Intégrateur de solutions de sécurité : fiche métier avec les missions, la formation...
Intégrateur de solutions de sécurité Intégrateur de solutions de sécurité
Métiers

Intégrateur de solutions de sécurité

Vous êtes passionné par le développement d’architectures informatiques complexes ? Vous souhaitez avoir en suivi toute la chaîne logistique de la solution de cybersécurité de l’entreprise, depuis l’implémentation jusqu’au déploiement ? Le métier d’intégrateur de solutions de sécurité est fait pour vous.

Fiche métier mise à jour le
Niveau d’études : Bac+3
Bac conseillé : Scientifique
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 2 000€
Salaire confirmé : 4 000 €
Mobilité : Bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et Télécommunications

Métier

L’intégrateur de solutions de sécurité contribue au choix de l’architecture de la solution de sécurité et en assure l’assemblage au sein du service informatique de l’entreprise. Il intègre dans l’environnement de production la solution de sécurité et en assure le déploiement. Il peut également assurer l’exploitation et le maintien en conditions opérationnelles dans la durée à travers la fourniture d’un service de sécurité managé.

 

Le RSSI s’assure de la mise en place des solutions et des processus opérationnels pour garantir la protection des données

L’intégrateur de solutions de sécurité intègre dans l’environnement de production informatique la solution de sécurité la plus adaptée pour l’entreprise

Missions de l’intégrateur de solutions de sécurité

L’intégrateur de solutions de sécurité participe à la conception et à l’intégration de la solution informatique la plus adaptée à l’architecture système de l’entreprise.

Ainsi, le rôle de l’intégrateur de solutions de sécurité est de veiller à protéger les réseaux, mais aussi les données et les accès informatiques.

Pendant la phase de conception, l’intégrateur de solutions de sécurité  :

  • Définit sous la responsabilité du responsable de projet, l’architecture fonctionnelle et technique du système d’information
  • Assemble et intègre les différents composants
  • Définit les interfaces et détermine les composants à faire évoluer pour permettre leur intégration
  • Documente la solution de sécurité
  • Intègre la solution de sécurité dans l’environnement de production
  • Contribue à la définition de l’architecture technique cible
  • Met en œuvre les phases de test et de maquettage
  • Met en œuvre la recette, l’industrialisation et la mise en production, en liaison avec le responsable du projet
  • Réalise le paramétrage de la solution de sécurité pour garantir la meilleure efficacité en termes de sécurité
  • Documente les processus de mise en œuvre, de mise à jour et d’exploitation des composants de sécurité

Il gère également la maintenance et la gestion de la solution au quotidien :

  • Assure la supervision des services, assurer la métrologie, gère les alertes et les incidents de production
  • Préconise les montées de versions de la solution
  • Pratique une veille sur les vulnérabilités et gère le patching des solutions

Il assure enfin une mission de conseil et de veille technologique au bénéfice de l’entreprise :

  • Conseille sur le paramétrage de la solution de sécurité
  • Délivre des formations sur la nouvelle solution de sécurité
  • Assure une veille technologique dans le domaine de la sécurité informatique

 

Le gestionnaire de crise cyber teste et vérifie la capacité de l’organisation à réagir à une attaque

L’intégrateur de solutions de sécurité veille à protéger les réseaux, mais aussi les données et les accès informatiques de l’entreprise

Infrastructure et sécurité

Infrastructure et sécurité sont deux concepts qui vont de pair.

Impactant la productivité et la compétitivité de l’entreprise, l’infrastructure doit être optimisée pour accroître la sécurité des données informatiques. Réseaux, serveurs, postes de travail fixes ou mobiles… ils jouent tous un rôle au niveau de la sécurité.

Une politique de sécurité informatique passe en tout premier lieu par une sécurisation des infrastructures de l’entreprise.

C’est une première étape que l’entreprise peut parfaitement maîtriser avec l’aide de l’intégrateur de solutions de sécurité.

Voici un détail des préconisations que l’intégrateur de solutions de sécurité peut proposer à l’entreprise :

1° La sécurisation des réseaux

Il est important de protéger les communications et les données transitant par et entre les réseaux, internes ou externes, contre toutes les attaques extérieures. Celles-ci visent à récupérer des informations et/ou à interrompre le fonctionnement normal des réseaux, affectant ainsi la productivité de l’entreprise, infrastructure et sécurité étant étroitement liées.

2° La protection, la sauvegarde et la récupération des données

Afin de diminuer les conséquences d’une attaque virale ou d’un dysfonctionnement majeur du réseau, il est crucial d’implémenter des sauvegardes régulières des informations. Il faut mettre en place des procédures gérant le stockage sécurisé de ces données, idéalement dans un site extérieur aux locaux de l’entreprise, ainsi que leur restauration rapide.

