Thumbnail-Consultant IA Thumbnail-Consultant IA
Métiers

Consultant IA

Y a-t-il des métier IT qui soient plus d’actualité que ceux liés à l’Intelligence Artificielle ? Sur ce terrain encore relativement peu exploré, les entreprises et les structures publiques peuvent se sentir relativement perdues – du moins insuffisamment compétentes pour prendre les bonnes décisions. La plupart des structures sont tout à fait à même de poser les bases d’un projet lié à l’IA, mais le sentiment qui prédomine est souvent celui d’un manque d’expérience pour régler les détails qui mèneront à une solution optimale. Dans ce contexte, le réflexe est de demander l’expertise d’un connaisseur : le Consultant en IA.

kevin-picciau
Par Kevin Picciau
Fiche métier mise à jour le
En résumé
Niveau d’études : Bac +5
Bac conseillé : Scientifique 
Employabilité : Très bonne
Salaire débutant : 3 350 € brut
Salaire confirmé : 8 300 € brut
Mobilité : Très bonne
Code ROME : M1802, Expertise et support en systèmes d’information
Code FAP : M2Z, Informatique et télécommunications
NB : les métiers de la cybersécurité sont récents. L’estimation du salaire se base sur peu de données. Le salaire peut être parfois surévalué ou sous-évalué. Nous affinerons sa pertinence lors de la prochaine édition du Guide des Métiers de la cybersécurité.
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Métier

Ce dernier est en mesure d’apporter un soutien précieux pour effectuer les bons choix techniques, stratégiques, commerciaux ou éthiques. Autant technicien que penseur global des question liées à l’Intelligence Artificielle, il est appelé à jouer un rôle fort dans les projets du futur. Voici quelques informations clés pour bien se préparer à ce métier de premier plan.

Amaury N. travaille depuis 7 ans dans le domaine de l’Intelligence Artificielle. C’est en tant qu’Ingénieur IA qu’il a posé ses bases en la matière, auprès d’un grand groupe de l’aéronautique français. Mais, au fil du temps, le partage de son expertise a pu prendre une autre dimension. Après 3 ans sur un poste d’« ingénieur pur », il a été mobilisé par des partenaires de son recruteur pour « apporter des éclaircissements et des conseils sur certains projets, lever des doutes sur des choix stratégiques ou techniques ». Pour Amaury N., cela voulait dire se détacher de la conception des chemins techniques pour penser plus globalement le sens d’une solution basée sur l’IA. « Pour certains projets, on a sollicité mon avis sur des choix stratégiques assez généraux, avec un accompagnement sur plusieurs mois. Sur d’autres, mon rôle était d’effectuer des arbitrages sur des points très précis, et ce travail de conseil pouvait être assez rapide. Quelle option retenir entre deux solutions techniques assez similaires ? Comment maximiser l’utilité de l’IA pour les utilisateurs ? ». De fait, Amaury N. a donc glissé vers un rôle de Consultant en IA.

Après ces expériences de consulting ponctuelles, il a décidé de se lancer en indépendant.

Consultante IA au cours de son travail

Consultante IA au cours de son travail

 L’approche globale des projets IA m’a plu. J’ai senti que j’avais un pouvoir d’orientation beaucoup plus palpable sur les utilisations de l’IA. Je voyais peut-être davantage le sens que prenait mon travail. Les années à venir vont voir se multiplier les opportunités intéressantes pour les Consultants en IA. J’ai cependant décidé de mettre mon expérience de Consultant à part entière entre parenthèses, après deux ans d’exercice. Si j’ai pris cette décision, c’est uniquement parce que mon ancien employeur m’a fait une proposition qu’il m’était impossible de refuser, pour intervenir sur des projets de sondes spatiales
Amaury N. - Consultant IA
Ecran avec une IA dessus

Ecran avec une IA dessus

Processeur AI

Processeur AI

On peut le deviner aisément : être Consultant en Intelligence Artificielle peut mener vers des projets et des défis intellectuels très variés. De manière générale, le rôle du Consultant est cependant toujours le même : aider les entreprises à exploiter au mieux le potentiel de l’IA pour améliorer leurs processus opérationnels et surtout proposer des produits modernes, à fort impact commercial et/ou sociétal. La même formule s’applique lorsque le Consultant intervient auprès d’une structure publique: il peut aider ces dernières à faire une juste utilisation de l’IA pour améliorer leurs processus administratifs et apporter une plus-value aux citoyens.

