Boite à outils

SOC : tout savoir le Security Operations Center

Un Security Operations Center désigne un centre de commande pour les experts de la cybersécurité. Ces derniers sont chargés de contrôler, d’analyser et de garantir la sécurité de l’organisation contre les cybermenaces. Le centre surveille le trafic internet, les serveurs, les IoT et les postes de travail dans le but de découvrir les incidents de sécurité.

Romain Charbonnier
Par Romain Charbonnier
Journaliste indépendant
Contenu mis à jour le
SOC : TOUT SAVOIR LE SECURITY OPERATIONS CENTER
NB : Contenu en cours de réécriture.

La sécurité des systèmes d’information est devenue un enjeu majeur pour les entreprises et les organisations de toutes tailles à travers le monde. Face à la recrudescence des cyberattaques, il est essentiel de mettre en place des mécanismes de surveillance et de protection pour assurer la continuité des activités et la protection des données sensibles. Dans ce contexte que le Security Operations Center (SOC) joue un rôle clé.

Il s’agit d’une entité spécialisée, dédiée à la surveillance, la détection, l’analyse et la réponse aux incidents de sécurité informatique. Doté d’une équipe d’experts en cybersécurité, le SOC a pour mission de protéger les infrastructures informatiques, les réseaux et les applications contre les menaces internes et externes, en mettant en œuvre des processus à partir de technologies de pointe.

Security Operations Center : présentation

Comme mentionné précédemment, le terme Security Operations Center désigne un centre d’opérations de sécurité qui a pour objectif de protéger les systèmes d’information d’une organisation contre les cybermenaces. Cette entité est composée d’une équipe d’experts en cybersécurité qui travaillent en étroite collaboration pour surveiller, détecter, analyser et répondre aux incidents de sécurité informatique.

Ces professionnels utilisent des outils et des technologies avancés pour identifier et contrer les menaces potentielles, assurer la sécurité des réseaux et des infrastructures, et garantir la continuité des opérations de l’organisation.

Le SOC joue donc un rôle essentiel dans la gestion des risques informatiques et la conformité réglementaire, en veillant à ce que les entreprises soient en mesure de faire face aux cyberattaques et autres menaces pour leurs systèmes d’information.

Security operations center

Gratuit
Téléchargez Le Grand Livre de la cybersécurité
Plus de 180 pages d’articles indispensables rédigés par des experts pour vous aider à mieux comprendre le secteur de la cybersécurité.
Téléchargez gratuitement le Grand Livre DE LA CYBERSÉCURITÉ

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@guardia.school ou appelez le 04 28 29 58 49

Quels sont les avantages d’avoir un SOC ?

Un SOC a pour principal objectif de garantir la sécurité des systèmes d’information d’une organisation face aux cybermenaces en constante évolution. Il sert à surveiller en continu les réseaux, les infrastructures et les applications pour détecter et prévenir les incidents de sécurité.

Il est aussi chargé d’analyser les événements de sécurité pour identifier les menaces potentielles et prendre les mesures appropriées afin de les contrer ou d’en atténuer les impacts. Il est également le responsable de la gestion des incidents, qui coordonne les efforts de réponse et de rétablissement en cas d’attaque réussie ou de vulnérabilité exploitable.

Le centre contribue à la conformité réglementaire et à la gestion des risques en veillant à ce que l’organisation respecte les normes et les législations en vigueur en matière de cybersécurité.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’AVOIR UN SOC ?

Vous souhaitez travailler dans la cybersécurité ?
2 FORMATIONS DE POST BAC À BAC+5 100% dédiées à la cybersécurité
Nos programmes de formation sont pensés avec les entreprises du secteur de la cybersécurité et du digital pour maximiser l’employabilité de nos étudiants. Le Bachelor a été construit pour transmettre de solides bases de développement informatique tout en parcourant progressivement les notions clés de la cybersécurité. Le MSc est à 100% dédié à la cyber et spécialise dans un métier de la cybersécurité. Nos diplômes sont reconnus par les entreprises et par l’Etat, ils délivrent en fin de cursus un titre RNCP de niveau 6 (Bac+3) ou 7 (Bac+5).
bachelor
logo-bachelor
BACHELOR (BAC+3)
DÉVELOPPEUR INFORMATIQUE OPTION CYBERSÉCURITÉ
master-of-science
logo-mos
MASTER OF SCIENCE (BAC+5)
EXPERT
CYBERSÉCURITÉ

Comment fonctionne un SOC ?

