EXPERT EN IA
EXPERT EN IA
Métiers

Expert en IA

kevin-picciau
Par Kevin Picciau
Fiche métier mise à jour le
En résumé
Niveau d’études : Bac+5
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 4 800 € brut
Salaire confirmé : 8 400 € brut
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et télécommunications
NB : les métiers de la cybersécurité sont récents. L’estimation du salaire se base sur peu de données. Le salaire peut être parfois surévalué ou sous-évalué. Nous affinerons sa pertinence lors de la prochaine édition du Guide des Métiers de la cybersécurité.

 

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Métier

Un expert en Intelligence Artificielle est un professionnel spécialisé dans la conception, le développement et l’application de technologies liées à l’IA. Amandine P. occupe ce poste depuis deux ans et demi auprès d’un groupe du secteur banque et assurance. « Mon rôle général consiste à comprendre les besoins spécifiques de mon département et, plus largement, de la structure pour laquelle je travaille. Pendant ma première année à ce poste, j’ai essentiellement travaillé sur des solutions utilisant des algorithmes et des modèles d’IA pour résoudre des problèmes complexes : il s’agissait d’obtenir une prédiction plus fine et plus rapide des mouvements financiers à venir à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, je me penche sur l’élaboration de nouveaux produits prédictifs pour un usage, non pas en interne, mais par nos clients professionnels et nos partenaires ».

 

L’expert en IA peut cependant intervenir dans des domaines très éloignés de la finance. « De manière générale, il faut comprendre que ce métier sert à résoudre des problèmes particulièrement complexes, parce qu’ils laissent entrevoir une multitude de solutions possibles. L’IA nous aide à savoir quelle est la meilleure solution en fonction du besoin réel, du degré d’urgence ou de la faisabilité. Notre lot quotidien, c’est de nous appuyer sur le meilleur de la technologie afin de proposer le meilleur dans le monde réel, en quelque sorte ».

Missions

les missions d’un expert en IA peuvent être aussi variées que l’Intelligence Artificielle est illimitée – ou presque. c’est un monde sans fin. Selon les besoins, on va faire appel à ses compétences pour affiner un projet de solution déjà existant ou alors créer la solution de A à Z. Dans ce dernier cas, il y a toujours un point de départ : l’entreprise sait qu’elle peut faire mieux et plus vite mais elle ne sait pas comment faire… Elle connaît le potentiel des toutes dernières technologies mais ne sait pas vraiment comment en tirer parti… Elle veut se démarquer de la concurrence et cherche donc à créer un nouvel atout qui s’appuiera sur l’IA…
Amandine P. - Experte IA

On peut néanmoins identifier un certain nombre de missions potentielles et récurrentes. Elles concernent les champs suivants :

 

  1. Développement d’algorithmes : Concevoir, développer et mettre en œuvre des algorithmes d’IA pour résoudre des problèmes spécifiques, en utilisant des techniques telles que l’apprentissage machine, l’apprentissage profond, et d’autres approches d’IA.
  2. Analyse de données : Travailler avec des ensembles de données volumineux pour extraire des informations pertinentes, identifier des tendances et des modèles, et prendre des décisions basées sur l’analyse des données.
  3. Formation de modèles : Entraîner des modèles d’IA en utilisant des données d’entraînement, en ajustant les paramètres et en optimisant les performances pour atteindre les objectifs spécifiques.
  4. Validation et tests : Évaluer la performance des modèles d’IA en utilisant des jeux de données de test, identifier les problèmes potentiels et ajuster les modèles en conséquence.
  5. Intégration de l’IA dans les applications : Collaborer avec les équipes de développement pour intégrer des solutions d’IA dans des applications et des systèmes existants.
  6. Recherche et veille technologique : Suivre les dernières avancées en matière d’IA, participer à des activités de recherche et rester informé sur les nouvelles technologies émergentes.
  7. Conseil : Fournir des conseils et des recommandations aux parties prenantes sur l’application et l’impact de l’IA dans leur domaine d’activité.
  8. Éthique de l’IA : S’assurer que le développement et l’utilisation de l’IA respectent les normes éthiques et les principes de confidentialité.
  9. Formation et sensibilisation : Former les équipes internes et externes à l’utilisation efficace de l’IA, et sensibiliser aux enjeux éthiques et sociaux associés à cette technologie.

10. Résolution de problèmes : Trouver des solutions innovantes aux défis complexes liés à l’IA, en ajustant les approches existantes ou en développant de nouvelles méthodes.

Gratuit
Découvrez les 90 autres métiers de la Cybersécurité avec notre Guide des métiers de la Cybersécurité PDF 260+ pages
+ de 70 métiers pour travailler dans la Cybersécurité

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@guardia.school ou appelez le 04 28 29 58 49

Responsabilités de l’Expert IA

« L’expert IA, c’est celui ou celle qui a une très grande connaissance technique de la question, tout en apportant une vision stratégique. Ce n’est pas un ingénieur, ce n’est pas un intégrateur – c’est quelqu’un qui anticipe les détails des petits rouages tout en gardant une certaine hauteur de vue », analyse Amandine P. 

