Thumbnail-Chief data officer Thumbnail-Chief data officer
Métiers

Chief data officer

C’est le début de l’ère du big data – une façon comme une autre de désigner le tsunami de données informatiques. Pour ordonner ces informations et donner un cap, un métier est tout spécialement créé : celui de Chief data officer

Fiche métier mise à jour le
En résumé
Niveau d’études : Bac +5
Bac conseillé : Scientifique ou Sciences économiques et sociale
Employabilité : Bonne
Salaire débutant : 3 500 €
Salaire confirmé : 5 500 €
Mobilité : Bonne
Code ROME : M1402, Conseil en organisation et management d’entreprise
Code FAP : L5Z, Cadres des services administratifs, comptables et financiers
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Métier

Au début des années 2010, entreprises et instances publiques ont commencé à intégrer une réalité essentielle dans leur raisonnement : le volume de données stockées par ces structures croît de manière exponentielle et ce phénomène n’est pas près d’être freiné. Chacune d’entre elles se trouve donc face à des trésors d’information. On prend alors conscience que, dans cette masse colossale, certaines données présentent une vraie plus-value. Elles méritent d’être triées, analysées, utilisées. Il s’agit de tirer le meilleur parti de cette manne et de donner une cohérence à l’ensemble.

On évoque encore ce poste comme l’un des nouveaux métiers de la galaxie informatique. Il fait sans conteste partie des métiers d’avenir et gagne à être connu. C’est tout l’objet de cet article : comprendre pourquoi il s’agit d’une profession clé pour l’avenir et quels sont les atouts nécessaires pour s’y mesurer.

 

Data center

Data center

 Quand on présente le Chief data officer, on a tendance à bloquer sur le terme de chief : on se dit que c’est un poste à responsabilité. On a affaire au grand responsable de quelque chose, mais de quoi ? Moi je propose toujours de revenir à la base. Quand je me présente devant une assemblée qui n’est pas forcément au fait des organigrammes dans l’informatique, je me définis comme une spécialiste de la data. Parce que c’est ça, le Chief data officer : un spécialiste des données qui va chapeauter tout un ensemble de projets, de recherches, d’analyses, et qui va orienter la façon qu’a l’entreprise de traiter, valoriser et utiliser les données qu’elle a à sa disposition
Marie S. - Chief data officer
Chief Data Officer au travail

Chief Data Officer au travail

En réalité, c’est le big data qui constitue le noyau dur du métier, c’est-à-dire ces volumes de données colossaux qui, bien utilisés, peuvent représenter un actif à forte valeur ajoutée pour une entreprise ou une structure publique. Dans l’océan de données que brasse une entreprise, le Chief data officer ou CDO se positionne pour définir une stratégie digitale globale, cohérente et, si possible, productrice de bénéfices. On parle d’ailleurs aussi de Directeur de la stratégie digitale pour désigner la mission dont il est question.

Missions du Chief data officer

Un CDO peut apporter son soutien à une entreprise ou à une structure publique de manières très variées. Il peut notamment être amené à :

  • passer en revue un produit ou un service donnée afin d’identifier de possibles améliorations ;
  • mettre en place et affiner des algorithmes et des process de machine learning pour prédire certains résultats à venir, sur les retombées d’une campagne de communication ou un investissement par exemple ;
  • développer un outil à usage interne ou externe à partir de données existantes, pouvant aller du simple catalogue ordonné de données à une application complexe, afin d’apporter un nouveau service ; cela peut être synonyme de bénéfices financiers et/ou en termes d’image pour l’entreprise ;
  • apporter son soutien aux collaborateurs pour les aider à mieux s’appuyer sur les données pour traiter leurs sujets et trouver des réponses ;
  • définir une politique générale d’utilisation et de valorisation de la data au sein de la structure ;
  • rédiger des rapports sur l’efficacité avec laquelle la structure utilise ses données ;
  • travailler sur le contournement des failles de sécurité et la mise en conformité avec les principes du RGPD ;
  • mettre en place des contrôles appropriés garantissant que la manière dont sont collectées des informations sur les clients et les collaborateurs est respectueuse des principes réglementaires en vigueur ;
  • affiner les principes de cybersécurité ;
  • ou encore renforcer la culture de responsabilisation des employés sur la bonne utilisation des données personnelles et sensibles.
Gratuit
Découvrez les 90 autres métiers de la Cybersécurité avec notre Guide des métiers de la Cybersécurité PDF 260+ pages
+ de 70 métiers pour travailler dans la Cybersécurité

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@guardia.school ou appelez le 04 28 29 58 49

Les responsabilités du Chief data officer

 

 Ce qu’il ne faut absolument pas oublier, c’est que la fonction de Chief data officer implique aussi une partie plus réglementaire : il a en charge l’alignement sur un certain nombre de règles ayant trait au respect des données personnelles. Ce n’est pas le seul, mais il a un rôle pivot sur cette partie
Marie S. - Chief data officer

Un autre point important est le rôle de liaison et de dialogue permanent avec des domaines très différents.

