Boite à outils

Qu’est-ce que le cyberspace ?

Le cyberspace désigne un espace de tensions et d’oppositions. Les impacts politiques, stratégiques et économiques de ces menaces peuvent vraiment déstabiliser les États et les agents économiques. Comment définir le cyberspace ? Comment fonctionne-t-il ? Les réponses dans cet article !

Romain Charbonnier
Par Romain Charbonnier
Journaliste indépendant
Contenu mis à jour le
QU’EST-CE QUE LE CYBERSPACE ?
NB : Contenu en cours de réécriture.

Le cyberspace est un terme à la mode qui peut éveiller une certaine défiance : est-ce un produit publicitaire ? Cependant, lorsqu’on entend les responsables privés et publics déployer qu’elle représente l’un des défis les plus importants de notre époque, il convient de s’interroger et d’approfondir au-delà du secteur initial. Particulièrement lorsqu’on évoque le préfixe « cyber » joint à des thèmes de préoccupations majeures comme la défense et la sécurité. En fait, le cyberspace est à la fois prégnant et moderne, toutefois, il dégage des aspects stratégiques essentiels. Pour mieux comprendre, voici toutes les informations à connaître sur cet environnement numérique.

Qu’est-ce que le cyberspace ?

C’est William Gibson qui a évoqué pour la toute première fois le cyberspace dans son livre Neuromancien en 1984. Il la désigne comme une sorte de milieu tridimensionnel qui s’apparente au cyberspace technique à l’image qu’on le conçoit de nos jours. C’est alors un mot qui ne date pas d’hier. 

Qu'est-ce que le cyberspace ?

En regardant de plus près, il s’agit d’un espace à la propriété immatérielle et particulièrement technique compte tenu de sa complexité. Il réunit entièrement Internet. Il élimine tout concept de distance, car ce milieu intangible agence des discussions déterritorialisées entre habitants du monde à une vitesse presque instantanée.

En 2012, Oliver Kempf définit exactement le cyberspace dans son livre Introduction à la cybersécurité en le regroupant en trois couches :

  • une première couche physique : infrastructure matérielle permettant de faire fonctionner Internet ;
  • une seconde couche logique et applicative : des services qui permettent de transmettre les informations comme les logiciels et les applications ;
  • une troisième couche cognitive et sémantique : désigne les internautes.

Que signifie « cyberspace » étymologiquement ?

Le préfixe « cyber » résulte du mot grec faisant référence au milieu des robots, plus précisément la « cybernétique ». Ce terme vient du kubernaro ou gouvernail en grec. C’est le célèbre mathématicien américain Norbert Wiener qui l’a présenté suite à la Seconde Guerre mondiale.

Par contre, un robot est un précepte apte à se commander tout seul, ce qui n’est pas le cas d’une machine qui nécessite un utilisateur humain pour le commander à tout moment. Un robot est conçu pour s’ajuster à toutes circonstances et ne pas exécuter la même chose tout le temps.

Bref, le cyberspace désigne un espace d’échanges développé pour s’adapter seul (avec l’aide de ses programmes) et de manière régulière aux circonstances et aux demandes des internautes.

Qu'est ce que le cyberspace ?

L’avènement du cyberspace

La conception du World Wide Web par Tim Berners-Lee en 1991, connu aussi sous le nom de « la toile », a permis à la numérisation d’avoir rapidement une place importante au sein de la société. Cela a été le début d’un changement sociétal profond. En fait, la société s’est connectée en temps réel au fur et à mesure avec la naissance de l’Internet mobile et la fabrication des smartphones.

Gratuit
Téléchargez Le Grand Livre de la cybersécurité
Plus de 180 pages d’articles indispensables rédigés par des experts pour vous aider à mieux comprendre le secteur de la cybersécurité.
Téléchargez gratuitement le Grand Livre DE LA CYBERSÉCURITÉ

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@guardia.school ou appelez le 04 28 29 58 49

Comment ça fonctionne ?

