Boite à outils

Fuite de données : tout ce qu’il faut savoir

Le concept de fuite de données n’est pas un nouveau sujet. Il s’agit d’un problème qui expose de nombreuses informations sensibles. Entre autres entités concernées par les fuites de données, les entreprises de tous les secteurs sont celles qui redoutent le plus cette menace. D’une part, les clients partagent de nombreuses données personnelles comme les coordonnées bancaires, les adresses, etc. Ils font ainsi confiance à ces organisations pour conserver leur confidentialité. D’autre part, les entreprises elles-mêmes disposent d’informations sensibles sur leurs différentes opérations. Il s’agit désormais d’une réalité que nous ne pouvons pas éviter. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR
Contenu mis à jour le

Qu’est-ce qu’une fuite de données ?

Littéralement, une fuite de données désigne le fait que des informations sensibles échappent au contrôle de ses propriétaires. Ce genre d’incident résulte généralement de l’introduction d’un cybercriminel ou d’un utilisateur non autorisé dans le réseau interne d’une organisation. Cet intrus accède aux endroits où les informations sont stockées. Entre autres, les données sont considérées comme compromises même si la personne ne s’en empare pas.

Les principales informations concernées par une fuite de données incluent :

  • les adresses électroniques ;
  • les mots de passe ;
  • les informations personnelles (noms et âges) ;
  • les adresses physiques ;
  • les données bancaires ;
  • les informations émises par le gouvernement : numéro de sécurité sociale.

Les cybercriminels peuvent s’en servir pour leurs futures attaques. Dans certains cas, ils les vendent sur le Dark Web. À titre d’exemple, l’adresse électronique ainsi que les mots de passe peuvent servir dans le cadre d’attaques comme le « credential stuffing ». Il s’agit d’ une technique cybercriminelle consistant à utiliser un programme pour tester des milliers de combinaisons d’adresses électroniques et de mots de passe en quelques secondes, en espérant accéder à un compte.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

Les différents types de fuite de données

Les personnes malveillantes peuvent accéder aux renseignements confidentiels de différentes manières. Selon l’Identity Theft Resource Center, un groupe non lucratif chargé d’aider les victimes de vol d’identité, il existe 7 types de fuites de données :

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

Exposition accidentelle sur internet

Des informations sensibles ou des identifications d’applications sont installées par accident dans un emplacement accessible sur internet ou dans un référentiel public tel que GitHub.

Accès non autorisé

Les attaquants exploitent les faiblesses dans le système de contrôle des autorisations pour s’infiltrer aux systèmes informatiques et aux informations confidentielles.

Données en déplacement

Les hackers accèdent aux renseignements sensibles transmis en clair par le biais de HTTP ou d’autres protocoles non sécurisés.

Erreur/perte/problème de mise au rebut/négligence par un salarié

Les attaquants profitent des pratiques ou des systèmes de sécurité d’une organisation faible ou mal appliquée. Ils peuvent aussi accéder à des dispositifs égarés ou mis hors service de manière inadaptée.

Hacking/Intrusion

Un malfaiteur externe vole des données confidentielles avec un logiciel malveillant, par écrémage, phishing, rançongiciel ou autres failles.

Vol interne

Un salarié en poste ou un ancien collaborateur ou sous-traitant ont accès à des informations confidentielles à des fins malveillantes.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

Vol physique

Les renseignements sont arrachés via des ordinateurs, des tablettes ou des smartphones volés.

Vous souhaitez travailler dans la cybersécurité ?
2 FORMATIONS DE POST BAC À BAC+5 100% dédiées à la cybersécurité
Nos programmes de formation sont pensés avec les entreprises du secteur de la cybersécurité et du digital pour maximiser l’employabilité de nos étudiants. Le Bachelor a été construit pour transmettre de solides bases de développement informatique tout en parcourant progressivement les notions clés de la cybersécurité. Le MSc est à 100% dédié à la cyber et spécialise dans un métier de la cybersécurité. Nos diplômes sont reconnus par les entreprises et par l’Etat, ils délivrent en fin de cursus un titre RNCP de niveau 6 (Bac+3) ou 7 (Bac+5).
bachelor
logo-bachelor
BACHELOR (BAC+3)
DÉVELOPPEUR INFORMATIQUE OPTION CYBERSÉCURITÉ
master-of-science
logo-mos
MASTER OF SCIENCE (BAC+5)
EXPERT
CYBERSÉCURITÉ

Quelles sont les causes des fuites de données ?