Le Consultant IA peut être généraliste ou spécialisé dans un domaine particulier.

Missions du Consultant IA

Le Consultant en IA va intervenir auprès d’une structure :

  • pour évaluer ses besoins, lorsque l’entreprise souhaite investir le champ de l’IA sans avoir de projets prédéfinis ;
  • pour perfectionner un produit faisant usage de l’IA ;
  • ou pour optimiser des processus en mettant à profit l’IA.

Il peut aussi intervenir auprès de structures pour former les équipes aux enjeux de l’IA, à ses particularités techniques ou à ses implications éthiques.

On peut synthétiser les missions du Consultant en IA comme suit :

  • Analyse des besoins et des objectifs : La première mission du Consultant consiste souvent à analyser les besoins commerciaux du client qui le sollicité. Il identifie les domaines où l’IA pourrait apporter une valeur ajoutée, en tenant compte des objectifs à court et à long terme de l’entreprise.
  • Évaluation de faisabilité : Dans un second temps, il évalue la faisabilité des solutions d’IA proposées, en examinant les données disponibles, les ressources nécessaires et les contraintes techniques.
  • Conception de solutions personnalisées : Sur la base de son analyse, le Consultant conçoit une ou des solutions personnalisées, adaptées aux besoins et aux capacités du client. Cela peut impliquer le développement de modèles spécifiques d’IA, l’intégration de technologies existantes ou la recommandation de solutions tierces.
  • Développement et mise en œuvre : Le Consultant peut également être impliqué dans le développement et la mise en œuvre des solutions conçues, en travaillant avec des équipes techniques internes ou externes afin de créer des prototypes, des algorithmes ou des systèmes de machine learning.
  • Gestion du changement et suivi des performances : Après la mise en œuvre, le Consultant peut suivre les performances des solutions déployées, ajuster les modèles en fonction des retours d’expérience et aider à gérer tout changement organisationnel nécessaire pour une adoption réussie de l’IA.

Un volet de veille technologique s’ajoute nécessairement à l’ensemble de ces missions. Les évolutions extrêmement rapides de la technologie et la multitude des chemins que peut prendre l’IA requiert une mise à jour permanente des connaissances. Ce n’est qu’à cette condition qu’un Consultant peut orienter ses clients vers les meilleures pratiques et les opportunités émergentes.

Gratuit
Découvrez les 90 autres métiers de la Cybersécurité avec notre Guide des métiers de la Cybersécurité PDF 260+ pages
+ de 70 métiers pour travailler dans la Cybersécurité

Pour tout problème lié à l'envoi de ce formulaire, écrivez à contact@guardia.school ou appelez le 04 28 29 58 49

Les responsabilités du Consultant IA

« Notre métier, au bout du compte, c’est de stimuler l’innovation et de la faire vivre », déclare Amaury N

Notre responsabilité, de manière très symbolique, est de faire en sorte de ne pas passer à côté de cette opportunité. Plus concrètement, au jour le jour, nous devons apporter la garantie qu’ont été opérés les meilleurs choix – techniques, ergonomiques, pratiques, éthiques aussi – sur un projet qui fait usage de l’Intelligence Artificielle. Faire en sorte que la solution, qui va être utilisée par des techniciens de base, des professionnels à haute responsabilité ou des citoyens lambda, leur apporte le meilleur de ce qu’elle peut apporter
Amaury N. - Consultant IA
competences-metier

Compétences

Les Consultants en Intelligence Artificielle doivent mobiliser une base de compétences qui est indépendante de leurs domaines de spécialisation. Voici la cartographie des compétences incontournables :

