’infection des malwares au niveau des systèmes d’exploitation des périphériques. À cela s’ajoute un système de pare-feu qui limite les opérations d’applications. Il a aussi pour fonction d’arrêter les connexions et autres installations non analysées et non autorisées au préalable.

Gestion des périphériques

Avec le système de contrôle et de protection contre les malwares, ce composant réalise une des activités principales d’une Endpoint Security.

Le contrôle des périphériques, comme son nom l’indique, se base sur la gestion simultanée des différents appareils connectés au réseau global. Il peut se présenter sous les traits d’une plateforme de gestion. Cette dernière analyse alors chaque appareil, mais aussi les différents fichiers de ces derniers.

Le contrôle des périphériques permet également de restreindre certains types d’entrées USB, idéales pour se concentrer sur Endpoint précis.

L’utilisation d’une Endpoint Security est-elle indispensable ?

Si une EndPoint Security est une approche intéressante, il est légitime de se demander s’il est indispensable de l’appliquer actuellement en entreprise.

Nous y répondrons partiellement à travers l’analyse des différents avantages notables qu’il propose. Par la suite, nous donnerons une réponse complète à la nécessité d’appliquer ce procédé.

Quels sont les avantages de ce procédé

L’avantage principal qu’offre une Endpoint Security, c’est avant tout une protection accrue du réseau, et ce, à travers une étape bien précise.

Ainsi, il permet de contrôler de manière indépendante ou semi-indépendant l’entrée de données depuis une multitude de périphériques. Une opération qui est loin d’être évidente et qui peut se montrer extrêmement complexe et chronophage sans un système de gestion précis. Ainsi, une Endpoint Security permet également à l’entreprise de gagner du temps et des ressources.

De plus, il optimise la circulation des données, évitant les pertes. Il s’agit d’un avantage important, car les entreprises n’ont pas toujours connaissance des procédés de contrôle des données. Ajouté à cela une analyse poussée de l’emplacement des fichiers au sein des périphériques et un système de classification des documents. Cela permet de fournir rapidement des informations importantes pouvant aider dans l’organisation des données.

Est-il nécessaire de le mettre en place ?

Compte tenu du contexte actuel où la connectivité des appareils est une habitude et où les bases de données sont élargies, une Endpoint Security est une solution indispensable pour les sociétés.

Ce procédé tient compte de la nature évolutive des bases de données, mais aussi des changements pouvant affecter les réseaux. Ainsi, l’utilisation de cette approche permet aux entreprises de rester performantes dans le traitement de leurs données, mais aussi dans leurs protections.

D’autant plus que les appareils de connexions ne cessent de se multiplier, ce qui permet aussi, par la même occasion, le développement de différents risques. En effet, les logiciels et programmes malveillants suivent cette évolution constante afin de contrôler davantage le système.

La réponse est donc oui, l’utilisation d’une Endpoint Security est nécessaire en entreprise pour pouvoir assurer protection et gestion optimisée des données informatiques.