Le cyberspace est constitué de réseaux et de ressources informatiques ou encore les différents appareils mobiles et fixes connectés au réseau mondial. Il est impossible de l’isoler pour déterminer les limites parce qu’il n’a pas de frontière. D’ailleurs, un cyberspace mondial inclut celle d’une nation. Cette forme la rend exceptionnelle et plus difficile à maîtriser.

Inversement à l’espace physique qui est borné par des frontières géographiques dans la terre, les eaux fluviales et l’air, le cyberspace ne cesse de se déployer. Le surcroît de l’accès à Internet conduit à son augmentation, car sa taille est proportionnelle aux activités qui y sont réalisées.

Qu'est-ce que le cyberspace ?

Les différents éléments immatériels qui permettent de faire fonctionner le cyberspace

Des programmes sophistiqués, des logiciels ou des applications pour les téléphones mobiles ont été développés par des experts du codage pour assurer le fonctionnement du cyberspace. Ces derniers sont notés avec des langages spécifiques cryptés par les machines, mais que les internautes, même des amateurs en informatique doivent aussi comprendre.

Depuis l’avènement de l’informatique dans les années 1950, ces programmes sont de plus en plus complexes et sont des algorithmes très sophistiqués. Le cyberspace est ainsi basé sur des compétences accrues en programmation que seuls les ingénieurs ayant reçu une formation scientifique en mathématiques comprennent. De plus, les métiers de développeur informatique se sont davantage multipliés depuis une décennie.

À quoi sert le cyberspace ?

Le cyberspace peut être utilisé dans le cadre professionnel et privé : secteur économique privé, secteurs des administrations, secteurs des États.

Qu’est-ce qu’on fait exactement sur le cyberspace ? On peut surtout :

  • récupérer des informations gratuitement (sens unique) ;
  • échanger des renseignements gratuitement : vidéos, textes et images (interaction) ;
  • réaliser des transactions commerciales ;
  • effectuer des transactions financières.

Toutes ces opérations sur le cyberspace s’effectuent de manière instantanée.

Qu'est-ce que le cyberspace ?

Vous souhaitez travailler dans la cybersécurité ?
2 FORMATIONS DE POST BAC À BAC+5 100% dédiées à la cybersécurité
Nos programmes de formation sont pensés avec les entreprises du secteur de la cybersécurité et du digital pour maximiser l’employabilité de nos étudiants. Le Bachelor a été construit pour transmettre de solides bases de développement informatique tout en parcourant progressivement les notions clés de la cybersécurité. Le MSc est à 100% dédié à la cyber et spécialise dans un métier de la cybersécurité. Nos diplômes sont reconnus par les entreprises et par l’Etat, ils délivrent en fin de cursus un titre RNCP de niveau 6 (Bac+3) ou 7 (Bac+5).
bachelor
logo-bachelor
BACHELOR (BAC+3)
DÉVELOPPEUR INFORMATIQUE OPTION CYBERSÉCURITÉ
master-of-science
logo-mos
MASTER OF SCIENCE (BAC+5)
EXPERT
CYBERSÉCURITÉ

Qui sont les différents acteurs du cyberspace ?

Les acteurs du cyberspace sont à la fois variés et nombreux. En fait, outre les acteurs classiques, le cyberspace a généré l’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur international, à savoir les proxies. Ce sont des individus isolés comme des pirates informatiques solitaires qui n’appartiennent à aucune organisation. Parmi eux, on peut citer Rabbin des bois, un ancien hacker de la plateforme Sciences Po. Les proxies peuvent être aussi des organisations hacktivistes à l’instar d’Anonymous, WikiLeaks, etc. qui militent pour des motifs politiques ou encore des cybercriminels poussés par le profit et les entreprises militaires ou de sécurité privée.

Par ailleurs, les acteurs classiques regroupent les États et les autres acteurs qui ne sont pas étatiques : GAFAM, les organisations de cyberdéfense institutionnalisée telle que l’alliance Five Eyes.

Quelles informations échangées ?

Voici les différents types de données que vous pouvez échanger sur le cyberspace.

Les données privées

La probabilité de divulgation des informations privées à des inconnus est considérée comme une atteinte à la vie privée. C’est d’ailleurs une chose importante pour les sociétés occidentales. Pire encore, cela peut nuire à une personne, notamment si le but est de voler l’identité de la personne à des fins frauduleuses.