3° Des processus clairement établis et suivis

L’informatique d’entreprise doit répondre aux exigences de robustesse, fiabilité et sécurité, tout en étant gérée afin d’optimiser ses coûts. Pour atteindre un tel niveau, il faut maîtriser les composantes techniques mais sans sous-estimer l’importance du facteur humain. Les compétences, rôles et responsabilités des différents intervenants doivent être clairement définis dans des procédures connues et appliquées par l’ensemble du personnel.

4° La gestion et la protection des identités et des accès

Il est important de gérer efficacement les profils des utilisateurs (inactivation, création…) et de former aux procédures internes les nouveaux arrivants. Tous les employés doivent également connaître les règles de création de mots de passe sécurisés. Il faut étudier les moyens les plus sûrs pour donner accès à des données internes depuis l’extérieur, notamment pour les clients, fournisseurs et principalement pour les collaborateurs nomades.

5° L’optimisation des procédures d’installation

Les applications, systèmes d’exploitation et correctifs déployés de manière systématique et rationalisée assurent la cohésion de l’ensemble des serveurs, des postes de travail et des équipements mobiles.

6° La reconnaissance des empreintes digitales

La biométrie se met au service de la sécurisation des ordinateurs. De nombreux modèles offrent la possibilité d’implémenter la reconnaissance obligatoire d’une empreinte digitale avant de pouvoir utiliser le poste.

7° Formaliser une politique de sécurité pour le « BYOD »

Certains outils personnels peuvent servir, à titre subsidiaire, pour des activités professionnelles (Bring Your Own Device ou BYOD). L’entreprise doit en être expressément avertie, donner son accord et signer une charte avec les utilisateurs concernés afin de préciser les responsabilités de chacun et les précautions à prendre.

8° Le cryptage des disques durs HDD

Des moyens de chiffrement existent pour crypter l’ensemble des informations contenues sur les disques durs, les clés USB… Le chiffrement peut concerner la totalité du disque dur ou les fichiers, individuellement ou par groupe. Ainsi, en cas de vol de l’ordinateur ou du disque dur, il sera impossible à toute personne ne possédant pas la clé du cryptage de lire, ouvrir ou récupérer les fichiers.

 

Une véritable politique de sécurité informatique passe en tout premier lieu par une sécurisation des infrastructures de l’entreprise

Une véritable politique de sécurité informatique passe en tout premier lieu par une sécurisation des infrastructures de l’entreprise

Compétences

Exercer comme intégrateur de solutions de sécurité informatique demande une triple compétence, à la croisée de la gestion de projet, de la sécurité informatique et de la cybersécurité :

  • Maîtrise du système d’information, de l’urbanisation et de l’architecture du SI
  • Gestion de projets et de portefeuille de projets
  • Connaissances des solutions de sécurité du marché
  • Configuration des outils liés à la sécurité
  • Contribution des architectures à la sécurité : conception et modèles
  • Contribution des architectures à la sécurité : intégration des systèmes

Qualités

L’intégrateur de solutions de sécurité est un professionnel de la sécurité informatique capable de déterminer les principaux besoins d’une entreprise et de lui proposer les outils les plus adaptés pour faire face aux cybermenaces qui pourraient viser son système. A cela s’ajoute des qualités qui lui permettent d’exercer son métier au sein d’une équipe. Les voici :

  • Rigueur
  • Autonomie
  • Bonne communication
  • Bon relationnel, pédagogie
  • Efficacité et pragmatisme
  • Anticipation
  • Réactivité et disponibilité en cas de problème
  • Capacité à travailler en transverse au sein de l’organisation et en équipe
  • Rigueur
  • Capacité à définir des procédures

 

En résumé, l’intégrateur de solutions de sécurité est un professionnel de la sécurité informatique capable de déterminer les principaux besoins d’une entreprise et de lui proposer les outils les plus adaptés pour faire face aux cybermenaces qui pourraient viser son système.

Si ls compétences de l’intégrateur seront recherchées, ses qualités le seront tout autant

Études et formations

Pour devenir intégrateur de solutions de sécurité, il faudra partir sur une formation de niveau Bac+ 3 à Bac+ 5 avec une spécialisation en cybersécurité. Il s’agit de la voie la plus adaptée qui offrira la meilleure combinaison pour travailler à ce poste. Une école des métiers de la cybersécurité ou une faculté peuvent vous permettre d’y accéder.

Il vous sera demandé 2 à 5 ans d’expérience dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information.