  • Connaissances approfondies en IA et en machine learning : C’est une évidence. Ne peut exercer en tant que Consultant en IA qu’une personne maîtrisant les concepts fondamentaux de l’IA. Cela comprend notamment les réseaux de neurones, les algorithmes de machine learning (supervisés et non supervisés), le traitement du langage naturel (NLP) ou encore la vision par ordinateur, parmi de nombreux autres points clés.
  • Maîtrise des langages de programmation : Des compétences avancées dans au moins un langage de programmation couramment utilisé pour l’IA, comme Python, R ou TensorFlow, est absolument indispensable.
  • Compétences en mathématiques et statistiques: Il est tout aussi nécessaire de maîtriser les principes mathématiques et statistiques sous-jacents aux algorithmes d’IA, notamment l’algèbre linéaire, le calcul différentiel et intégral et les probabilités.
  • Expérience pratique avec les outils et les frameworks d’IA : Il faut ajouter une connaissance approfondie des frameworks de machine learning les plus usités, comme TensorFlow, PyTorch ou scikit-learn, ainsi que des outils d’IA et des bibliothèques de traitement des données.
  • Compétences en ingénierie des données : Le Consultant devra également pouvoir collecter, nettoyer, transformer et organiser des ensembles de données volumineux et complexes pour une utilisation dans les modèles d’IA.
  • 6 Compétences en gestion de projet : Le professionnel doit être apte à gérer des projets d’IA de bout en bout. Cela comprend des tâches de planification, de coordination des équipes, de gestion des délais et des budgets, et de communication des progrès aux parties prenantes.

Qualités

« Pour moi, les qualités évidentes pour être Consultant en IA sont les qualités analytiques : ce que le client attend du professionnel qu’il sollicite, avant des recommandations techniques, c’est une capacité à comprendre ses besoins, ses opportunités commerciales, ses limitations… Pour être efficace et rapide sur cette phase du travail, il n’est pas malvenu d’être formé aux techniques de résolution de problèmes analytiques », estime Amaury N.

Parmi les autres qualités indispensables pour conduire ses missions avec succès, la communication et l’aisance dans les relations interpersonnelles joueront un rôle déterminant. Que les missions soient exercées en tant qu’indépendant ou à travers une agence, il est nécessaire de pouvoir établir un contact de qualité :

  • pour décrocher des missions ;
  • mais aussi et surtout pour établir un dialogue efficace avec toutes les parties prenantes, techniques et non techniques ;
  • pour présenter les concepts d’IA de manière claire et compréhensible, quel que soit l’auditoire ;
  • et pour permettre un travail d’équipe productif.

Le Consultant doit par ailleurs être éveillé aux questions d’éthique, de confidentialité et de responsabilité liées à l’utilisation de l’Intelligence Artificielle. Il doit aussi intégrer la responsabilité sociale des applications d’IA.

Niveau d’études nécessaire

Le Bac +5 est le minimum requis pour se positionner sur des missions de Consultant en Intelligence Artificielle. Sur certaines missions particulièrement critiques, la détention d’un Doctorat en Sciences cognitives, en Ingénierie comportementale ou relatif à tout autre domaine lié à l’Intelligence Artificielle peut être un critère de sélection décisif.

Quelle formation choisir ?

Les connaissances et qualités nécessaires pour aborder sereinement des missions de Consultant en IA montrent clairement le besoin d’une formation équilibrée entre compétences techniques et aptitudes comportementales. C’est dans cette optique que la Guardia School a conçu son parcours de formation. Pour sa formation de type Bachelor (titre RNCP niveau 6) comme pour son niveau Master (titre RNCP niveau 7), l’école insiste tout autant sur les clés de l’informatique sur la communication, la gestion de projet et la collaboration interdisciplinaire.

Sur le plan technique, une grande importance est accordée, dès les premières années, à la maîtrise des langages informatiques – notamment Python, outil clé pour les projets d’IA. Le script et l’algorithmie sont également traités dans le détail. Les modèles d’Intelligence Artificielle et les questions les plus spécifiques liées à ce sujet sont approfondies au moment du master.