Les données peuvent être exposées à cause de plusieurs raisons comme les erreurs humaines ou les mauvaises configurations. Voici les causes les plus fréquentes d’une fuite de données :

Une infrastructure non corrigée

Quand les créateurs sont conscients des faiblesses, ils utilisent des correctifs de sécurité. Sans eux, les logiciels pourraient révéler des informations non autorisées.

La faiblesse de la politique de sécurité

Les informations peuvent être dévoilées sans que nous ne le sachions, notamment quand les politiques de sécurité ne bloquent pas les utilisateurs non autorisés.

Mauvaise configuration du pare-feu

Les pare-feu ont pour rôle d’empêcher le trafic de toucher les ressources internes. Néanmoins, lorsqu’il est mal configuré, il peut ouvrir des ports et des programmes à leur insu et dévoiler des informations.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

Fichiers open source

Certains développeurs intègrent des informations d’identification et des clés d’accès cryptées en dur dans des référentiels publics pouvant être utilisés par un tiers pour accéder aux informations.

Problèmes liés aux fournisseurs

Les fournisseurs qui peuvent accéder à des renseignements sécurisés se révèlent être un vecteur permettant à un pirate informatique d’avoir accès à des données confidentielles.

Quels sont les impacts d’une fuite de données ?

Dans un premier temps, la fuite de données peut passer inaperçue, car les victimes ne sont jamais impliquées dans les actes conduisant à ce problème. Néanmoins, il ne faut pas prendre à la légère ce genre de fuites, parce qu’elle peut avoir de lourdes conséquences pour les victimes.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

En cas de fuite de données, la société concernée, qui s’était engagée à protéger les informations collectées, n’a pas honoré son serment et trahit de ce fait la confiance de ses clients. Les hackers peuvent ainsi avoir recueilli suffisamment de données pour stocker des requêtes d’emprunts au nom d’autres personnes, voler l’identité de victimes innocentes, réaliser des achats importants, etc.

Des personnes utilisent un mot de passe identique pour plusieurs comptes, même si ce n’est pas très judicieux. Si un hacker venait à le connaître pendant une fuite de données, il pourrait ainsi accéder à tous les comptes de la cible protégés par le même mot de passe. Malgré les succès positifs du RGPD ( règlement général sur la protection des données), plusieurs sociétés ne révèlent pas les fuites lorsqu’elles se produisent : un attaquant peut ainsi accéder à ces différents comptes avant que la cible elle-même ne s’en aperçoive.  

Cependant, tout n’est pas perdu ! En cas d’annonce de fuite de données, les organisations procurent en général un package de remédiation aux cibles.

Comment prévenir une fuite de données ?

On distingue plusieurs types de données et différentes manières de les traiter. Toutefois, il est possible de déployer des solutions préventives pour amoindrir le potentiel d’une fuite de données au sein de votre entreprise. Notez qu’une fuite de données ne résulte pas des actions malveillantes des hackers, cependant, ils les exploitent, engendrant alors des dommages financiers et une atteinte à la réputation de votre organisation. Découvrez donc des conseils pour les éviter.

Valider les paramètres du stockage dans le cloud

Le stockage de données dans le cloud est davantage répandu. Un transfert de données inadapté et non sécurisé peut causer des fuites de données. De ce fait, les utilisateurs de stockage dans le cloud doivent valider la configuration au moment du déploiement et lors de l’hébergement des informations sensibles. Pour réduire les risques de la cybersécurité, il est judicieux de surveiller régulièrement le système.

Se débarrasser des anciennes données

Souvent, le système de stockage de données d’une entreprise regorge d’anciennes données ou des données inutiles. Il est donc recommandé de nettoyer régulièrement les fichiers pour réduire les informations que la sécurité doit gérer.

Former les collaborateurs

Il est primordial d’apprendre à vos salariés à être vigilants au moment de manipuler les données et à connaître les courriels malveillants. Pour avoir un bon résultat, il est possible de prévoir une sanction pour qu’ils soient prudents.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

Privilégier une authentification multifactorielle

L’authentification multifactorielle apporte des couches supplémentaires de sécurité à vos comptes. Ce type d’authentification signifie qu’il est essentiel de vérifier votre identité à l’aide d’un OTP (one-time password ou mot de passe à usage unique) en plus du mot de passe principal et du nom d’utilisateur.

Il est également possible de vérifier l’identité avec des données biométriques, une question de sécurité personnelle, etc. Dans ce cas, même si vous êtes la cible d’une fuite de données de mot de passe, cette solution peut limiter considérablement les fuites. L’authentification multifactorielle permet d’empêcher les hackers d’avoir accès à votre compte.