« Pour moi, notre première responsabilité en tant qu’experts – plus que tout autre métier de la sphère IA, c’est de garder le cap éthique. C’est de bien le définir et bien le montrer, et à la direction qui chapeaute de loin, et à tous les professionnels qui interviennent sur le projet. »
Amandine P. - Experte IA

Compétences

Les compétences que doit réunir un Expert en Intelligence Artificielle dépendent largement des besoins précis du recruteur. On peut néanmoins identifier un socle récurrent. Voici les principaux champs sur lesquels il est nécessaire de se concentrer.

 

  1. Programmation et Développement de Logiciels :
  • Maîtrise des langages de programmation couramment utilisés en IA tels que Python, Java, C++.
  • Expérience dans le développement de logiciels et la création d’algorithmes complexes.

 

  1. Machine Learning :
    • Compréhension approfondie des concepts de base du machine learning.
    • Capacité à concevoir, entraîner et évaluer des modèles d’apprentissage automatique.
  1. Réseaux Neuronaux et Deep Learning :
    • Connaissance des réseaux de neurones et des architectures de deep learning.
    • Expérience avec des frameworks tels que TensorFlow, PyTorch, Keras.
  1. Traitement du Langage Naturel (NLP) :
    • Compétence dans le traitement du langage naturel pour la compréhension et la génération de texte.
    • Familiarité avec les modèles pré-entraînés pour le NLP, comme BERT ou GPT.
  1. Computer vision :
    • Compréhension des concepts de vision par ordinateur pour le traitement d’images et la reconnaissance d’objets.
    • Expérience avec des bibliothèques comme OpenCV.
  1. Mathématiques et Statistiques :
    • Solide base en mathématiques, en particulier en algèbre linéaire, en calcul différentiel et intégral.
    • Connaissance approfondie des statistiques et de la probabilité.
  1. Optimisation et Algorithmes :
    • Capacité à optimiser les algorithmes pour améliorer les performances.
    • Connaissance des algorithmes d’optimisation couramment utilisés.
  1. Ingénierie des Données :
    • Compétences en ingénierie des données pour le nettoyage, la transformation et la gestion des données.

Qualités

Quels sont les atouts comportementaux que doit déployer un expert en Intelligence Artificielle ? Amandine s’appuie sur ses deux ans et demi d’expérience pour apporter une réponse sans hésitation : « La capacité au dialogue est la première des qualités à avoir. Je dirais même que c’est tout aussi important que les compétences techniques. S’il n’y a aucune aptitude à capter les lacunes, les besoins et les questions des personnes qui travaillent sur un projet d’une telle complexité, ça n’aboutira à rien. Il s’agit aussi de réussir à transmettre sa vision. Parce que c’est bien l’expert IA qui définit le cap d’une solution à développer ou qui la réajuste ».

 

Comme déjà mentionné, un sens aigu de l’éthique est indispensable pour aboutir à des solutions qui mettront réellement en valeur l’entreprise et seront acceptées sur le long terme. « Ne pas respecter cette règle, c’est prendre le risque de réduire beaucoup d’efforts et beaucoup d’ingéniosité à néant – parce qu’il manquera au projet son âme, en quelque sorte », précise Amandine P.

Niveau d’études nécessaire

Pour se positionner en tant qu’expert en Intelligence Artificielle, un Bac +5 est le minimum requis. Différentes voies et spécialisations sont possibles. Les chances de recrutement sont plus grandes lorsque le postulant a exploré, dans son cursus, plusieurs champs d’application de l’IA. Compléter un cursus de base de type Master par un doctorat – et une exploration en profondeur des thématiques de l’IA – donne une crédibilité supplémentaire et augmente les chances d’embauche rapide.

Quelle formation ?

Pour travailler en parallèle sur l’acquisition des compétences techniques et du bagage comportemental adéquat, vous pouvez vous tourner vers la Guardia School. L’école propose deux cursus complémentaires :

  • un Bachelor (titre RNCP niveau 6), organisé sur 3 ans ;
  • et un Master débouchant sur un titre MSc d’expert cybersécurité (titre RNCP niveau 7), organisé sur 2 ans.

 

Ma préparation d’un profil d’expert en IA demande d’aller jusqu’à la validation de ce grade de niveau supérieur.