Un SOC est une combinaison de processus, d’outils et d’équipes spécialisées en cybersécurité, travaillant ensemble pour assurer une protection optimale des systèmes d’information. Il fonctionne en plusieurs étapes clés. Les voici :

La surveillance

Le SOC collecte en continu les données et les événements de sécurité provenant de diverses sources, telles que les journaux système, les pare-feu, les systèmes de détection d’intrusion et les outils de sécurité des terminaux. Cette surveillance permet d’identifier les activités suspectes et les anomalies qui pourraient indiquer une menace.

La détection

À partir des données collectées, le SOC utilise des technologies avancées, telles que l’analyse comportementale, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, pour détecter les signes d’attaques en cours ou de vulnérabilités exploitées. Les alertes générées sont ensuite triées en fonction de leur criticité et de leur pertinence.

COMMENT FONCTIONNE UN SOC ?

L’analyse

Les analystes du SOC évaluent les alertes et les événements de sécurité pour déterminer la nature et la gravité des menaces potentielles. Ils utilisent des outils d’analyse de données et de corrélation pour identifier les tendances, les modèles d’attaque et les acteurs malveillants impliqués.

Réponse aux incidents

Réponse aux incidents

Lorsqu’un incident de sécurité est confirmé, le SOC coordonne la réponse en mobilisant les ressources appropriées. Il fournit aussi des recommandations sur les mesures à prendre pour contenir, éradiquer et récupérer de l’incident. Le centre travaille en étroite collaboration avec les équipes internes, telles que les administrateurs réseau, les responsables de la sécurité informatique et les dirigeants d’entreprise, pour gérer efficacement la situation.

Retour d’expérience et amélioration continue

Après la résolution d’un incident, le SOC mène une analyse post-incident pour identifier les causes, les leçons apprises et les améliorations à apporter aux processus, aux outils et aux compétences. Cette étape permet d’améliorer la résilience de l’organisation face aux futures menaces et de renforcer la posture de sécurité globale.

Les outils disponibles dans un SOC

Dans un SOC, plusieurs outils et technologies sont utilisés pour faciliter la surveillance, la détection, l’analyse et la réponse aux incidents de sécurité.

SIEM (Security Information and Event Management)

Les solutions SIEM permettent de collecter, d’agréger et d’analyser les journaux et les événements de sécurité provenant de diverses sources. Elles aident à détecter les activités suspectes et à générer des alertes en cas de détection de menaces potentielles.

Outils indispensables dans un SOC

IDS/IPS (Intrusion Detection System/Intrusion Prevention System)

Ces systèmes sont conçus pour détecter et prévenir les intrusions non autorisées sur les réseaux et les systèmes informatiques. Ils analysent le trafic réseau et les comportements pour identifier les signes d’attaques ou de tentatives d’intrusion.

EDR (Endpoint Detection and Response)

Les solutions EDR sont déployées sur les terminaux (ordinateurs, serveurs, appareils mobiles) pour surveiller et analyser les activités et les processus en cours d’exécution. Elles permettent de détecter les menaces avancées, telles que les logiciels malveillants et les attaques sans fichier. Elles servent aussi à fournir des capacités de réponse rapide.

SOAR (Security Orchestration, Automation and Response)

Les plateformes SOAR aident à automatiser et à orchestrer les processus de réponse aux incidents, en intégrant différents outils de sécurité et en facilitant la collaboration entre les analystes du SOC. Elles permettent de gagner en efficacité et en réactivité face aux menaces.

Threat Intelligence

Les services de renseignements sur les menaces fournissent des informations sur les acteurs malveillants, les campagnes de cyberattaques, les vulnérabilités et les tactiques utilisées. Ces informations aident le SOC à mieux comprendre le paysage des menaces et à adapter ses stratégies de défense en conséquence.

Solutions de gestion des vulnérabilités

Ces outils permettent d’identifier, d’évaluer et de suivre les vulnérabilités présentes dans les réseaux, les systèmes et les applications de l’organisation. Ils facilitent la priorité des correctifs et des mesures de remédiation pour réduire les risques associés.