Automatiser les contrôles de processus

Les logiciels sont capables de garder l’uniformité que les humains. Il faut alors privilégier les contrôles de processus automatisés pour garantir que toutes les informations sont sauvegardées de manière sécurisée.

Surveiller les risques liés aux tiers

Les fournisseurs tiers sont susceptibles de maltraiter les renseignements sensibles, entraînant ainsi des fuites de données. Ainsi, même si l’incident n’est pas de votre faute ou de votre employé, votre entreprise sera tenue pour responsable. Cela peut altérer l’image de votre société ou même la valoir des soucis judiciaires.

Que faire en cas de fuite de données ?

Si votre organisation a été victime de fuite de données, il est essentiel de remédier aussitôt au problème. Pour cela, il faut corriger la vulnérabilité et retirer les données sur internet par tous les moyens.

L’entreprise est aussi dans l’obligation d’avertir aussitôt les clients concernés ainsi que les autorités de protection des données selon le RGPD.

Un particulier peut vérifier si ses données sont en fuite grâce à des plateformes en ligne comme HaveiBeenPwned et Firefox Monitor. Par exemple, en cas de fuite d’informations bancaires, il est conseillé de contacter rapidement votre banque. Vous pourriez ainsi faire opposition sur votre carte ou modifier les numéros de votre compte.

Il est également important de modifier les mots de passe de tous vos comptes en ligne. Privilégiez un mot de passe sophistiqué et unique pour chaque compte. Vous devez également activer l’authentification multifactorielle dès que possible. Un programme comme un gestionnaire de mot de passe se révèle être utile, pour vous éviter de devoir retenir ou noter chaque identifiant.

FUITE DE DONNÉES : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Que faire en cas de fuite de données ?

Si votre organisation a été victime de fuite de données, il est essentiel de remédier aussitôt au problème. Pour cela, il faut corriger la vulnérabilité et retirer les données sur internet par tous les moyens. L’entreprise est aussi dans l’obligation d’avertir aussitôt les clients concernés ainsi que les autorités de protection des données selon le RGPD. Un particulier peut vérifier si ses données sont en fuite grâce à des plateformes en ligne comme HaveiBeenPwned et Firefox Monitor. Par exemple, en cas de fuite d’informations bancaires, il est conseillé de contacter rapidement votre banque. Vous pourriez ainsi faire opposition sur votre carte ou modifier les numéros de votre compte. Il est également important de modifier les mots de passe de tous vos comptes en ligne. Privilégiez un mot de passe sophistiqué et unique pour chaque compte. Vous devez également activer l’authentification multifactorielle dès que possible. Un programme comme un gestionnaire de mot de passe se révèle être utile, pour vous éviter de devoir retenir ou noter chaque identifiant.

Comment prévenir une fuite de données ?

On distingue plusieurs types de données et différentes manières de les traiter. Toutefois, il est possible de déployer des solutions préventives pour amoindrir le potentiel d’une fuite de données au sein de votre entreprise. Notez qu’une fuite de données ne résulte pas des actions malveillantes des hackers, cependant, ils les exploitent, engendrant alors des dommages financiers et une atteinte à la réputation de votre organisation. Découvrez donc des conseils pour les éviter.

Qu’est-ce qu’une fuite de données ?

Littéralement, une fuite de données désigne le fait que des informations sensibles échappent au contrôle de ses propriétaires. Ce genre d’incident résulte généralement de l’introduction d’un cybercriminel ou d’un utilisateur non autorisé dans le réseau interne d’une organisation. Cet intrus accède aux endroits où les informations sont stockées. Entre autres, les données sont considérées comme compromises même si la personne ne s’en empare pas. Les principales informations concernées par une fuite de données incluent :

  • les adresses électroniques ;
  • les mots de passe ;
  • les informations personnelles (noms et âges) ;
  • les adresses physiques ;
  • les données bancaires ;
  • les informations émises par le gouvernement : numéro de sécurité sociale.
Les cybercriminels peuvent s’en servir pour leurs futures attaques. Dans certains cas, ils les vendent sur le Dark Web. À titre d’exemple, l’adresse électronique ainsi que les mots de passe peuvent servir dans le cadre d’attaques comme le « credential stuffing ». Il s’agit d’ une technique cybercriminelle consistant à utiliser un programme pour tester des milliers de combinaisons d’adresses électroniques et de mots de passe en quelques secondes, en espérant accéder à un compte.