 La particularité du CDO est qu’il se trouve au carrefour de plusieurs métiers et départements : les experts en analyse, le marketing, la communication, les chefs de projet tous azimuts… C’est à lui de se positionner en tant que noyau dur et d’agréger un maximum de besoins, de tendances, pour imaginer les projets de valorisation digitale les plus intéressants. Le CDO a donc  une responsabilité centrale : il doit être, plus que tout autre, une vraie force de proposition
Marie S. - Chief data officer
competences-metier

Compétences

Sur le plan technique, on attend trois compétences majeures du Chief data officer autour des données. Il doit être parfaitement former :

  • en science des données, pour comprendre comment les informations doivent être collectées, analysées et utilisées dans chaque contexte spécifique ;
  • en visualisation des données, ce qui implique de savoir s’appuyer sur différents outils pour faciliter la compréhension des spécialistes des données impliqués sur un projet, mais aussi des équipes moins à l’aise sur ces questions ;

et en gestion des données, pour réussir à dessiner des politiques générales et spécifiques en matière de collecte, de stockage, de partage et de maintenance des données.

Qualités

Un bon Chief data officer se démarque par :

  • sa grande capacité d’analyse ;
  • une autonomie très élevée dans la définition de ses tâches et leur conduite ;
  • le sens des priorités ;
  • beaucoup de créativité pour faire émerger des projets cohérents et à forte valeur ajoutée à partir de très grands volumes de données non différenciées ;
  • une aptitude au dialogue et à la communication très développée ;
  • un esprit de synthèse et une organisation claire des idées ;
  • une très grande curiosité, pour réussir à s’intéresser aux différents départements impliqués dans son processus et trouver son chemin parmi les nombreuses données ;
  • des capacités très solides de logique ;
  • et un goût pour les questions techniques et mathématiques.

Niveau d’études nécessaire

La validation d’un Bac +5 est le minimum requis pour avancer une candidature sur un poste de CDO ou de Directeur de la stratégie digitale. Une forte spécialisation en analyse des données, mais également en gestion de projet, doit apparaître de manière évidente dans le cursus pour accrocher les recruteurs.

Quelle formation choisir ?

Le métier de CDO ou de Directeur de la stratégie digitale est un des meilleurs exemples de l’imbrication entre compréhension technique et compétences de gestion de projet, caractéristique de nombreuses missions informatiques. La Guardia School intègre parfaitement ce format dans son cursus en deux volets.

Le niveau Bachelor, organisé sur une période de 3 ans (titre RNCP niveau 6), se compose de 8 socles d’apprentissage abordant toutes les bases de gestion des questions d’information. Plus spécifiquement, le socle « Communication et Management » offre toutes les clés en matière de gestion de projet, de géostratégie et gouvernance, de droit du numérique et du droit en cybersécurité. Il forme également à la veille technologique opérationnelle, autant de compétences qui constituent la base du métier de DPO.L’école a également mis en place un titre MSc d’expert cybersécurité (titre RNCP niveau 7). Le diplôme couvre tous les besoins en cybersécurité rencontrés par les entreprises et les institutions. Il intègre notamment toute une série de compétences non techniques, préparant au mieux à la conduite de missions de consulting, d’audit, de cybersécurité organisationnelle et de traitement des données.

En savoir +

Dans quel secteur travailler ?

Une grande vague « d’enthousiasme » pour les CDO s’est manifestée dès le début des années 2010, dans tous les secteurs et aux quatre coins du globe. Qu’il s’agisse des spécialistes de la banque, du conseil, de l’aéronautique ou du marketing, tous les types de structures en contact avec des volumes importants de données non utilisées ont un intérêt potentiel à recruter un Chief data officer. Les structures publiques ne sont pas en reste : elles ont la possibilité de développer de nouveaux services à l’attention de la communauté, en utilisant simplement les données librement à leur disposition. Il convient donc d’opérer un large scan, sur tous les secteurs, lorsqu’on se lance à la recherche d’un emploi de CDO.

Les entreprises qui recrutent des Chief data officer

Parmi les structures en recherche de CDO, on a pu récemment voir passer les noms de : 

  • KPMG et CapGemini, dans le domaine de l’audit et du conseil ;
  • la Société générale, dans le domaine de la banque ;
  • HAYS Media ;
  • la SNCF ;
  • le Groupe ADP ;
  • Schneider Electric ;
  • Avanci, spécialiste du marketing digital ;
  • ou encore SAFRAN.

Les offres sont publiées en règle générale sur toutes les pages de référence du recrutement :

  • Indeed.com ;
  • Apec.fr ;
  • LinkedIn ;
  • HelloWork.com ;
  • OptionCarriere.com ;
  • ou encore Cyberjobs.fr, parmi de nombreuses autres pages.

Salaire

En 2022, le salaire d’entrée pour un CDO junior était de 3 500 euros bruts. Il s’agit d’une base moyenne pouvant subir de légères variations à la baisse ou à la hausse. Il faut garder en tête une fourchette allant de 3 300 à 3 600 euros environ. Une expérience avérée dans le domaine de la donnée, la conduite de projet ou la création d’outils informatiques pèsent lourd dans la balance au moment de parler salaire. Pour un CDO senior, il faudra compter avec un salaire moyen de 5 500 euros bruts en moyenne. Une fois de plus, les spécialisations et les responsabilités passées pourront être des arguments pour viser plus haut.