Les données publiques

Les données politiques, économiques et militaires confidentielles sont souvent à protéger. La circulation de ces informations sur le cyberspace engendre donc un problème de sécurité majeur. En effet, si des informaticiens expérimentés peuvent créer des renseignements qui peuvent être cryptés, les pirates informatiques peuvent très bien aussi en inventer afin de les décrypter.

Les États, les administrations, les entreprises et les citoyens sont menacés, mais nul ne veut renoncer à un outil performant et qui ne cesse de s’améliorer, d’autant plus qu’il est possible de renforcer la sécurité avec la bonne volonté de tout un chacun.

Qu'est-ce que le cyberspace ?

Le cyberspace : à contrôler et à maîtriser

Le cyberspace serait-il un aspect de territoire moderne ? Si c’est le cas, il est essentiel de déterminer la nature et les frontières ou encore les limites de sa souveraineté. C’est une excellente problématique sur un thème de géopolitique. D’ailleurs, l’une des plus grandes illusions de tout État est de pouvoir contrôler le cyberspace.

Notons avant tout qu’il s’agit d’un territoire. C’est un milieu géographique sur lequel on réalise un projet politique, impliquant ainsi son appropriation, afin de le dominer directement ou de l’influencer indirectement.

Le souci ici, c’est que le cyberspace est un environnement numérique sur lequel il est possible de prévoir un projet politique, à savoir filtrer les contenus Web favorisant l’image du gouvernement. C’est d’ailleurs le cas en Chine.

Néanmoins, la domination du cyberspace est toujours très floue vu que différents types d’acteurs peuvent contrôler Internet, que ce soit des djihadistes ou des États.  

Les enjeux et les défis

Depuis quelque temps, il est constaté que les grandes puissances veulent souverainiser le cyberspace. En fait, ce milieu devient un véritable Heartland 2.0, dans lequel sa maîtrise totale permet certainement à celui qui la détient d’avoir le pouvoir sur les mondes numérique et réel.

La création du cyberspace collabore activement à la mise en place d’une cyberdiplomatie, d’autant plus que les puissances secondaires tentent de développer des alliances numériques pour rester encore plus fortes. C’est le cas de la célèbre alliance Five Eyes, regroupant les grandes puissances numériques mondiales comme l’Australie, le Canada, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande ou encore le Royaume-Uni.  

Qu'est-ce que le cyberspace ?

Les principaux risques liés au cyberspace

Les cybermoyens augmentent les opportunités. La numérisation joue au bénéfice du faible et à la perte du fort. À l’origine, les Américains et tous les observateurs ont considéré que le cyberspace est l’affaire des grandes puissances. Au contraire, les moyens de communication, de commandement et de renseignements du pauvre sont les réseaux sociaux, les smartphones ou encore les messageries cryptées comme Daech l’a évoqué entre la période de 2014 et 2018.

Qu'est-ce que le cyberspace ?

Toutefois, avec la numérisation qui évolue à une vitesse supérieure, surtout l’Internet des objets connectés (Internet of Things, IOT) dont les chiffres ont dépassé les 20 milliards en 2020, va augmenter les relais possibles des pirates informatiques. Ainsi, la vulnérabilité augmente au fur et à mesure que la numérisation augmente.

Dans les pires scénarios, les maliciels ciblés pour l’extorsion (Wannacry) ou de cybersabotage stratégique (NotPetya) s’éloignent de leurs concepteurs avec des impacts dévastateurs. À titre d’exemple, NotPetya, créé en Russie dans le but d’immobiliser des infrastructures ukrainiennes, a très vite fait le tour du monde en 2017. Cela a beaucoup affecté les systèmes informatiques de nombreux pays : un port indien, le Saint-Gobain en France, une usine de chocolatière en Australie, le Merck aux ÉtatsUnis et le Rosneft en Russie.