Quelle formation choisir ?

Le métier d’intégrateur de solution de sécurité s’apprend à partir du Bachelor proposé par Guardia. Au sein de notre école, l’étudiant apprendra les fondamentaux de la cybersécurité aussi bien sur le plan technique (informatique, système, infrastructure) que non technique (management, communication…). De plus, tout au long de sa formation, il conduire plusieurs projets concrets dans le but de devenir opérationnel dès sa sortie.
​​Pour en savoir plus sur la formation…

Salaire

La rémunération d’un intégrateur de solutions de sécurité varie en fonction de la taille et du profil de l’entreprise qui l’emploie.

En moyenne, un intégrateur de solutions de sécurité débutant qui exerce en France touchera 35 000 euros annuels contre 47 000 euros pour un profil sénior.

Dans quel secteur travailler ?

L’intégrateur de solutions de sécurité peut exercer dans divers types d’organisations et ce quelque soit le secteur d’activité comme par exemple :

  • Les éditeurs de logiciels et entreprises informatiques
  • La banque et les assurances
  • Les télécommunications
  • La santé

Entreprises qui recrutent des intégrateurs de solutions de sécurité

Face à la croissance continue de la cybersécurité, de nombreuses entreprises (petites et grandes) font le choix de se structurer. Si bien qu’elles recrutent à tour de bras. Par exemple :

  • Engie
  • EDF
  • Thales
  • CAP Gemini
  • Orange

Des offres d’emploi pour exercer en tant qu’intégrateur de solutions de sécurité sont disponibles sur :

  • Cyberjobs.fr
  • Monster. fr
  • Jobrapido.com
  • LinkedIn
  • Simplyhired.fr
  • Wizbii.com
  • Indeed.com
  • Jooble.org
  • Apec.fr
  • Glassdoor.fr

Intégrateur de solutions de sécurité freelance

L’intégrateur de solutions de sécurité peut exercer en tant que freelance. Le tarif journalier moyen qu’il peut proposer varie entre 600 et 1 200 euros, en fonction de ses expériences et références en entreprise. Avant d’en arriver là, il est nécessaire de créer son entreprise, de se faire connaître ou tout simplement de solliciter son réseau. Devenir indépendant, c’est choisir la liberté, mais c’est aussi répondre à une exigence importante afin d’atteindre l’objectif final défini par le client. Rigueur, compétence et organisation sont fondamentaux.

 

Evolution de carrière

Aux vues de la hausse et de la diversité des menaces cybercriminelles, l’intégrateur de solutions de sécurité est un professionnel indispensable à l’entreprise.

Il pourra exercer en tant que responsable des systèmes d’information (RSSI) après avoir fait ses preuves plusieurs années en tant qu’intégrateur de solutions de sécurité.

Les avantages et inconvénients

Si vous aimez le développement informatique mais souhaitez aussi vous impliquez sur la stratégie relative au choix des solutions de sécurité informatique de l’entreprise, le poste d’intégrateur de solutions de sécurité devrait vous combler.

Le métier est exigeant, il faut savoir se mettre au niveau rapidement, réaliser un travail de veille important et constant car les technologies et les vulnérabilités changent aussi vite que les missions de l’intégrateur de solutions de sécurité.

Devenir intégrateur de solutions de sécurité

Quelles sont les missions de l’intégrateur de solutions de sécurité ?

L’intégrateur de solutions de sécurité est un professionnel de la sécurité informatique capable de déterminer les principaux besoins d’une entreprise et de lui proposer les outils les plus adaptés pour faire face aux cybermenaces qui peuvent viser son système informatique.

Quel est le salaire de l’intégrateur de solutions de sécurité ?

En moyenne, l’intégrateur de solutions de sécurité débutant qui exerce en France touchera 2000 € par mois contre 4000 € pour un profil sénior.

Quel niveau d’étude pour devenir intégrateur de solutions de sécurité ?

Pour devenir responsable de projet de sécurité, vous devrez justifier d’un diplôme d’informatique de niveau BAC + 3 à 5 avec une spécialisation en cybersécurité.

Quel bac choisir ?

Au lycée, nous vous conseillons de suivre un Bac général ou technologique et d’opter pour l’une des spécialités suivantes , mathématiques, sciences de l’ingénieur ou sciences informatiques.

Quelle est la formation pour devenir intégrateur de solutions de sécurité ?

A Guardia, nous proposons un Bachelor qui dispense les fondamentaux en matière d’informatique et de système réseau afin de devenir opérationnel dès la sortie. Une formation en trois ans essentiellement tournée vers la cybersécurité.