Outils d’analyse et de visualisation de données

Les analystes du SOC utilisent des outils d’analyse de données et de visualisation pour explorer les informations de sécurité, détecter les tendances et les schémas d’attaque, et mieux comprendre les relations entre les différents événements de sécurité.

Solutions de gestion des vulnérabilités

Comment créer un SOC ?

Créer un SOC nécessite une planification et une mise en œuvre minutieuse pour garantir une protection efficace contre les cybermenaces.

Évaluation des besoins

La première étape consiste à évaluer les besoins et les objectifs de l’organisation en matière de cybersécurité. Il est essentiel de comprendre les actifs informatiques à protéger, les menaces potentielles et les exigences réglementaires auxquelles l’entreprise doit se conformer.

Définition de la stratégie et de la structure du SOC

En fonction des besoins identifiés, il est important de déterminer la structure du SOC, qu’il soit interne, externalisé ou hybride. La stratégie doit également définir les responsabilités, les processus et les politiques qui guideront le fonctionnement du SOC.

Sélection des outils et des technologies

Choisissez les outils et les technologies appropriés pour soutenir les fonctions du SOC, comme les solutions SIEM, IDS/IPS, EDR et SOAR. Il est essentiel de sélectionner des outils qui s’intègrent bien les uns aux autres et répondent aux besoins spécifiques de l’organisation.

Comment créer un SOC ?

Mise en place de l’équipe du SOC

Recrutez des professionnels de la cybersécurité possédant les compétences et l’expérience nécessaires pour couvrir les différents rôles du SOC, à savoir les analystes de sécurité, les ingénieurs réseau, les spécialistes en réponse aux incidents et les responsables de la conformité. Veillez à mettre en place des programmes de formation continue pour maintenir et développer les compétences de l’équipe.

Déploiement des outils et des infrastructures

Installez et configurez les outils de sécurité sélectionnés et assurez-vous qu’ils sont intégrés de manière transparente au sein de l’écosystème de sécurité existant. Il est également crucial de mettre en place une infrastructure réseau robuste et sécurisée pour soutenir les activités du SOC.

Définition des processus et des procédures

Établissez des processus et des procédures clairs pour la surveillance, la détection, l’analyse et la réponse aux incidents de sécurité. Cela comprend la gestion des alertes, la communication entre les équipes, la documentation des incidents et l’analyse post-incident.

Mise en oeuvre de la stratégie de communication

Mise en œuvre de la stratégie de communication

Définissez une stratégie de communication claire pour informer et impliquer les parties prenantes internes et externes, telles que les employés, les partenaires et les autorités de régulation. Cela garantit une réponse coordonnée et efficace en cas d’incident de sécurité.

Mesure de l’efficacité et amélioration continue

Établissez des indicateurs clés de performance (KPI) pour évaluer l’efficacité du SOC et identifiez les domaines d’amélioration. Effectuez des audits et des tests réguliers pour évaluer la résilience de l’organisation face aux cybermenaces et adapter les stratégies de défense en conséquence.

01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Comment créer un SOC ?

Créer un SOC nécessite une planification et une mise en œuvre minutieuse pour garantir une protection efficace contre les cybermenaces.

Évaluation des besoins

La première étape consiste à évaluer les besoins et les objectifs de l’organisation en matière de cybersécurité. Il est essentiel de comprendre les actifs informatiques à protéger, les menaces potentielles et les exigences réglementaires auxquelles l’entreprise doit se conformer.

Définition de la stratégie et de la structure du SOC

En fonction des besoins identifiés, il est important de déterminer la structure du SOC, qu’il soit interne, externalisé ou hybride. La stratégie doit également définir les responsabilités, les processus et les politiques qui guideront le fonctionnement du SOC.

Sélection des outils et des technologies

Choisissez les outils et les technologies appropriés pour soutenir les fonctions du SOC, comme les solutions SIEM, IDS/IPS, EDR et SOAR. Il est essentiel de sélectionner des outils qui s’intègrent les uns aux autres et répondent aux besoins spécifiques de l’organisation.