En savoir +

Dans quel secteur travailler ?

Les professionnels de l’Intelligence Artificielle ont des perspectives très dégagées en matière d’emploi. La multiplicité des utilisations possibles de l’IA permettent d’investir pratiquement tous les secteurs : de l’automobile et de l’aéronautique jusqu’à la banque et à l’assurance, en passant par les secteurs de la santé, de l’audiovisuel, du jeu vidéo, de la domotique et de l’électronique en général, de la recherche ou encore de l’agriculture, parmi tant d’autres secteurs possibles.

Dans le champ de l’industrie automobile, l’IA est un élément central pour le développement de véhicules autonomes et de systèmes d’assistance à la conduite. 

En matière de santé, l’IA fait progresser la précision et la rapidité d’exécution pour l’imagerie médicale. Elle est aussi un appui précieux en matière de recherche pharmaceutique. De manière générale, elle peut aider à détecter plus facilement certaines maladies.

Détecter des maladies grâce à l’IA, cela vaut aussi pour les cultures alimentaires. L’agriculture peut aussi en faire usage pour suivre ses rendements et anticiper certains paramètres

Pour la finance, l’Intelligence Artificielle est un outil précieux pour la spéculation et la régulation des marchés, mais pas seulement. Elle peut aussi aider à détecter les fraudes ou modéliser les risques.

Pensons aussi au commerce en ligne, où l’IA permet d’affiner les outils de recommandation de produits et l’analyse des profils clients, entre autres.L’éducation, les services publics et la cybersécurité sont d’autres champs d’application évidents, où les Consultants en Intelligence Artificielle ont un rôle décisif à jouer.

Les entreprises qui recrutent des Consultant IA

Parmi les grands recruteurs de l’année 2023, on a pu relever les noms de :

  • le cabinet de conseil IT Cellenza ;
  • le Groupe Thales ;
  • le Groupe IBM ;
  • le Groupe de conseil en innovation et transformation Talan ;
  • OnePoint ;
  • PwC France ;
  • ou encore la Société Générale.

On a également pu repérer des missions importantes pour des consultants exerçant en indépendant, au nom de :

  • KPMG ;
  • Capgemini ;
  • ou encore Safran.

Pour se maintenir informé des offres d’emploi, on peut conseiller de consulter régulièrement la catégorie « Emploi » de LinkedIn, mais aussi les pages de :

  • Indeed.com ;
  • Cyberjobs.fr ;
  • mais aussi les sites des entreprises ;
  • et les bourses d’emploi public.

Pour des missions en freelance, la plateforme Malt et la page LesJeudis.com peuvent être ajoutées à la liste précédente.

Salaire

Parmi les métiers du domaine informatique, celui de Consultant en Intelligence Artificielle fait partie de ceux qu’il est le plus difficile d’évaluer lorsqu’il est question de salaire. Cela s’explique par la mise en avant relativement récente de ce poste, mais aussi à la marge de manœuvre non négligeable dont bénéficie un consultant en règle générale.

En se basant sur les chiffres observés en France entre 2021 et 2023, on peut néanmoins définir quelques points de repère. Le salaire de base pour un Consultant IA en tout début de carrière se situe difficilement en-dessous de 40 000 euros bruts par an. Cela correspond à un revenu mensuel brut de 3 350 euros environ. Pour un profil débutant, on peut cependant espérer monter jusqu’à 70 000 euros par an, soit 5 830 euros bruts mensuels environ. 

Les profils de Consultants seniors recrutés en entreprise peuvent, pour leur part, dépasser la limite des 100 000 euros annuels. Cela correspond à un peu plus de 8 300 euros bruts par mois. Cette rémunération est le plus souvent observée :

  • pour des missions sur des projets critiques, au sein de grands groupes ;
  • mais aussi dans les start-ups avec une forte croissance.