Une main qui tient 6 billets, 200, 500, 100, 50, 10 euros et 1 billet de 100 dollars

Une main qui tient 6 billets, 200, 500, 100, 50, 10 euros et 1 billet de 100 dollars

Evolution de carrière

En raison de son dialogue permanent avec différents services – des équipes marketing au marketing, en passant par la communication et la planification stratégique, le Chief data officer est particulièrement bien préparé à occuper un poste d’encadrement. Face à des spécialistes qui le connaissent et reconnaissent son niveau de compétence, il peut s’imposer facilement comme Responsable d’un service ou Responsable des systèmes d’information, par exemple. 

Si le management n’est pas sa priorité, il peut assez facilement se repositionner sur un poste de Chef de projet. Pour ne pas perdre en responsabilités et en salaire, il est nécessaire néanmoins que ce projet revête un aspect crucial pour l’avenir de l’entreprise. Il peut notamment s’agir d’une spécialisation sur une utilisation concrète de données, pour le développement d’un produit spécifique.De nombreux Directeurs de la stratégie digitale choisissent par ailleurs de proposer leurs services en tant que bio-statisticiens. Selon les formations et expériences suivies au préalable, on peut aussi imaginer ce professionnel prendre les commandes de la cybersécurité en tant que Chief Information Security Officer.

Les avantages et inconvénients

Pour Marie S., le métier de Chief data officer est un métier passionnant, avec tout ce que cela implique en termes de satisfaction et de défis.

Il faut avoir de la suite dans les idées pour être Chief data officer, c’est le moins qu’on puisse dire ! Si le poste existe, on le sait, c’est parce qu’il y a un raz de marée de données, et le point commun à toutes ces données, c’est qu’on ne sait pas vraiment quoi en faire. On ne sait pas par où commencer, comment prioriser. Qu’est-ce qui vaut vraiment la peine d’être valorisé ? Quelles données ont tout intérêt à être mises en rapport les unes avec les autres ? Moi, j’appréhende tout cela comme un jeu de boussole. C’est à la fois très stimulant et très inquiétant. Stimulant car tout est à créer en quelque sorte : on nous donne la possibilité de surprendre dans les propositions. Inquiétant aussi, car il n’y a pas toujours d’objectif clairement fixé au préalable. Il ne suffit pas de remplir une mission ; c’est à nous bien souvent de la créer ! L’enjeu est important, la responsabilité aussi. J’ai occupé ce poste dans deux structures différentes à cette heure. Et à chaque nouvelle mission, il y a une dose de stress assez importante et facile à comprendre : il faut d’abord réussir à cerner ce que l’on veut faire avant de bien faire !
Marie S. - Chief data officer
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Devenir CDO

Quelles sont les missions du Chief data officer ?

Le Chief Data Officer (CDO) joue un rôle crucial dans les entreprises et les structures publiques en mettant en place des stratégies et des outils pour tirer le meilleur parti des données. Ses responsabilités incluent l'examen des produits et services pour identifier les améliorations possibles, le développement d'algorithmes de machine learning pour prédire les résultats futurs, la création d'outils à partir de données existantes, le soutien aux employés dans l'utilisation des données, la définition de politiques de données, la rédaction de rapports sur l'efficacité de l'utilisation des données, la sécurité des données et la conformité réglementaire, et la sensibilisation des employés à la responsabilité dans l'utilisation des données.

Quel est le salaire du Chief data officer ?

En 2022, le salaire d'entrée pour un CDO junior était d'environ 3 500 euros bruts, avec une fourchette moyenne de 3 300 à 3 600 euros. L'expérience dans les domaines de la donnée, de la gestion de projet ou de la création d'outils informatiques est un facteur important dans la détermination du salaire. Pour un CDO senior, le salaire moyen était d'environ 5 500 euros bruts, mais les spécialisations et les responsabilités passées peuvent influencer ce montant.

Quel niveau d’étude pour devenir Chief data officer ?

Pour postuler à un poste de CDO ou de Directeur de la stratégie digitale, il est nécessaire d'avoir au minimum un diplôme de niveau Bac +5. Il est également important d'avoir une spécialisation marquée en analyse des données et en gestion de projet, ce qui doit être clairement visible dans le parcours académique pour attirer l'attention des recruteurs.

Quel Bac choisir ?

Pour devenir Chief Data Officer, il est recommandé de suivre un cursus en Bac Scientifique ou en Sciences économiques et sociales.

Quelle est la formation pour devenir Chief data officer ?

Guardia Cybersecurity School propose un Bachelor de 3 ans (titre RNCP niveau 6) qui comprend 8 socles d'apprentissage couvrant les bases de la cybersécurité et de la gestion des systèmes d'information. En outre, elle propose un titre MSc d'expert en cybersécurité (titre RNCP niveau 7) qui répond à tous les besoins en cybersécurité des entreprises et des institutions.

metiers-proche-bg

Métiers proches du Chief data officer

Continuez vos recherches autour des métiers de la cybersécurité :