Orientation

Comment travailler dans la cybersécurité ?

Romain Charbonnier
Par Romain Charbonnier
Journaliste indépendant
Contenu mis à jour le
Le consultant en cybersécurité sensibilise les collaborateurs aux enjeux de la cybersécurité
Le consultant en cybersécurité sensibilise les collaborateurs aux enjeux de la cybersécurité

Secteur dynamique, offrant aussi bien des perspectives intéressantes qu’un large choix de métiers, la cybersécurité est un domaine qui recrute massivement. Pas seulement des profils d’ingénieur, mais dès bac +2. Comment s’y prendre ? Quel niveau d’études pour quel métier ? Et quel métier recrute le plus ?

Le monde de la cybersécurité connaît une croissance fulgurante à cause de la multiplication de cyberattaques partout dans le monde. Selon Checkpoint, en 2022, leur nombre a augmenté de 38 % en an. Un record ! Si bien que pour faire face à ce niveau élevé, se prémunir, s’équiper, se former, analyser, faire de la veille, sécuriser un réseau… le besoin en talents est criant. Les acteurs de la cybersécurité qu’ils soient privés ou publics, et n’importe quelles entreprises de toute taille (de la TPE à la PME en passant par l’ETI et le grand groupe) recherchent activement des professionnels de la cybersécurité capables de protéger leurs informations, leurs données et leurs réseaux, mais également de réaliser de la maintenance, de l’installation, de l’infogérance. Analyste de la menace cybersécurité, chef de projet sécurité, administrateur de réseau, ingénieur cybersécurité, développeur full stack, développeur web, consultant en sécurité, etc. Les opportunités de carrière sont alors pléthores.

Des opportunités d’emplois nombreuses

Dans sa stratégie cyber annoncée en 2021, le gouvernement a la volonté de créer 35 000 postes supplémentaires d’ici à 2025 (ajoutés aux 37 000 travaillant actuellement) portant le nombre d’emplois dans la filière à plus de 70 000 personnes. Néanmoins, les candidats manquent à l’appel. Une étude du cabinet Wavestone publiée en mars 2022 montre que plus de 15 000 offres sont disponibles, mais non couvertes en France. Dans ce contexte, pour celle ou celui qui envisage de travailler dans la cybersécurité, les portes sont grandes ouvertes.

Attention toutefois, si les entreprises et autres organisations recrutent, la plupart des emplois en cybersécurité exigent une formation en informatique ou en sécurité de l’information. Pour cela, il est possible de s’orienter vers une université ou une école spécialisée dans les métiers de la cybersécurité afin d’obtenir le niveau de qualification requis. Il existe plusieurs voies d’accès selon le profil que l’on soit un étudiant s’orientant dans une formation cyber ou un professionnel cherchant à monter en compétences ou à se réorienter. Quoi qu’il en soit, cela passe par une formation initiale, une formation continue ou encore l’apprentissage.

Travailler dans la cybersécurité, pour quelles raisons ?

Porteur d’opportunités, dans un contexte de transition numérique toujours plus fort et d’une nécessité accrue de protéger des données aussi bien professionnelles que personnelles, si travailler dans la cybersécurité est gage d’un emploi, c’est aussi un moyen de faire un métier qui a du sens et qui correspond à des valeurs intrinsèques. De plus, suivant la fonction occupée, les missions ne seront jamais les mêmes, ne laissant pas de place à l’ennui, il faudra rester à jour sur les tendances et les technologies, mais également se tenir informé des dernières attaques. Une mise à jour régulière de ses compétences est obligatoire par ailleurs. A cela s’ajoutent des rémunérations intéressantes. En raison de la demande élevée pour des professionnels de la cybersécurité, les salaires dans ce domaine sont souvent supérieurs à la moyenne. Un responsable du Soc peut gagner par mois jusqu’à 5 000 euros, un malware analyst va démarrer sa carrière à plus de 5 000 euros mensuels et atteindre après quelques années plus de 8 000 euros. C’est quasiment la même chose pour un cloud security analyst. Tandis qu’un développeur web ou full stack peut espérer gagner près de 50 000 euros annuels soit près de 4 000 euros par mois. En plus de cela, ces entreprises sont souvent prêtes à proposer plus pour attirer et retenir les talents.