Il convient cependant de se rappeler que de nombreux consultants exercent en indépendant. Bien qu’ils interviennent auprès de leurs clients sur des missions longues de plusieurs mois, leur statut leur permet de prétendre à une rémunération journalière élevée. En 2023, le taux journalier moyen appliqué par un Consultant en IA en début de carrière était compris entre 480 et 800 euros par jour. Pour un  Consultant expérimenté, pouvant justifier de plus de 3 ans d’expertise dans le domaine, le taux journalier peut osciller entre 1000 et 1500 euros, parfois plus. Tout dépend de la complexité du projet pris en charge, du potentiel commercial de la solution développée et de la valeur ajoutée apportée par le Consultant.

Source salaires : enquête interne auprès des professionnels + étude cabinet Michael Page + étude cabinet Hays.

NB : les métiers de la cybersécurité sont récents. L’estimation du salaire se base sur peu de données. Le salaire peut être parfois surévalué ou sous-évalué. Nous affinerons sa pertinence lors de la prochaine édition du Guide des Métiers de la cybersécurité.

Une main qui tient 6 billets, 200, 500, 100, 50, 10 euros et 1 billet de 100 dollars

Une main qui tient 6 billets, 200, 500, 100, 50, 10 euros et 1 billet de 100 dollars

Evolution de carrière

 

En tant que spécialiste multi-tâches de l’IA, combinant vision globale et pertinence dans les détails, un Consultant IA peut se recycler dans une multitude de métiers liés à l’Intelligence Artificielle
Amaury N. - Consultant IA

Les options de reconversion dépendront de chaque profil. Une capacité technique très poussée permettra, par exemple, de se placer comme Ingénieur en Intelligence Artificielle. Son rôle pourra tout aussi bien être lié au développement de modèles d’IA qu’à leur évaluation. On retrouvera des responsabilités d’amélioration de solutions existantes et de maintenance, parmi de multiples interventions possibles.

Un Consultant en IA disposant d’une expérience solide aura par ailleurs toutes les capacités pour devenir Légiste IA.  Il s’agira toujours d’ajuster et d’améliorer des solutions d’IA. Mais, sous ce statut, il aura à traiter des questions d’une grande complexité.

Un Consultant ayant un goût prononcé pour la transmission de savoirs et la formation pourra recentrer leur activité sur ce volet, en devenant Explicateur d’IA. Il peut déjà être amené à conduire de telles missions, soit pour une intervention ponctuelle et bien cadrée, soit de manière indirecte, au quotidien, en apportant ses connaissances aux parties prenantes d’un projet.

On pourra se focaliser sur une autre dimension en devenant Responsable éthique IA. Le Consultant IA est supposé être parfaitement au fait de ces enjeux. Il pourra donc accompagner des entreprises, à temps plein, pour garantir que le développement d’une solution respecte un certain nombre de principes humains et sociétaux.De manière plus évidente, il est possible de basculer vers un poste d’Expert IA.

 Le poste est à peu près le même que celui d’un Consultant. On utilise simplement plus facilement ce titre lorsque le spécialiste travaille comme salarié d’une entreprise. Le contenu de sa mission peut rester plus ou moins global, avec bien entendu des interventions ciblées sur des projets. Mais on trouve aussi des postes d’Experts très spécialisés, cela va de soi
Amaury N. - Consultant IA

Selon ses affinités et son parcours, le Consultant en IA pourra faire rayonner ses compétences et réajuster ses missions comme bon lui semble.

Les avantages et inconvénients

Pour Amaury N., les inconvénients du métier, notamment lorsqu’on exerce en indépendant, tient souvent à la difficulté d’exposer clairement ce que l’on peut faire et ce que l’on ne peut pas faire.

