INGÉNIEUR AVANT-VENTE CYBERSÉCURITÉ
INGÉNIEUR AVANT-VENTE CYBERSÉCURITÉ
INGÉNIEUR AVANT-VENTE CYBERSÉCURITÉ
INGÉNIEUR AVANT-VENTE CYBERSÉCURITÉ
Métiers

Ingénieur avant-vente cybersécurité

Quand il est question de détails techniques, rien ne vous échappe ? Vous vous sentez par ailleurs une âme d’intermède, disposé à traduire les besoins de votre interlocuteur en termes informatiques qu’il ne maîtrise pas ? La communication et les échanges permanents ne vous font pas peur ? Vous pourriez donc avoir tout ce qu’il faut pour aborder un poste d’Ingénieur avant-vente cybersécurité en toute sérénité.

Fiche métier mise à jour le
En résumé
Niveau d’études : Bac+5
Bac conseillé : Scientifique 
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 3 300 €
Salaire confirmé : 5 900 €
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et télécommunications
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Métier

Dans le contexte de menaces informatiques ultra-changeantes, il est plus important que jamais de bien saisir les besoins de protection des entreprises et de leur apporter les armes nécessaires. C’est le rôle qu’est amené à remplir ce professionnel aux compétences multiples. Voyons ensemble ce que l’on attend précisément de lui.

Ornella R. travaille au poste d’Ingénieure avant-vente spécialisée en cybersécurité auprès d’un groupe informatique international, basé à Londres. « Mon métier consiste à recueillir les besoins des clients pour lesquels nous développons des projets informatiques – par besoins, il faut comprendre exigences en matière de protection cyber. De quel niveau de sécurité ont-ils besoin pour une solution spécifique ? Quelles réponses pouvons-nous apporter ? Quelles sont les failles que le client n’a pas prises en considération ? Je suis chargée d’analyser ces besoins spécifiques et de les qualifier. Il me revient d’apporter les réponses nécessaires et d’intégrer les solutions utiles au sein du projet. Mais mon travail ne s’arrête pas là : je dois aussi m’assurer du suivi de la livraison du projet et du respect de tous nos engagements ».

Pour résumer, l’Ingénieur avant-vente joue un rôle crucial dans le processus de vente de solutions de cybersécurité. À ce titre, il ou elle doit collaborer étroitement avec les équipes de vente pour bien comprendre les besoins à satisfaire.

À noter que l’on peut retrouver ce métier sous les appellations d’« Ingénieur technico-commercial cybersécurité » ou « Consultant avant-vente cybersécurité ».

Un ingénieur avant-vente cybersécurité vend ses solutions de cybersecurité

Un ingénieur avant-vente cybersécurité vend ses solutions de cybersecurité

Une main d'Ingénieur avant-vente cybersécurité place des point d'amélioration sur un tableau

Une main d’Ingénieur avant-vente cybersécurité place des points d’amélioration sur un tableau

Missions de l’Ingénieur avant-vente cybersécurité

Voici un résumé des missions incontournables qu’est amené à remplir un Ingénieur avant-vente en cybersécurité :

  • Compréhension des besoins clients : Travailler en étroite collaboration avec les clients pour comprendre leurs défis en matière de cybersécurité, leurs exigences spécifiques et leurs environnements informatiques.
  • Conception de solutions : Proposer des solutions de cybersécurité adaptées aux besoins du client en se basant sur la compréhension des produits et services offerts par l’entreprise.
  • Présentation technique : Assurer des démonstrations techniques et des présentations des produits ou services de cybersécurité pour illustrer comment ils répondent aux besoins du client.
  • Réponse aux appels d’offres : Participer à l’élaboration de propositions techniques en réponse aux appels d’offres, en fournissant des informations détaillées sur la manière dont les solutions de cybersécurité répondent aux exigences du client.
  • Support technique : Fournir un support technique avant-vente en répondant aux questions des clients, en résolvant les problèmes techniques potentiels et en apportant une expertise approfondie sur les produits de cybersécurité.
  • Formation : Assurer la formation des équipes de vente et parfois des clients sur les produits de cybersécurité, en les aidant à comprendre les aspects techniques et les avantages des solutions proposées.
  • Collaboration interne : Travailler en étroite collaboration avec les équipes de développement, les ingénieurs système, les responsables produits et d’autres parties prenantes internes pour s’assurer que les solutions répondent aux exigences clients.