Enfin, l’autre avantage à travailler dans la cybersécurité est d’avoir l’occasion d’évoluer, de prendre des responsabilités et d’acquérir de nouvelles compétences pour manager des équipes par exemple.

Quelles sont les formations pour travailler dans la cybersécurité ?

  • Les formation initiales

Pour la plupart des métiers de la cybersécurité, ces derniers demandent une solide expertise en informatique. Ce qu’une formation permet d’obtenir. Il faut savoir que toutes les entreprises ne recrutent pas des ingénieurs. Pour ou des personnes de niveau master. De bac +2 à bac +5, les possibilités d’apprendre l’informatique et/ou de se spécialiser en cyber sont donc nombreuses. Une étude publiée par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) portant sur le profil des offres d’emploi en cybersécurité en 2021, montre que sur les 15 600 opportunités d’emploi étudiées, les qualifications attendues sont diverses : 14 % des recruteurs demandent un niveau bac +2 et infra, 6 % un bac +3 ou +4 et 46 % un bac +5.

Un bac +3 de type bachelor cybersécurité, licence générale ou licence professionnelle en informatique avec une spécialisation en sécurité des réseaux permet d’atteindre les métiers de technicien, de développeur, d’intégrateur de solution cyber ou encore d’auditeur de sécurité technique.

A bac +5 (Msc, Master, MBA…), l’idée est de faire deux années de plus après l’obtention d’un diplôme bac +3 en se spécialisant en cybersécurité. Ce qui donne alors des compétences recherchées et plus expertes dans le but de gérer la sécurité des SI et d’en comprendre les aspects stratégiques. Un niveau permettant de travailler ensuite en tant que chef de projet sécurité, pentester, RSSI…

Des formations accessibles à l’université, en école d’informatique ou encore au sein d’une école spécialisée dans les métiers de la cybersécurité.

  • Les formations continues

Les professionnels de l’informatique qui souhaitent obtenir des compétences en cybersécurité peuvent se former durant de courtes sessions à certaines spécificités du secteur, en reconversion par exemple. D’autres en profitent aussi pour obtenir des certifications comme la CISM afin de devenir expert en gestion d’équipe et en connaissances techniques, la CISSP permet de concevoir et de gérer un programme en cybersécurité, la Certified Ethical Hacker (CEH) pour obtenir la maîtrise d’outils de piratage éthique ou encore la CompTIA Security+, la certification CRIC, etc. Des qualifications qui peuvent convaincre un employeur.

Quels sont les principaux métiers recherchés ?

Dans le panel d’offres d’emploi proposées par les recruteurs, si les attentes sont multiples, certains se démarquent en revanche par une plus forte demande. Toujours dans l’étude de l’Anssi sur le profil des offres d’emploi dans la cybersécurité, arrive en tête des métiers demandés celui d’ingénieur cybersécurité qui concentre 30 % des offres d’emploi. Suivent les métiers de consultant cybersécurité (12 %), d’architecte cybersécurité (10 %), d’analyste cybersécurité (8 %), d’expert en cybersécurité (5 %). Parmi les autres profils, on retrouve l’auditeur cybersécurité, le RSSI, le développeur/intégrateur, le technicien cybersécurité, etc. Quant au type de contrat, il s’agit principalement de CDI pour 72 % des offres.

Enfin, les entreprises qui recrutent des métiers de la cybersécurité évoluent principalement dans cinq secteurs d’activités. Le premier est l’informatique et les télécommunications (23 %), le second l’industrie/technique, puis les services aux entreprises, la finance et assurance et les secteurs de la sécurité, des pompiers, la police et les armées.

Comment trouver une offre d’emploi en cybersécurité ?