Mise en place de l’équipe du SOC

Recrutez des professionnels de la cybersécurité possédant les compétences et l’expérience nécessaires pour couvrir les différents rôles du SOC, à savoir les analystes de sécurité, les ingénieurs réseau, les spécialistes en réponse aux incidents et les responsables de la conformité. Veillez à mettre en place des programmes de formation continue pour maintenir et développer les compétences de l’équipe.

Déploiement des outils et des infrastructures

Installez et configurez les outils de sécurité sélectionnés et assurez-vous qu’ils sont intégrés de manière transparente au sein de l’écosystème de sécurité existant. Il est également crucial de mettre en place une infrastructure réseau robuste et sécurisée pour soutenir les activités du SOC.

Définition des processus et des procédures

Établissez des processus et des procédures clairs pour la surveillance, la détection, l’analyse et la réponse aux incidents de sécurité. Cela comprend la gestion des alertes, la communication entre les équipes, la documentation des incidents et l’analyse post-incident.

Mise en œuvre de la stratégie de communication

Définissez une stratégie de communication claire pour informer et impliquer les parties prenantes internes et externes, telles que les employés, les partenaires et les autorités de régulation. Cela garantit une réponse coordonnée et efficace en cas d’incident de sécurité.

Mesure de l’efficacité et amélioration continue

Établissez des indicateurs clés de performance (KPI) pour évaluer l’efficacité du SOC et identifiez les domaines d’amélioration. Effectuez des audits et des tests réguliers pour évaluer la résilience de l’organisation face aux cybermenaces et adapter les stratégies de défense en conséquence.

Comment fonctionne un SOC ?

Un SOC est une combinaison de processus, d’outils et d’équipes spécialisées en cybersécurité, qui travaillent ensemble pour assurer une protection optimale des systèmes d’information. Il fonctionne en plusieurs étapes clés, qui sont les suivantes :

La surveillance

Le SOC collecte en continu les données et les événements de sécurité provenant de diverses sources, telles que les journaux système, les pare-feu, les systèmes de détection d’intrusion et les outils de sécurité des terminaux. Cette surveillance permet d’identifier les activités suspectes et les anomalies qui pourraient indiquer une menace.

La détection

À partir des données collectées, le SOC utilise des technologies avancées, telles que l’analyse comportementale, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, pour détecter les signes d’attaques en cours ou de vulnérabilités exploitées. Les alertes générées sont ensuite triées en fonction de leur criticité et de leur pertinence.

L’analyse

Les analystes du SOC évaluent les alertes et les événements de sécurité pour déterminer la nature et la gravité des menaces potentielles. Ils utilisent des outils d’analyse de données et de corrélation pour identifier les tendances, les modèles d’attaque et les acteurs malveillants impliqués.

Réponse aux incidents

Lorsqu’un incident de sécurité est confirmé, le SOC coordonne la réponse en mobilisant les ressources appropriées. Il fournit aussi des recommandations sur les mesures à prendre pour contenir, éradiquer et récupérer de l’incident. Le centre travaille en étroite collaboration avec les équipes internes, telles que les administrateurs réseau, les responsables de la sécurité informatique et les dirigeants d’entreprise, pour gérer efficacement la situation.

Retour d’expérience et amélioration continue

Après la résolution d’un incident, le SOC mène une analyse post-incident pour identifier les causes, les leçons apprises et les améliorations à apporter aux processus, aux outils et aux compétences. Cette étape permet d’améliorer la résilience de l’organisation face aux futures menaces et de renforcer la posture de sécurité globale.

Quels sont les avantages d’avoir un SOC ?

Un SOC a pour principal objectif de garantir la sécurité des systèmes d’information d’une organisation face aux cybermenaces en constante évolution. Il sert à surveiller en continu les réseaux, les infrastructures et les applications pour détecter et prévenir les incidents de sécurité. Il est aussi chargé d’analyser les événements de sécurité pour identifier les menaces potentielles et prendre les mesures appropriées afin de les contrer ou d’en atténuer les impacts. C’est également l’entité qui est le responsable de la gestion des incidents, qui coordonne les efforts de réponse et de rétablissement en cas d’attaque réussie ou de vulnérabilité exploitable. Le centre contribue à la conformité réglementaire et à la gestion des risques en veillant à ce que l’organisation respecte les normes et les législations en vigueur en matière de cybersécurité.