Veille technologique : Rester informé des dernières tendances et évolutions en matière de cybersécurité pour conseiller les clients sur les meilleures pratiques et les solutions les plus récentes.

Les responsabilités de l’Ingénieur avant-vente cybersécurité

Ma responsabilité première tient à l’acuité des informations que je récolte et que je transmets. On peut parler de conformité entre le besoin exprimé du côté client et le produit que nous lui livrons. Il doit y avoir un vrai engagement de notre part à fournir des solutions pertinentes, opérationnelles et durables. Cela implique d’assurer un suivi des produits et des mises à jour lorsque cela s’avère nécessaire. Une fois encore, c’est la qualité du dialogue avec notre clientèle qui permettra de procéder aux ajustements nécessaires et à maintenir notre pertinence
Ornella R - Ingénieur avant-vente cybersécurité
competences-metier

Compétences

Voici les principales compétences indispensables pour réussir au poste d’Ingénieur avant-vente en cybersécurité. Elles se répartissent en plusieurs catégories :

  • Connaissances techniques en cybersécurité : Il est nécessaire de maîtriser tous les principes de base de la cybersécurité, mais aussi les technologies de sécurité informatique telles que les pare-feu, les systèmes de détection d’intrusion ou les solutions antivirus, parmi tant d’autres outils. « Nous devons aussi être parfaitement à l’aise sur toutes les questions de protocoles réseau, d’architectures informatiques et de vulnérabilités en tous genres », précise Ornella R.
  • Compétences en vente : La connaissance des techniques de vente et de négociation est tout aussi indispensable. « Il s’agit de pouvoir élaborer des propositions de valeur sans problème. Être bon vendeur, c’est aussi savoir démontrer comment nos solutions de cybersécurité répondent aux besoins de nos clients. »
  • Compétences en analyse: « Ici, l’enjeu est de bien comprendre les besoins clients. Chaque structure a en général des besoins bien spécifiques en termes de sécurité. À nous de savoir bien écouter et bien décrypter, en utilisant tous les outils du dialogue et en aiguillant intelligemment les échanges. »
  • Compétences en communication: « Ce point découle directement du précédent. Impossible d’aborder ce métier de manière sereine si on ne dispose pas d’excellentes compétences en communication – orale, mais aussi écrite. Il faut être percutant lorsque l’on présente une solution de cybersécurité. Il faut savoir être clair et accessible, en conversation directe comme sur le papier. L’aptitude à rédiger des documents techniques et des propositions commerciales est d’ailleurs essentielle. »
  • Compétences en gestion de projet : « Chaque projet et chaque relation client suppose une grande concentration en matière de suivi, et la capacité à bien mener le développement de A à Z. Il faut avoir une organisation efficace pour coordonner les activités entre les équipes techniques et les clients. Il faut aussi être apte à gérer plusieurs projets en même temps et toujours bien avoir les délais en tête ! ».

Qualités

« Que ce soit pour bien cerner les besoins de nos clients ou être aligné avec les équipes des Ventes, l’Ingénieur avant-vente doit impérativement avoir de bonnes aptitudes pour le dialogue », souligne Ornella R. « Cela doit aller de pair avec un sens certain de l’analyse, une logique imparable pour associer chaque besoin à la bonne solution… Et n’oublions pas un goût pour les questions logistiques, parce qu’il faut être aussi concentré pour assurer le bon suivi de livraison sur les produits ! ».

Une bonne pédagogie et des capacités de synthèse sont également incontournables pour assurer la transmission efficace des informations, sans erreurs de compréhension et sans blocages du client sur des points complexes.