 

Au cours de leur scolarité, les étudiants sont amenés à acquérir toutes les bases du champ informatique. Sont aussi bien abordés les points techniques du développement (HTML5, CSS3, PHP, MySQL), des langages de code (C, C++ et Python) et des nouvelles technologies que les questions pointues relatives aux algorithmes, par exemple. Ce sont pas moins de 8 socles d’apprentissage qui sont proposés au cours de cette première étape, avec un focus particulier sur les « Basiques de l’informatique » et les « Infrastructures réseau et système ».

 

Au niveau Master, l’accent est davantage mis sur l’analyse forensique, l’analyse des données et tous les points d’innovation, mais aussi sur la gestion de projet.

 

À tous les stades du parcours, les étudiants sont par ailleurs formés à la communication et au travail en équipe. Ils peuvent mettre en pratique leurs apprentissages au cours des phases obligatoires de stage.

 

À la fin du cursus de niveau Master, ils disposent des compétences clés pour s’attaquer sereinement à des projets d’envergure, en assurant à la fois la qualité technique, la compréhension transversale des enjeux et l’efficacité dans la collaboration.

 

Bachelor

 

Diplôme obtenu Titre école bachelor (bac +3)
Admission post bac Bac généraliste ou technologique
Admission parallèle Possible en 3e année
Durée totale de formation 3 ans
Campus Lyon et Paris
Enseignement 8 unités thématiques
3e année En alternance ou en initial avec stage alterné

 

Master Expert cybersécurité

 

Diplôme obtenu Titre école MSc (bac +5)
Pré-requis Bac +3 ou Bac +4 validés
Durée totale de formation 2 ans
Campus Lyon et Paris
Alternance Chaque année, 3 semaines en entreprise / 1 semaine à l’école

Dans quel secteur travailler ?

« Les experts en IA peuvent apporter leur vision dans à peu près tous les secteurs. Et ce qui n’y sont pas encore ouverts devraient l’être dans très peu de temps », rappelle Amandine P. L’Intelligence Artificielle trouve en effet des applications potentielles dans le secteur des technologies de l’information. Il est possible de faire valoir ses services aussi bien auprès de géants de la tech qu’auprès de start-ups. Parmi les autres recruteurs potentiels, on peut mentionner le secteur de la santé, pour la recherche de nouveaux médicaments, l’amélioration de l’imagerie médicale ou le diagnostic précoce, par exemple. L’utilité est tout aussi importante dans le secteur de l’automobile, de l’aéronautique et du transport en général. On pourra aussi regarder du côté des banques, des assurances et des acteurs de la finance. 

 

Les experts en IA peuvent aussi aider à optimiser des processus de fabrication et de vente, des procédés de gestion de dossier. Ils peuvent apporter leur aide à des acteurs de

Les entreprises qui recrutent 

Parmi les nombreuses offres d’emploi publiées quotidiennement, on voit apparaître régulièrement des annonces de la part de :

  • Dassault Aviation ;
  • le Groupe Afnor ;
  • Airbus ;
  • PwC dans le domaine du conseil ;
  • Stellantis ;
  • Safran ;
  • le CNRS ;
  • ou encore la Direction du numérique de plusieurs ministères.

 

On pourra consulter les pages généralistes dédiées à la recherche d’emploi comme :

  • Indeed.com ;
  • LinkedIn ;
  • Cyberjobs.fr ;
  • Apec.fr ;
  • et les rubriques RH sur le site des entreprises mentionnées précédemment.

Salaire

Il est assez difficile de définir une fourchette de possibilités concernant le salaire d’un expert en IA. Plus que pour tout autre métier, les chiffres dépendent très largement des contours que prend le qualificatif d’« expert ». La variété des compétences techniques et domaines d’expertise, les années d’expérience et la nature des projets traités dans le passé détermineront la valeur du professionnel. Il est néanmoins possible de donner des points de référence. En 2022, dans l’Hexagone, un expert en Intelligence Artificielle pouvait gagner entre 4 800 et 8 400 euros bruts par mois en moyenne. Ces rémunérations concernent des experts intégrés au sein d’une entreprise ou d’une structure publique. Les professionnels exerçant en indépendant affichent des gains beaucoup plus élevés. Un expert senior affiche en général une rémunération mensuelle avoisinant les cinq chiffres.

Source salaires : enquête interne auprès des professionnels + étude cabinet Michael Page + étude cabinet Hays.

NB : les métiers de la cybersécurité sont récents. L’estimation du salaire se base sur peu de données. Le salaire peut être parfois surévalué ou sous-évalué. Nous affinerons sa pertinence lors de la prochaine édition du Guide des Métiers de la cybersécurité.

Évolution de carrière

« On peut se dire qu’un expert IA, c’est celui qui se situe en haut de la pyramide des métiers du secteur : il a tout vu et il peut réagir à peu près sur tout, si on grossit un peu le trait », analyse Amandine P. « Bien entendu, il est toujours possible d’étendre le champ de ses connaissances – surtout dans un domaine comme celui de l’Intelligence Artificielle. Nous ne sommes qu’au début de l’exploration de cette sphère où les applications possibles se démultiplient et se renouvellent de façon exponentielle. La première évolution professionnelle envisageable pour un expert en IA, c’est donc de devenir encore plus expert ! ». 