Dans ce contexte, le manque de structure internationale de régulation et d’action protectrice et thérapeutique de la sécurité d’Internet est inadmissible. Pour surmonter cette hausse des périls, le Président Emmanuel Macron a mis en place le 12 novembre 2018 l’Appel de Paris pour la conscience et la cybersécurité dans le cyberspace. Ce texte a été accepté par 67 États, notamment la plupart des importants géants mondiaux de l’industrie numérique, nombre d’entreprises et d’ONG.

L’Appel de Paris procure un code de bonne conduite dans ce milieu, mais les plus voyants des États non signataires comme la Russie, les États-Unis ou encore la Chine ne les respectent pas. Beaucoup d’acteurs dans le secteur sont donc persuadés que l’unique solution est de développer une agence internationale de la cybersécurité dans le cadre des Nations Unies. Cette agence peut être à l’image de l’AIEA ou l’OACI qui sont chargées respectivement de l’aviation civile et les installations nucléaires et de la sécurité des plus grandes infrastructures mondiales.

Les cyberconflits : rivalités sur la datasphere

Le cyberspace n’est ainsi qu’un simple champ de bataille entre les grandes puissances ? Non, car l’introduction des normes internationales au cyberspace est difficile. Ainsi, le cyberspace peut rééquilibrer les relations irrégulières du monde réel. Ainsi, une petite organisation peut s’attaquer à une grande puissance mondiale et engendrer de nombreux dégâts. En fait, le numérique peut égaliser le secteur de la géopolitique internationale, car il est apte à mettre les groupes criminels sur un pied d’égalité avec les importantes FTN et les grands États.

Qu'est ce que le cyberspace ?

En général, on compte 4 types de cyberconflits dans le cyberspace :

Les rivalités d’État à État

Ce type de conflits est l’affrontement numérique d’un État à un autre État. C’est une rivalité dangereuse pour la sécurité et la stabilité du système international, car l’État peut très bien masquer son intrusion. De fait, nul ne pourra savoir l’acteur et le lieu de l’attaque anonyme. Quelquefois, le protecteur peut très bien identifier l’agresseur grâce à différents moyens. Ce genre d’attaque peut s’enrichir avec l’opération Olympic Games (2010) opposant l’Iran à l’Israël aux États-Unis. Ils sont parvenus à développer ensemble un ver informatique appelé Stuxnet. Il s’attaque aux centrifugeuses iraniennes et se propage partout. L’objectif de cette attaque était de ralentir l’enrichissement d’uranium de l’Iran.

Les conflits proxies contre les États

Ce genre de conflits souligne la puissance et le danger du cyberspace. Ce sont surtout les hackers qui attaquent un État dans les proxies. C’est le cas des attaques en Estonie en 2007 qui avaient surtout touché le Parlement estonien.

Les conflits entre les États et les acteurs privés 

Les rivalités d’État entre les acteurs privés ont été constatées durant la cyberattaque massive en Saudi Aramco en 2012. Le promoteur suspect de l’attaque était l’Iran pour riposter au Téhéran face au Stuxnet.

Les rivalités qui opposent les proxies à proxies

Ils découlent de l’ordre du privé, ainsi, ils ne sont pas toujours médiatisés. À titre d’exemple, les menaces de cyberattaques d’Anonymous contre l’État islamique. Ces attaques interviennent après les attentats de Paris de 2015.

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Qu'est-ce que le cyberspace ?

Le cyberspace est un environnement numérique complexe qui regroupe entièrement Internet. Il s'agit d'un espace à la propriété immatérielle qui permet des échanges déterritorialisés entre habitants du monde à une vitesse presque instantanée.

Comment fonctionne le cyberspace ?

Le cyberspace est composé de trois couches : une première couche physique qui correspond à l'infrastructure matérielle permettant de faire fonctionner Internet, une seconde couche logique et applicative qui regroupe les services qui permettent de transmettre les informations comme les logiciels et les applications, et enfin une troisième couche cognitive et sémantique qui désigne les internautes.

Quels sont les types de cyberconflits qui existent ?

On peut distinguer quatre types de cyberconflits dans le cyberspace : les rivalités d'État à État, les conflits proxies contre les États, les rivalités entre les États et les acteurs privés, et les rivalités entre proxies.