Niveau d’études nécessaire

Les postes d’Ingénieur avant-vente cybersécurité sont accessibles à partir d’un Bac +5. Les recruteurs prêtent une attention particulière aux profils qui disposent d’un solide bagage technique, mais ont aussi développé de bonnes compétences comportementales. Les profils d’ingénieurs ayant validé des modules poussés en communication ou technique de vente ont un avantage évident.

La détention de certifications en cybersécurité renforce indéniablement la crédibilité des candidatures.

Quelle formation choisir ?

Il est souvent difficile de trouver une formation qui propose d’étudier de front sujets techniques et compétences comportementales. La Guardia School fait partie des entités qui misent sur cette formation complète et complémentaire. À ce titre, il s’agit d’une option idéale pour se préparer au métier d’Ingénieur avant-vente cybersécurité.

Que ce soit au cours des 3 ans de la formation de niveau Bachelor ou au moment de suivre les cours de type Master, l’école s’applique à :

– poser et déployer toutes les bases de la connaissance informatique, en progressant vers un niveau de plus en plus expert et en connexion permanente avec les sujets de pointe et d’innovation ;

– développer des capacités fortes sur le plan comportemental, à la croisée de la gestion de projet, de la communication écrite et orale, de la force d’analyse et de l’art de convaincre.

Le cursus de Master en deux ans débouche sur un titre de type MSc Expert en cybersécurité.

En savoir +

Salaire

Un Ingénieur avant-vente cybersécurité peut espérer débuter avec un salaire de 3 300 euros bruts par mois. Il s’agit de la rémunération de base, qui peut facilement être revue à la hausse en fonction de la formation et des expériences passées. La détention de certifications en cybersécurité, notamment, est un plus pour négocier son salaire sans trop de difficultés.

Pour un profil confirmé, le salaire mensuel brut avoisine les 5 900 euros. Une fois encore, les chiffres peuvent grimper dès lors que le postulant bénéficie d’expériences marquantes et d’une maîtrise large des outils informatiques.

Il y a 4 billets, un de 10 €, un de 20 €, un de 50 € et un de 100 €.

Il y a 4 billets, un de 10 €, un de 20 €, un de 50 € et un de 100 €.

Dans quel secteur travailler ?

Un Ingénieur avant-vente cybersécurité est destiné, par nature, à travailler pour une entreprise spécialisée dans :

  • les services informatiques,
  • es solutions de cybersécurité,
  • l’assurance cyber.
À partir de ce point d’accroche, on peut faire rayonner son expertise dans tous les secteurs d’activité. Parmi mes clients actuels, je compte aussi bien des grands noms de l’automobile que des acteurs bancaires, des spécialistes de l’aéronautique, des structures informatiques et des instances publiques
Ornellla R. - Ingénieur avant-vente cybersécurité

Les entreprises qui recrutent des Ingénieur avant-vente cybersécurité

Fin 2022, on relevait des offres d’emploi attrayantes auprès de :

  • Apixit ;
  • ITRUST ;
  • Sesame IT ;
  • Exaprobe ;
  • ou encore YUN Partners.

On pourra consulter les pages suivantes en priorité pour se tenir informé des opportunités en cours :

  • Cyberjobs.fr ;
  • LinkedIn ;
  • Indeed.com ;
  • ou encore la plateforme Malt pour des missions à moyen terme.

Evolution de carrière

Il existe diverses possibilités de reconversion pour un Ingénieur avant-vente cybersécurité.

Celui ou celle qui a développé une spécialisation approfondie dans un domaine spécifique de la cybersécurité, comme la gestion des incidents, l'analyse des menaces ou la sécurité des applications, peut se positionner en tant qu’Expert en cybersécurité – soit auprès d’une structure, soit en indépendant », estime Ornella R. « Personnellement, si je devais envisager une évolution dans un ou deux ans, je pencherais plutôt pour un poste de Gestionnaire de Produit ou Chef de Produit,  c’est la même chose. Dans cette position, on contribue directement au développement et à l’amélioration des solutions de cybersécurité. Cela peut impliquer la collaboration étroite avec les équipes de développement, de marketing et de vente. 
Ornella R. - Ingénieur avant-vente cybersécurité

D’autres voies sont envisageables. L’Ingénieur avant-vente peut, de façon naturelle, envisager prendre la charge d’une équipe de vente technique, en qualité de Responsable des Ventes Techniques. « Il sera alors non seulement à la tête d’une équipe d’ingénieurs avant-vente, mais il lui faudra aussi soutenir les activités de vente et contribuer à la stratégie commerciale », précise Ornella R.