 

D’autres pistes sont néanmoins envisageables. « J’imagine le cas de figure de l’expert indépendant qui souhaite réintégrer une structure fixe. Si ses compétences techniques sont très solides et qu’il a le bagage correspondant, il peut se recentrer sur un poste d’ingénieur en IA. De manière plus naturelle, l’expert IA est un très bon prétendant au poste de Directeur de l’Intelligence Artificielle ou de Directeur stratégique sur des projets informatiques transverses ».

Les avantages et inconvénients

Amandine P. fait une distinction claire entre l’expert indépendant et l’expert recruté par une entreprise : « Pour moi, ce seraient presque deux métiers différents, tellement les défis ne sont pas les mêmes. La difficulté, quand on se présente en tant qu’indépendant, c’est de bien réussir à faire comprendre le service que l’on peut apporter. L’IA, ça donne l’impression que tout est possible. Mais si vous contactez de vous-même une structure en lui promettant de la faire décoller, il faut être en mesure de faire comprendre sur quels leviers vous allez concrètement pouvoir jouer. Bien entendu, les choses sont différentes si c’est la structure elle-même qui se rapproche de vous – et c’est encore plus facile si elle a repéré en amont des compétences bien identifiées que vous avez su mettre en valeur ». 

 

Qu’en est-il des aspects positifs du métier ? « C’est le contre-pied du désavantage que je viens de mentionner : face à l’infini des possibles que représente l’Intelligence Artificielle, il peut être difficile de se positionner, certes, mais cela signifie qu’il existe mille propositions à faire à des milliers de structures. Cela veut dire que les opportunités de mission sont extrêmement nombreuses – elles le seront en tous les cas, dans un futur proche. Et c’est aussi la promesse de pouvoir faire des choses passionnantes, au jour le jour, et ce sur le long terme ».

Devenir Expert en IA

Quelles sont les missions de l'Expert en IA ?

Les missions d’un expert en IA peuvent être aussi variées que l’Intelligence Artificielle est illimitée – ou presque. c’est un monde sans fin. Selon les besoins, on va faire appel à ses compétences pour affiner un projet de solution déjà existant ou alors créer la solution de A à Z. Dans ce dernier cas, il y a toujours un point de départ : l’entreprise sait qu’elle peut faire mieux et plus vite mais elle ne sait pas comment faire… Elle connaît le potentiel des toutes dernières technologies mais ne sait pas vraiment comment en tirer parti… Elle veut se démarquer de la concurrence et cherche donc à créer un nouvel atout qui s’appuiera sur l’IA…

Quel est le salaire de l'Expert en IA ?

Il est assez difficile de définir une fourchette de possibilités concernant le salaire d’un expert en IA. Plus que pour tout autre métier, les chiffres dépendent très largement des contours que prend le qualificatif d’« expert ». La variété des compétences techniques et domaines d’expertise, les années d’expérience et la nature des projets traités dans le passé détermineront la valeur du professionnel. Il est néanmoins possible de donner des points de référence. En 2022, dans l’Hexagone, un expert en Intelligence Artificielle pouvait gagner entre 4 800 et 8 400 euros bruts par mois en moyenne. Ces rémunérations concernent des experts intégrés au sein d’une entreprise ou d’une structure publique. Les professionnels exerçant en indépendant affichent des gains beaucoup plus élevés. Un expert senior affiche en général une rémunération mensuelle avoisinant les cinq chiffres.

Quel niveau d’étude pour devenir Expert en IA ?

Pour se positionner en tant qu’expert en Intelligence Artificielle, un Bac +5 est le minimum requis. Différentes voies et spécialisations sont possibles. Les chances de recrutement sont plus grandes lorsque le postulant a exploré, dans son cursus, plusieurs champs d’application de l’IA. Compléter un cursus de base de type Master par un doctorat – et une exploration en profondeur des thématiques de l’IA – donne une crédibilité supplémentaire et augmente les chances d’embauche rapide.

Quel Bac choisir ?

Il est conseillé de faire un Bac Scientifique.

Quelle est la formation pour devenir Expert en IA ?

Pour travailler en parallèle sur l’acquisition des compétences techniques et du bagage comportemental adéquat, vous pouvez vous tourner vers la Guardia School. L’école propose deux cursus complémentaires : - un Bachelor (titre RNCP niveau 6), organisé sur 3 ans ; - et un Master débouchant sur un titre MSc d’expert cybersécurité (titre RNCP niveau 7), organisé sur 2 ans. La préparation d’un profil d’expert en IA demande d’aller jusqu’à la validation de ce grade de niveau supérieur.