Nous l’avons vu plus haut, la cybersécurité ne connaît pas la crise et le secteur devrait croître encore davantage dans les années avenir. Emmanuel Macron souhaitant même que la filière atteigne un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros à horizon 2025 (contre 7,3 aujourd’hui). Trouver un emploi n’est donc pas si difficile. Encore faut-il pouvoir bien s’y prendre. Pour cela, il est nécessaire de respecter quelques conditions. D’abord d’être en possession d’une formation avec une maîtrise des compétences en cybersécurité. Ce qu’un CV permet de mettre en avant : certification, diplômes, expériences, compétences techniques…

Ensuite, pour travailler et obtenir un emploi, il faut miser sur deux solutions. D’abord solliciter son réseau professionnel. C’est pourquoi, dès la phase des études, il est primordial de rejoindre des groupes de professionnels de la cybersécurité sur les réseaux sociaux, de participer à des événements de l’industrie tels que les conférences, les salons professionnels et les meetups. Autant d’occasions d’échanger avec des professionnels et de les contacter pour un éventuel poste. En parallèle, il est utile de consulter des sites d’emploi ou de rechercher des offres dans les entreprises du secteur de la cybersécurité, de se tourner vers les grandes entreprises qui possèdent des équipes de sécurité informatique, des collectivités, etc. Également de s’intéresser aux fournisseurs de services de cybersécurité, des entreprises de conseil en cybersécurité ou pourquoi pas des gouvernements qui cherchent à recruter des spécialistes en sécurité informatique. Il arrive parfois aussi que des entreprises recrutent directement à l’école, alors même que l’étudiant n’a pas terminé sa scolarité. Ce dernier étant assuré d’obtenir un travail à la fin de ses études.

Travailler dans la cybersécurité peut donc se révéler être une belle opportunité pour qui souhaite mettre ses compétences au service de la sécurité informatique de son entreprise ou d’un prestataire de service.

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Comment travailler dans la cybersécurité ?

Secteur en pleine croissance, la cybersécurité regorge d'opportunités de travail qu'il s'agisse d'évoluer dans une entreprise qui souhaite se protéger qu'au sein d'un fournisseur de logiciel par exemple. Quel que soit le profil et le niveau d'études (dès bac +2), il est tout à fait possible de trouver le métier qui correspond à son envie. Analyste, pentester, hacker éthique, chef de projet... les offres sont nombreuses. Il faudra obtenir une formation avant de pouvoir postuler à une offre. Les recruteurs vont ainsi demander des compétences aussi bien techniques que des connaissances du monde cyber. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est nécessaire, une fois en poste, d'actualiser régulièrement ses compétences par de la veille et de la formation.

Dans quels métiers de la cybersécurité travailler ?

Il y a en a des dizaines. Possibles de bac +2 à bac +5 voire bac +8, la filière propose une diversité des métiers intéressante. Il peut s'agir de devenir ingénieur cybersécurité par exemple, responsable de la sécurité des systèmes d'information, architecte cybersécurité, développeur full stack, développeur front-end, media exploitation analyst... la liste est longue.  Selon une étude de l'Anssi, le métier d'ingénieur cyber est celui qui concentre le plus d'offres d'emploi ensuite celui de consultant en cybersécurité ou encore d'expert en cybersécurité. Quoi qu'il en soit, la plupart des métiers devraient connaître une demande forte dans les années à venir.

Comment trouver un emploi dans la cybersécurité ?

Comme pour tous métiers, trouver un emploi dans la cybersécurité demande de la motivation et quelques recherches. Si certains portails internet regorgent d'annonces d'entreprises, de collectivités ou d'acteurs publiques en recherche de talents, il ne faut pas non plus hésiter à consulter les pages des entreprises spécialisées en cybersécurité sur Linkedin par exemple. En parallèle, il est également nécessaire de solliciter son réseau professionnel. Des personnes rencontrées à l'école, au cours de stages, durant des événements, des salons, etc.

Pourquoi travailler dans la cybersécurité ?

Malheureusement avec des attaques toujours plus nombreuses, la cybersécurité est un domaine qui ne connaît pas la crise. Si bien que défendre un système informatique, analyser une attaque, l'anticiper, former du personnel... est de plus en plus attendu des acteurs privés et publics. Tout le monde souhaite aujourd'hui se prémunir contre une cyberattaque. Dès lors, les opportunités de travail sont nombreuses avec une variété de métiers, des compétences techniques intéressantes et des salaires plutôt élevés.