Certains prennent un peu de hauteur en devenant Responsables de la Sécurité de l’Information (RSSI). « Dans ce cas, il y a un véritable bond en avant quant au niveau de responsabilité ? Sans compter qu’on élargit son horizon, de sujets très cyber à des questions informatiques plus globales ».

Les avantages et inconvénients

Dans mon métier, j’ai toujours un peu peur qu’on oublie ma qualification technique et qu’on me voie uniquement comme une commerciale. C’est une gêne que je ressentais surtout lorsque je travaillais en France, où l’habitude de vouloir coller des étiquettes précises est plus forte. Depuis que j’ai intégré un groupe informatique à Londres, j’y pense moins. Mais que ce soit face aux collègues ou face aux clients, on a toujours envie de rappeler que, nous aussi, nous possédons toutes les clés techniques. Face au client, cela pourrait me pousser dans un piège : trop étaler ma maîtrise technique, au risque de le perdre dans mon discours. J’essaie d’être très vigilante sur ce point et de maintenir toujours une posture équilibrée.
Ornella R. - Ingénieur avant-vente cybersécurité

Qu’en est-il des avantages du métier ?

Ce que j’apprécie le plus tient exactement au même sujet d’équilibre : ce que j’aime, c’est la double facette du métier. Je ne suis pas complètement perdue dans la logique des machines. Je suis plongée au quotidien dans un jeu d’échange et de contact humain. Chaque aspect du métier – celui plus froid de l’analyse technique et celui plus chaleureux de la communication – me permet de continuer à apprécier l’autre aspect sur la durée !
Ornella R. - Ingénieur avant-vente cybersécurité
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Devenir Ingénieur avant-vente cybersécurité

Quelles sont les missions de l'Ingénieur avant-vente cybersécurité ?

L'Ingenieur avant-vente cybersecurité doit avant tout comprendre le client, être capable de proposer des solutions, apporter un support technique et former les équipes de vente. Il doit développer une collaboration en interne.

Quel est le salaire de l'Ingénieur avant-vente cybersécurité ?

Un ingénieur avant-vente spécialisé en cybersécurité peut envisager de débuter sa carrière avec un salaire de base de 3 300 euros bruts par mois. Cette rémunération de départ est sujette à des ajustements à la hausse, en tenant compte de la formation et des expériences professionnelles antérieures. La possession de certifications en cybersécurité constitue un atout majeur lors des négociations salariales. Pour un professionnel chevronné dans ce domaine, le salaire mensuel brut tourne autour de 5 900 euros. Une fois de plus, ces chiffres peuvent augmenter significativement si le candidat peut mettre en avant des expériences remarquables et une expertise étendue dans l'utilisation des outils informatiques.

Quel niveau d’étude pour devenir Ingénieur avant-vente cybersécurité ?

Pour occuper le poste d’Ingénieur avant-vente cybersécurité, le Bac +5 est le minium requis. Avoir une spécialisation en cybersécurité, avec une forte composante en systèmes et réseaux, est un plus, sinon une obligation pour certains recruteurs.

Quel Bac choisir ?

Il est conseillé de faire un Bac Scientifique.

Quelle est la formation pour devenir Ingénieur avant-vente cybersécurité ?

Chez Guardia Cybersecurity School : - un Bachelor en 3 ans (titre RNCP niveau 6), qui intègre dans ses 8 socles d’apprentissage toutes les bases de la cybersécurité et de gestion des systèmes d’information. - un titre MSc d’expert cybersécurité (titre RNCP niveau 7). Le diplôme couvre tous les besoins en cybersécurité rencontrés par les entreprises et les institutions.

metiers-proche-bg

Métiers proches de l’Ingénieur avant-vente cybersécurité

Continuez vos recherches autour des métiers de la cybersécurité :