Les clients ont encore une idée assez floue de ce que peut apporter l’IA – et donc de ce que nous pouvons leur apporter. Ils sont pris dans un mouvement contradictoire, où ils ressentent le besoin et l’utilité de demander notre aide, tout en étant dans une sorte de méfiance, liée à une méconnaissance du sujet. La question qui se pose alors est : est-ce que ma dépense pour bénéficier des conseils d’un professionnel en vaut bien la peine ? Ce souci de contradiction n’est pas trop présent lorsqu’on a à faire à des interlocuteurs qui ont un bon bagage technique ou à un Chargé de projet qui connaît bien son sujet. Il n’y a en général pas de blocage avec les clients de l’automobile, de l’aéronautique, de la santé ou de l’application des sciences en général. Par contre, j’ai souvent dû dépasser des incompréhensions lorsque j’étais sollicité par des acteurs du secteur de la finance ou de l’assurance. Tout cela relève cependant de l’expérience personnelle.
Amaury N. - Consultant IA

Il ajoute :

 Le domaine de l’IA est encore assez mal apprivoisé. Le métier devrait donc aller vers une reconnaissance grandissante, et c’est là un des principaux avantages que je vois. Les experts de ces questions vont pouvoir se saisir de projets passionnants et on va venir les chercher de plus en plus facilement. Sur les plateformes de missions pour indépendants, les sollicitations devraient pleuvoir. Notons aussi qu’en France, on voit encore assez peu de Consultants en IA proposer leurs services. Mais le métier devrait largement se populariser, avec d’anciens Ingénieurs IA qui, après avoir validé une bonne expérience, vont se positionner. Il devrait donc y avoir plus de concurrence dans les cinq ans à venir, mais aussi plus d’entreprises en recherche. Les choses devraient donc s’équilibrer
Amaury N. - Consultant IA
01010011 01101001 00100000 01110100 01110101 00100000 01100101 01110011 00100000 01101001 01100011 01101001 00100000 01100011 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110001 01110101 01100101 00100000 01110100 01110101 00100000 01100011 01101000 01100101 01110010 01100011 01101000 01100101 01110011 00100000 01110001 01110101 01100101 01101100 01110001 01110101 01100101 00100000 01100011 01101000 01101111 01110011 01100101 00101110 00100000 01010110 01100001 00100000 01110110 01101111 01101001 01110010 00100000 01100100 01100001 01101110 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01101111 01100100 01100101 00100000 01110011 01101111 01110101 01110010 01100011 01100101 00101110

Devenir Consultant IA

Quelles sont les missions du Consultant IA ?

Les missions du Consultant en IA comprennent l'évaluation des besoins, la perfection des produits utilisant l'IA, l'optimisation des processus grâce à l'IA, la formation des équipes aux enjeux techniques et éthiques de l'IA, ainsi que la veille technologique pour orienter vers les meilleures pratiques et opportunités émergentes.

Quel est le salaire du Consultant IA ?

Le salaire d'un Consultant en Intelligence Artificielle varie selon l'expérience et le statut. En France entre 2021 et 2023, un Consultant débutant peut espérer entre 40 000 et 70 000 euros bruts annuels, tandis que les profils seniors peuvent dépasser 100 000 euros annuels. Les consultants indépendants facturent en moyenne entre 480 et 1500 euros par jour, selon leur expertise et la nature des projets qu'ils prennent en charge.

Quel niveau d’étude pour devenir Consultant IA?

Il est nécessaire d'avoir un niveau Bac +5 au minimum pour accéder à des missions de Consultant en Intelligence Artificielle. Pour des missions critiques, détenir un Doctorat dans des domaines tels que les Sciences cognitives, l'Ingénierie comportementale ou tout autre domaine lié à l'Intelligence Artificielle peut être un critère de sélection important.

Quel Bac choisir ?

Il est conseillé de suivre un programme dans le domaine du Bac Scientifique pour devenir Consultant en Intelligence Artificielle.

Quelle est la formation pour devenir Consultant IA ?

Guardia Cybersecurity School offre un programme de Bachelor de trois ans (niveau 6 du RNCP) comprenant huit modules couvrant les fondamentaux de la cybersécurité et de la gestion des systèmes d'information. En complément, l'école propose un programme MSc en expert en cybersécurité (niveau 7 du RNCP), qui répond de manière exhaustive aux exigences en matière de cybersécurité pour les entreprises et les institutions.

metiers-proche-bg

Métiers proches du Consultant IA

Continuez vos recherches autour des métiers de la cybersécurité :